Vivianne : Du milieu du grand banditisme à Jésus

Vivianne : Du milieu du grand banditisme à Jésus

J’ai aujourd’hui cinquante quatre ans. Quand je me suis tournée vers le Seigneur, j’en avais quarante sept . Cela fait sept années que je laisse le Seigneur travailler mon cœur sans relâche et combien je Lui suis reconnaissante de s’être intéressé à moi qui était si rebelle.
Je pourrais dire tant de choses que le Dieu Vivant a fait dans ma vie, en commençant par ma conversion qui fut un réel bouleversement pour moi ainsi que pour mon entourage.

Durant de longues années, je menais mon existence dans la débauche. A dix sept ans, je rencontrais un homme de trente cinq ans, il était très séduisant, je l’ai aimé d’un amour passionné et destructeur. D’origine Corse, il appartenait à une famille de grands voyous du milieu, j’y évoluais durant vingt cinq ans : j’étais devenue femme de mauvaise vie, une prostituée… Nous nous aimions de cette façon. Matériellement tout allait bien, je connaissais l’opulence et l’oisiveté, une vie de folie. Je n’imaginais pas ma vie autrement.
A quarante deux ans, je perdais celui que j’aimais si fort, je désirais changer de vie.
Je trouvais un emploi de commerciale, le salaire que je percevais me semblait si dérisoire au regard de ce que je dilapidais auparavant. Tout devenait si dur. J’avançais tant bien que mal.
Le décès de mon papa s’ajoutait à ma souffrance. Mon travail me fit rencontrer un pasteur. Je ne sais ce qui se passait, je ne pus lui parler de la raison de ma présence, des fonds que je récoltais pour les mal-voyants, je me trouvais paralysée et muette, je ne faisais qu'écouter le pasteur qui me parlait de Jésus. J'avais soif, tellement soif. Il m'a demandé si j'étais prête à ouvrir mon coeur à Jésus et le recevoir comme mon Sauveur. Je ne comprenais pas toute la portée de sa question mais j'acceptais "Oui je veux Le connaître". Je Le cherchais et souvent dans mes moments de souffrances, j'écrivais de petits mots, demandant à Jésus de se faire connaître. Je le sais aujourd'hui, Dieu m'attirait à Lui. L'ayant rencontré, je ne lâchais plus Sa main.

Aujourd'hui je peux dire que tout a changé, tout est devenu nouveau.
Je vis seule, je sais que Dieu m'a lavée de toutes impuretés, je ne désespère pas rencontrer celui que Dieu voudra mettre sur mon chemin pour qu'ensemble nous puissions Le servir.
Je m'attends chaque jour à Lui, sachant qu'Il a pour moi le meilleur.

A Lui soit toute la gloire.
Vivianne

 1 Jean 1:9 : Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité.

Témoignage recueilli par Fabienne Giuliana

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire