Votre mari sait-il combien il a besoin de vous?

Votre mari sait-il combien il a besoin de vous?

Au début de ma vie chrétienne, mon attention fut attirée par un couple dans la quarantaine. L'espace d'un instant, je surpris leur joyeuse complicité : comment arrivaient-ils à être encore amoureux après tant d'années ? ... Aujourd'hui, après vingt-huit ans de mariage, je réalise qu'une relation passionnante et qui s'approfondit est possible et même normale. Quel dommage que les films ne vantent que les relations extraconjugales ! D'après eux, le mariage serait triste et terne. C'est le contraire qui est vrai!

Dès le début, tout ce que Dieu a fait était excellent. Etonnamment, la création, déclarée bonne dans son ensemble, souffrait d'une exception : il n'était pas bon que l'homme soit seul ! Dieu savait qu'Adam avait besoin d'un être capable de le comprendre et de l'aimer. Aussi dans une sagesse, pleine de tendresse, le Créateur ajoute : " Je lui ferai une aide semblable à lui. " (Gn. 2.18). La  réaction éblouie d'Adam ne se fait pas attendre : " Voici celle qui est os de mes os, chair de ma chair. " Elle deviendra son inséparable compagne.

" Une aide semblable à lui " est rendue par " une aide qui sera son vis-à-vis " dans une autre version. Dans ce face-à-face, elle va l'aider à remplir sa mission en lui donnant un avis complémentaire. Elle lui apporte une perspective féminine qui  compléte sa réflexion : " L'homme s'affine au contact de son prochain, tout comme le fer se polit par le fer " (Pr. 26.17).

Dans la pensée du Créateur, le mariage n'est pas une addition mais une multiplication de force : " C'est aux deux partenaires que la gestion de la planète est confiée : Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et assujettissez-la. Pour Dieu, l'homme trouve sa raison d'être lorsqu'il est complété par la femme. " (Honoré N'Gbanda).

Cet ordre de gérer ensemble la planète prend une dimension spirituelle dans le Nouveau Testament : " Allez, faites de toutes les nations des disciples (...) et enseignez-leur à garder tout ce que je vous ai prescrit. " Priscille et Aquilas en sont une belle illustration. Ensemble, ils ont enrichi le ministère d'un jeune prédicateur itinérant, Apollos (voir Act. 18:26).

Alors s'il est vrai qu'il n'est pas bon que l'homme soit seul ... Comment allez-vous communiquer à votre mari votre indispensable touche féminine dans son univers masculin ? Même s'il l'ignore encore, il a terriblement besoin de vous !

Michèle Brugnoli et l'auteur de Comment devenir l'amie de son mari :
www.carlobrugnoli.net

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !


Ce texte est la propriété du TopChrétien. Autorisation de diffusion autorisée en précisant la source. © 2022 - www.topchretien.com
3 commentaires
  • Eveline Simonnet Bénévole du Top Il y a 12 années, 11 mois

    Le mariage n'est pas "triste et terne" ! il est au contraire joyeux et passionnant ! L'homme a besoin de la femme, OUI ! mais la femme ne doit pas oublier où faire semblant d'ignorer, qu'elle aussi a besoin de l'homme ! La reconnaissance, la tolérance et le respect des besoins (parfois très différents) de l'un et de l'autre est nécessaire pour une vie heureuse. Le "face à face" ne doit pas être une confrontation ! mais une reconnaissance de l'Amour de Dieu en chair et en os. Voir Dieu dans l'autre est indispensable pour qu'un mariage prenne tout son sens.