Vivre la différence dans le couple : chacun sa place

Vivre la différence dans le couple : chacun sa place

A l'occasion de l'anniversaire de mon mari, je lui ai organisé un week-end marche dans le Vercors avec un ami. Quelle bouffée d’oxygène !

Nous avons dix ans de mariage, et lorsque je regarde en arrière, je me rends compte du chemin parcouru. Notre difficulté a été de trouver un équilibre dans notre relation de couple.

Nous avons pu réaliser, dernièrement, à quel point les aspirations profondes de l’homme et de la femme peuvent être différentes.

Le besoin d’aventure, de défi, le dépassement de soi font indéniablement partie intégrante de l’homme. Notre mode de vie contemporain, les demandes de la société qui définissent la place du père, du conjoint, du compagnon, tendent à minimiser la masculinité, la virilité de l’homme.

Dans notre couple, nous avons pu constater à quel point nous étions nous aussi prisonniers de notre éducation, des projections de la société, et même de nos proches…

Je demandais à mon mari de s’impliquer dans l’éducation des enfants, de prendre une part active dans la gestion de la vie de famille, de répondre à mes besoins d’affection, d’assurance sans pour autant lui laisser la possibilité d’être lui.
D’un autre coté, il ne s’autorisait pas non plus à vivre des choses hors du couple et de la famille. De vivre des défis entre hommes, loin de la présence de sa famille.

A l'occasion de son anniversaire, j'ai organisé un week-end marche dans le Vercors avec un ami. Quelle bouffée d’oxygène !
Il profita pleinement de ce temps pour discuter entre hommes sans ce soucier du quotidien. L’effort physique, le fait de devoir se dépasser pour aller jusqu’au bout du parcours lui ont permis de se sentir exister différemment.
Il revint à la maison enchanté de son week-end et beaucoup plus disponible pour nous.

Cette expérience nous fit réfléchir. Le fonctionnement de " fusion " familiale (tout faire en couple, puis en famille) qui nous avait été inculqué, ne nous permettait pas de trouver notre place et générait beaucoup de frustrations.

Peu de temps après, ce fut mon tour de partir avec une amie pour un week-end entre mamans, sans enfants, sans conjoints, sans rythme … quel bonheur !

Changer de fonctionnement n’est pas facile !

Souvent l'un et l'autre nous culpabilisons de ne pas en faire assez soit pour l’autre, soit pour notre famille.
Je me rends compte aussi que je refuse trop souvent à mon mari son droit d’être un homme, de vivre sa " virilité ". Ceci pas dans un sens machiste, mais bien dans son besoin d’exister aussi hors de la famille, hors de " moi " sans que cela nous mette en danger.

N’ayant pas les mêmes aspirations, le fait de l’entendre parler de changement, de projets un peu fous me faisait peur. Je le vivais comme une contradiction à mes besoins (stabilité, assurance, sécurité…).

Aujourd'hui nous voulons avancer ensemble en réajustant régulièrement notre fonctionnement.
C'est donc main dans la main, en étant à l'écoute de l'autre que nous cheminons.

en partenariat avec : www.famillejetaime.com

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !


Ce texte est la propriété du TopChrétien. Autorisation de diffusion autorisée en précisant la source. © 2022 - www.topchretien.com
18 commentaires
  • estha77 Il y a 11 années, 2 mois

    Je suis tout à fait d'accord pour le respect des différences dans le couple. Mais que faire quand, sous le fait qu'il est différent de moi, mon mari se déverse dans de multiples infidélités? me déshonore et m'humilie à sa guise? Il me fait comprendre qu'il n'est pas obligé d'être comme moi!
  • nzabod Il y a 11 années, 3 mois

    1) Efforçons-nous de rester calme. Gardons le contrôle de nous-même. 2) Mettons-nous d’accord avec lui quant au moment qui lui conviendra le mieux pour parler des choses sérieuses seul à seul (pas lorsqu’il regarde la TV). Trouvons un moment tranquille, sans distraction. Ce sera le meilleur instant pour avoir toute son attention. 3) Préparons un plan de discussion, avec des points précis à aborder, avant d’entrer dans une discussion sérieuse. (Ceci est spécialement important pour les jeunes couples qui cherchent à établir un modèle de comportement dans leur relation de couple). 4) Dans la discussion, ne prenons qu’un point à la fois. Nous atteindrons ainsi mieux notre but et trouverons plus facilement des solutions. Assurons-nous d’avoir bien terminé notre premier point avant d’en entamer un deuxième. Ne cherchons pas à régler tous les points en bloc.
  • elemiah2012 Il y a 11 années, 4 mois

    Merci à cathy d'avoir partagé sa vision du respect de la différence ds le couple. La réflexion de Evelyne et de Lerdami st à mon avis un complément excellent à ceux qui st ds ce dilemme de : laisser un espace de liberté à l'autre sans jamais craindre de le voir préférer ces moments à ceux qu'il aurait pu créer AVEC sa famille...Ds tous les cas l'article est d'un grand intérêt.
  • FB.benjamin.nganafei Il y a 11 années, 4 mois

    Oui Cathy merci pour tes analyse.une bonne famille est celle qui vit dans l'union ,l'education des enfants depend des deux parents.mais seule chose n'empeche pas ton mari de son droit d'être.vous devez toujours partager la vie en couple sans forcer des ecarts unitils.merci!
  • FB.amen.tobi Il y a 11 années, 4 mois

    amen amen
  • Eveline Simonnet Bénévole du Top Il y a 11 années, 4 mois

    Nous pouvons faire des choses "ENSEMBLE", tout en respectant les aspirations de chacun ! C'est l'amour pour l'autre qui met les choses en place, qui met "chacun à sa place", et qui laisse le libre-arbitre à chacun. Je ne suis pas sûre que "ORGANISER" POUR L'AUTRE" soit la solution, car il peut le ressentir comme un rejet (va te défouler avec tes copains, ça te fera du bien et à moi aussi !!). Le besoin de "fuir" chacun de son côté, n'a-t-il pas une cause plus profonde que le simple besoin d'aventure, de défi, de vivre sa virilité... etc... ? c'est si bon de réaliser des projets un peu fous, A DEUX ! à condition de ne pas créer d'obligations, de faire à son propre rythme, en restant bien ancré dans ses chaussures !
    • nzabod Il y a 11 années, 3 mois

      Chers ami(es) Prenons-nous par la main et demandons au Seigneur de nous aider à régler notre dispute. Ce qui est merveilleux dans la prière, c’est que les 2 conjoints se placent alors automatiquement dans une position de recherche de la face de Dieu, pour rechercher sa sagesse et la conduite de Son Esprit et pour lui répondre. Au lieu de compter sur notre propre sagesse, nos propres forces, demandons au Seigneur de nous aider à communiquer avec notre époux ou notre épouse d’une manière qui le glorifie, et faisons-lui confiance. Le Seigneur ne désire que le meilleur pour tous les deux.
    • nzabod Il y a 11 années, 3 mois

      Merci beaucoup Maman ton aspiration nous comblé de joies intenses. Beaucoup de couples en dispute cherchent à éviter la confrontation l’un avec l’autre, espérant qu’avec le temps leurs problèmes se résoudront tout seul. C’est aussi une tendance très accentuée dans notre société actuelle. Nombreux sont les couples qui n’ont jamais appris ou qui ont négligé de parler franchement l’un avec l’autre. Une raison, disent-ils, est le manque de temps, car le temps, c’est de l’argent, et ce raisonnement s’est même infiltré en milieu chrétien. Cette lacune engendre un manque de dialogue, manque d’amour, des tensions s’accentuant au fil des jours qui s’écoulent, mais on ne s’en rend souvent compte qu’un peu tard. Rien ne remplacera jamais le dialogue entre époux, une confrontation ouverte et franche avec votre conjoint. Et le temps ne règlera aucune dispute, aucune friction, si celles-ci ne sont pas réglées. Soyons franc et honnête à son égard. Ec 2 :13 ; 1Jean 1:7.
    • Claude Calu Il y a 11 années, 4 mois

      Je suis tout à fait d'accord avec vous Eveline !!! Dans une collaboration épanouissante pour chacun, comme l'exprime notre frère Geogui , réaliser des projets un peu fous à DEUX !!!
    • geogui Il y a 11 années, 4 mois

      Plus on y réfléchit,plus on se rend compte de l'intérèt du texte de Cathy. Eveline,tu ouvres là une piste très pertinente: "faire ENSEMBLE; laisser le libre-arbitre à chacun; ORGANISER POUR L'AUTRE n'est pas la solution." Si l'on part sur ta base,il n'y a pas de place en effet, pour aucune forme de "domination",mais plutôt pour une collaboration épanouissante pour chacun.C'est en se nourrissant de ses différences que l'on progresse et que l'on peut être utile aux autres... Salut à toi, ma soeur!
    • lerdami Il y a 11 années, 4 mois

      B'jour ! Pour plagier Sylvie Corman je dirais comme elle : "très sage analyse Cathy" ...mais je le dis à mon amie Eveline. Bisous à tous les auteurs et les tous autres.
  • Sylvie Corman Il y a 11 années, 4 mois

    très sage analyse Cathy de la nécessité de préserver un minimum d'activités personnelles, pour permettre à chaque conjoint de s'épanouir. Cela permet de rompre la routine et de se retrouver après, ressourcé et détendu. Sois bénie !
  • lerdami Il y a 11 années, 4 mois

    ? ...N’y aurait-il pas un juste équilibre entre le despotisme machiste d’hier et le nombrilisme féministe débridé d’aujourd’hui ? L’Homme de Cro-Magnon se civilise pour ‘s’entre-pourparler’ avec la Femme libérée qui s’approprie les défauts masculins ! Voilà un bon sujet d’étude... la réflexion de Cathy étant incomplète. Bien à vous, lerdami
    • nzabod Il y a 11 années, 3 mois

      1 corinthiens 13: 4-7 Dieu est l'équilibre, plus Dieu prendra la place dans votre vie, plus vous aimerez votre famille. Et plus d'amour vous aurez dans votre famille, plus heureux vous serez. Je ne sais pas si parfois nous sommes conscient de la signification du mot ''l'amour'' par la vrai définition, l'amour est d'abord patient, serviable, il n'est même pas envieux, il ne se vente pas, il ne s'enfle pas d'orgueil, il ne fait rien de malhonnête, il ne cherche pas son intérêt, il ne s'irrite pas, il ne méditer pas le mal, il ne se réjouit pas de l'injustice, mais il se réjouit de la vérité, il pardonné tout, il croit tout, il espère tout et il supporte tout. "l'equilible dans un foyer est 'amour, si non rapeller toi ce que la bible dit sur ce.
    • Elisabeth Dugas Équipier du Top Il y a 11 années, 4 mois

      Je sens venir un texte !...
  • geogui Il y a 11 années, 4 mois

    Et oui,c'est l'erreur que tout jeune couple commet! Nous sommes tellement conditionnés par notre éducation.Cette prise de conscience que vous avez eue de vos "différences" a été salutaire pour vous;j'espère qu'il en a été demême pour votre mari.En effet,c'est ensemble que la découverte devait être faite.D'où la nécessité du dialogue permanent entre époux respectueux l'un de l'autre.Pas de place pour l'égocentrisme,pour le narcissisme,encore bien moins pour le despotisme.C'est vraiment dans ce champ là que doit s'expérimenter l'amour,selon la définition de 1 Cor.13:4-8.
    • lerdami Il y a 11 années, 4 mois

      étonné je suis. : N’y aurait-il pas un juste équilibre entre le despotisme machiste d’hier et le nombrilisme féministe débridé d’aujourd’hui ? L’Homme de Cro-Magnon se civilise pour ‘s’entre-pourparler’ avec la Femme libérée qui s’approprie les défauts masculins ! Voilà un bon sujet d’étude... la réflexion de Cathy étant incomplète. Bien à toi, michel
  • geogui Il y a 11 années, 4 mois

    Et oui,c'est l'erreur que tout jeune couple commet! Nous sommes tellement conditionnés par notre éducation.Cette prise de conscience que vous avez eue de vos "différences" a été salutaire pour vous;j'espère qu'il en a été demême pour votre mari.En effet,c'est ensemble que la découverte devait être faite.D'où la nécessité du dialogue permanent entre époux respectueux l'un de l'autre.Pas de place pour l'égocentrisme,pour le narcissisme,encore bien moins pour le despotisme.C'est vraiment dans ce champ là que doit s'expérimenter l'amour,selon la définition de 1 Cor.13:4-8.