Vivre des relations saines

Vivre des relations saines
  • Pourquoi m’a-t-il été si difficile de demander de l’aide alors que j’en avais tellement besoin ?
  • Pourquoi ai-je eu tant de difficultés à accepter ses compliments alors qu’au fond de moi j’en étais assoiffée ?
  • Pourquoi me suis-je sentie obligée de donner de mon temps aux autres au moment où j’aurais tellement apprécié être seule ?
  • Pourquoi ai-je eu tant de mal à refuser ce service alors que je savais qu’il m’empêcherait de passer du temps avec toi ?

Force est de constater que la conjugaison de ces quatre verbes fondamentaux (donner, recevoir, demander, refuser) me pose bien des problèmes. A ne pas oser demander, recevoir, donner ou refuser simplement, je me retrouve souvent à marcher à côté de moi-même : de mes envies, de mes désirs, de ce que je suis.

Pourquoi m’est-il si difficile d’être vraie ? Pourquoi ai-je tant de mal à faire connaître mes besoins, à montrer qui je suis en posant de saines limites, à donner librement et à recevoir de l’autre sans faux-semblant ?

Depuis la chute d’Adam et Eve, nous vivons dans la peur : celle de Dieu, celle des autres voire celle de nous-même. Les discours qui m’ont façonné, les croyances que j’ai adoptées, les principes qui sont les miens me confortent souvent dans ma mauvaise manière de vivre mes relations.

Jésus nous a ouvert un chemin de liberté. Se sachant aimé de son Père, Il savait qui Il était, et était capable tant de donner que de recevoir, de demander que de refuser.

Jésus a donné : son temps, son réconfort, son secours, son pardon, sa paix, la guérison….mais aussi du pain et des poissons ! Jésus a donné sans calcul, sans attente, gratuitement. Jamais il ne l’a fait à contre cœur, par intérêt ou pour piéger l’autre, et il nous invite à faire de même :

«Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement».
Matthieu 10 :8
 

Et pourtant, je m'aperçois que parfois je donne pour ma satisfaction personnelle, dans le but de recevoir en retour un service, de l'amour, de la reconnaissance. Ou je donne en mettant des conditions, en rendant l'autre redevable à mon égard.

Jésus a donné mais il a aussi reçu : de son père, et des hommes en s’ouvrant, en accueillant l’autre, en le reconnaissant dans ce qu’il était et dans ce qu’il donnait. Il a accepté comme une marque d’amour le parfum répandu sur ses pieds par Marie.

Jésus a reçu mais il a aussi demandé.
Il a exprimé des besoins matériels : il a demandé à ses disciples d’aller lui chercher un ânon, à la samaritaine de lui donner de l’eau. Il a aussi eu la simplicité de partager des besoins plus profonds : au jardin de Gethsémané il a demandé à ses disciples de rester et de veiller avec lui. Ainsi m’invite-t-il à lui faire connaître mes besoins mais aussi à les faire connaître aux autres.

« Demandez, et vous recevrez, afin que votre joie soit parfaite ».
Jean 16 :24
 

Je suis confrontée à des sentiments contraires. Parfois je choisis de ne pas exprimer mon besoin en espérant que l'autre le devinera, et je vivrai à coup sûr la frustration. D'autres fois je choisis de refuser l'aide qui m'est proposée de peur de devenir dépendante de l'autre.

" Que votre oui soit un oui authentique et votre non un non authentique, afin que vous ne tombiez pas sous le coup de la condamnation". Jacques 5:12
 

Jésus a dit non… non aux pharisiens qui demandaient un miracle, non à Jacques et Jean qui demandaient une faveur, non à sa mère et à ses frères qui le pressaient de venir avec eux. Il a refusé de répondre à Pilate.
Ces « non » n’étaient pas un rejet de l’autre mais un refus de céder aux projections des désirs des autres sur lui. Ainsi Dieu me donne le droit de dire non. Plus qu’un droit, c’est un engagement à être vraie ! En effet, "que vaut le oui d'une personne qui ne sait pas dire non" ?
Combien de fois ne me suis-je pas entendue dire "oui" alors que je pensais "non" ? Très souvent "ne pas dire non" revient à "ne pas poser mes limites", et à laisser l'autre m'imposer ses désirs, ses projets, ses opinions. Je risque d'accumuler du ressentiment ou de la colère envers la personne à qui je n'ai pas osé dire non.

Par sa vie, Jésus m’a ouvert un chemin où moi aussi, je peux marcher assurée de l’amour du Père et de ma valeur à ses yeux. Quels sont les obstacles qui m’empêchent d’y marcher ? Quelles fausses croyances, quels principes dénués de véritable fondement suis-je prête à abandonner ? Quelle peur dois-je confier à Dieu ? Qu’est-ce qui m’empêche d’être vraie et moi-même dans mes relations ? Sur quelle base vais-je choisir de vivre ma relation à Dieu, à moi-même et aux autres ?

Jésus est venu apporter le salut dans ces recoins encore obscurs de ma vie. Accepter que soient mises à la lumière mes façons d’être (mes réelles motivations, mes pensées calculatrices, mes peurs d’être rejetée, mes tendances à la manipulation, …), c’est accepter me laisser toucher par la grâce : me voir telle que je suis et rentrer dans les projets parfaits de Dieu pour moi. Sûre de mon identité en Dieu et pleine d’espérance, je peux alors réapprendre à vivre de manière saine mes relations à moi-même, à Dieu et aux autres.


Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Merci, sincèrement merci...

Merci car c’est grâce à vous que le TopChrétien et ses contenus existent. Des enseignements, des vidéos, etc. pour vous encourager, vous enseigner et par dessus tout annoncer l'Evangile. Grâce à vous qui priez... qui nous soutenez... qui utilisez nos services... Nous vous aimons et prions que Dieu vous bénisse en toute chose !

David Nolent, Directeur du TopChrétien et son équipe

 

15 commentaires
  • Marie Blanche Il y a 7 années, 1 mois

    merci pour cet message qui est pour moi un encouragement: JESUS aussi a demandé, JESUS aussi a dit non!!!
  • colette97190 Il y a 7 années, 1 mois

    Très beau message qui me fait prendre conscience que je ne sais pas toujours dire NON quand il le faut à certaine personne. Seigneur aide moi à dire un OUI et un NON authentique lorsque cela s'avère nécessaire. Merci Père au nom de Jésus mon Sauveur.
  • nana974 Il y a 7 années, 2 mois

    Merci pour cet enseignement, qui m'interpelle, car moi aussi je n'arrive pas à dire non à mon détriment et par peur de déplaire. Ma faiblesse de coeur ,c'est mon point faible. Merci SEIGNEUR pour ces messages, ce qui nous permet de suivre la voix de DIEU .Que JESUS CHRIST vous bénisse abondament.
  • Afficher tous les 15 commentaires