Vous offrez sur mon autel des aliments impurs

Vous offrez sur mon autel des aliments impurs

Mal.1:6-8 Texte: v.8 "Vous offrez sur mon autel des aliments impurs"

INTRODUCTION

Offrons-nous des aliments impurs sur l'autel du Seigneur? Dans les milieux évangéliques il y a parfois l'attitude que tout est permis. Le Seigneur accepte tout et tous. Alors les églises se contentent souvent de bâtiments délabrés, de la musique médiocre, une sonorisation déformée, une prédication mal préparée et des études bibliques peu profondes. Est-ce que nous devons accepter dans l'église ce que nous n'admettons pas à la maison? Traitons-nous le Seigneur moins bien que nous nous traitons nous-mêmes? Offrons-nous au Seigneur des aliments impurs?

Un pasteur collègue en Angleterre fut téléphoné par une sœur de son assemblée pour demander si l'église aimerait son ancien piano, car elle avait acheté un nouveau. Mon ami a répondu: "je préférerais le nouveau"! Offrons-nous au Seigneur des aliments impurs? Offrons-nous au Seigneur moins que ce que nous offrons à notre famille, nos chefs, nous-mêmes? Est-ce que le Seigneur ne reçoit que nos restes, ce dont nous n'avons plus besoin, ce que nous avons de trop? Ou cherchons-nous d'abord Son Royaume et Sa justice? Est-ce que nous Lui donnons la priorité - en tout? Est-ce qu'Il occupe la première et meilleure place dans notre vie? Est-ce que nous Lui consacrons le choix de notre temps, les prémices de nos revenus, le meilleur de nos efforts?

Dans l'Ancien Testament les Juifs ne pouvaient pas apporter des offrandes inférieures. Tous leurs holocaustes devaient être tout à fait sans défaut: Ex.12:5 "Ce sera un agneau sans défaut"; Dt.15:21 "S'il a quelque défaut, s'il est boiteux ou aveugle, ou s'il a quelque autre difformité, tu ne l'offriras point en sacrifice à l'Éternel, ton Dieu." Avant qu'un animal ne puisse être sacrifié, un prêtre devait le contrôler pour vérifier qu'il ne lui manquait de rien. Même le plus petit défaut le disqualifiait. De la bouche du même prophète Malachi vient une promesse qui est en même temps un avertissement: Mal.3:6 "je suis l'Éternel, je ne change pas". Aujourd'hui toujours notre Dieu trois fois saint n'accepte pas des offrandes inférieures: Mt.23:37 "Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée."

1. DES OFFRANDES INFÉRIEURES

"Vous offrez sur mon autel des aliments impurs". Les Israélites gardaient le meilleur pour eux-mêmes, et ne donnaient au Seigneur que ce qui était de moindre qualité, ce dont ils n'avaient pas besoin. Ils semblent avoir oublié l'exemple du roi David. Le roi David a compris qu'aux yeux de Dieu la valeur d'une offrande dépend de ce qu'elle coûte. Le roi David avait péché et apporté le malheur sur lui-même et son peuple. 70.000 hommes innocents étaient déjà décédés en conséquence de son péché. 2 Sam.24:10,18-25 "David sentit battre son cœur, après qu'il eut ainsi fait le dénombrement du peuple. Et il dit à l'Éternel: J'ai commis un grand péché en faisant cela! Maintenant, ô Éternel, daigne pardonner l'iniquité de ton serviteur, car j'ai complètement agi en insensé! … 18 Ce jour-là, Gad vint auprès de David, et lui dit: Monte, élève un autel à l'Éternel dans l'aire d'Aravna, le Jébusien. 19 David monta, selon la parole de Gad, comme l'Éternel l'avait ordonné. 20 Aravna regarda, et il vit le roi et ses serviteurs qui se dirigeaient vers lui; et Aravna sortit, et se prosterna devant le roi, le visage contre terre. 21 Aravna dit: Pourquoi mon seigneur le roi vient-il vers son serviteur? Et David répondit: Pour acheter de toi l'aire et pour y bâtir un autel à l'Éternel, afin que la plaie se retire de dessus le peuple. 22 Aravna dit à David: Que mon seigneur le roi prenne l'aire, et qu'il y offre les sacrifices qu'il lui plaira; vois, les bœufs seront pour l'holocauste, et les chars avec l'attelage serviront de bois. 23 Aravna donna le tout au roi. Et Aravna dit au roi: Que l'Éternel, ton Dieu, te soit favorable! 24 Mais le roi dit à Aravna: Non! Je veux l'acheter de toi à prix d'argent, et je n'offrirai point à l'Éternel, mon Dieu, des holocaustes qui ne me coûtent rien. Et David acheta l'aire et les bœufs pour cinquante sicles d'argent. 25 David bâtit là un autel à l'Éternel, et il offrit des holocaustes et des sacrifices d'actions de grâces. Alors l'Éternel fut apaisé envers le pays, et la plaie se retira d'Israël."

David disait: " je n'offrirai point à l'Éternel, mon Dieu, des holocaustes qui ne me coûtent rien." La religion bon marché est à la mode aujourd'hui: au plus court les réunions, au mieux - comme ça on a plus de temps pour le sport et les loisirs et la télévision. On donne le moins possible de temps et d'argent et d'effort à l'église. Le diable nous pourvoir de tout un arsenal d'excuses pour ne pas prier, ne pas lire et étudier la Parole de Dieu, ne pas assister aux réunions. Mais la religion bon marché n'est pas une religion! La religion bon marché ne connaît pas de repentance ni conversion. Mais David veut apporter une offrande qui prouve sa repentance sincère. Aravna lui offre le tout, gratuitement, mais David refuse: "Non! Je veux l'acheter de toi à prix d'argent, et je n'offrirai point à l'Éternel, mon Dieu, des holocaustes qui ne me coûtent rien."

La valeur d'une offrande au Seigneur n'est pas déterminée par sa valeur intrinsèque, mais par ce qu'elle coûte à celui qui l'apporte: Mt.12:41-44 "Jésus, s'étant assis vis-à-vis du tronc, regardait comment la foule y mettait de l'argent. Plusieurs riches mettaient beaucoup. 42 Il vint aussi une pauvre veuve, elle y mit deux petites pièces, faisant un quart de sou. 43 Alors Jésus, ayant appelé ses disciples, leur dit: Je vous le dis en vérité, cette pauvre veuve a donné plus qu'aucun de ceux qui ont mis dans le tronc; 44 car tous ont mis de leur superflu, mais elle a mis de son nécessaire, tout ce qu'elle possédait, tout ce qu'elle avait pour vivre." Ce qui était important pour Jésus n'était pas le montant, mais le prix, ce que l'offrande coûtait, combien il coûtait à la veuve de la donner.

"Je n'offrirai point à l'Éternel, mon Dieu, des holocaustes qui ne me coûtent rien." Combien coûtent nos offrandes? Dans le Nouveau Testament le Seigneur ne demande pas d'holocauste d'animal. Nous ne devons pas venir à l'église avec un agneau sous le bras. Mais cela ne veut pas dire que nous ne devons pas apporter des offrandes: Rom.12:1 "Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable"; 2 Cor.12:15 "Pour moi, je dépenserai très volontiers, et je me dépenserai moi-même pour vos âmes, dussé-je, en vous aimant davantage, être moins aimé de vous."; 1 Pi.2:5 "et vous-mêmes, comme des pierres vivantes, édifiez-vous pour former une maison spirituelle, un saint sacerdoce, afin d'offrir des victimes spirituelles, agréables à Dieu par Jésus-Christ."; Hébr.13:16 "Et n'oubliez pas la bienfaisance et la libéralité, car c'est à de tels sacrifices que Dieu prend plaisir."

Dieu veut que nous offrions - que nous fassions vraiment un effort pour nous convertir radicalement de nos péchés et de vaincre définitivement nos mauvaises habitudes. Mais donner au Seigneur est toujours récompensé: Luc.6:38 "Donnez, et il vous sera donné: on versera dans votre sein une bonne mesure, serrée, secouée et qui déborde; car on vous mesurera avec la mesure dont vous vous serez servis." Combien sommes-nous prêts à offrir au Seigneur? " Je n'offrirai point à l'Éternel, mon Dieu, des holocaustes qui ne me coûtent rien."

2. DES OEUVRES IMPURES

"Vous offrez sur mon autel des aliments impurs". Dans chacun des épîtres du Christ glorifié aux 7 églises de l'Apocalypse, le Seigneur écrit: "Je connais tes œuvres." Dans Sa lettre à l'église de Sardes Il ajoute: Apoc.3:2 "je n'ai pas trouvé tes œuvres parfaites devant mon Dieu." Est-ce que le Seigneur glorifié trouverait nos œuvres parfaites? Quelle est la qualité de nos œuvres pour le Seigneur? "Vous offrez sur mon autel des aliments impurs". Est-ce que j'aurais pu chanter mieux Ses louanges tout à l'heure? Est-ce que j'aurais mieux pu préparer ce sermon? Est-ce que je pourrais montrer plus d'amour, donner plus de sympathie, offrir plus d'aide? Jésus dit: Mt.25:40 "Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous avez fait ces choses à l'un de ces plus petits de mes frères, c'est à moi que vous les avez faites."

3. DES RELATIONS IMPURES

"Vous offrez sur mon autel des aliments impurs". Est-ce que nos relations sont pures? Gal.5:13b-15 "rendez-vous, par la charité, serviteurs les uns des autres. 14 Car toute la loi est accomplie dans une seule parole, dans celle-ci: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. 15 Mais si vous vous mordez et vous dévorez les uns les autres, prenez garde que vous ne soyez détruits les uns par les autres." Moïse a beaucoup souffert des critiques des Israélites. Dans la vallée de Rephidim, en route au pays promis, alors que Moïse passait par l'une des périodes les plus décourageantes de sa carrière à cause des critiques et des plaintes du peuple parce qu'il n'y avait pas assez d'eau, et lorsqu'ils accusaient Moïse de les avoir amenés dans le désert aride expressément pour les laisser mourir de soif (Ex.17:3), alors les Amalekites se sont attaqués à eux, soudainement et sans aucune provocation. Les Amalekites étaient une tribu très guerrière - l'un des plus difficiles que les Israélites n'aient jamais eu à vaincre. Le diable avait bien choisi le temps et le lieu. Dans une vallée il est impossible à se réfugier de l'ennemi et il est très difficile de se défendre. Moïse n'a d'ailleurs jamais oublié cette circonstance. Il y a des années plus tard il a écrit: Dt.25:17-18 "Souviens-toi de ce que te fit Amalek pendant la route".

Moïse savait cependant ce que tout chrétien doit savoir lorsque le diable attaque, c'est à dire que la victoire dépend aussi bien de la bataille armée que de la lutte spirituelle. Ex.17:13 dit bien que Josué ait vaincu Amalek "au tranchant de l'épée", mais derrière cette victoire militaire gagnée par Josué était la victoire spirituelle gagnée par Moïse. L'un des secrets du succès énorme qu'a connu Moïse comme dirigeant d'Israël est justement son équilibre entre la pratique et le spirituel. Certains chrétiens manquent de cet équilibre essentiel: soit ils sont trop spirituels, et alors ils pensent pouvoir obtenir tout uniquement par la foi et la prière, soit ils sont trop pratiquent et alors ils pensent pouvoir tout faire eux-mêmes et ils négligent la prière et la marche dans la foi. Un chrétien équilibré n'est cependant ni fanatique ni extrême. Il a sa tête dans le ciel mais ses pieds sur la terre! Une bonne approche biblique et équilibrée assure la victoire totale sur toute sorte d'"Amalekites" - toutes attaques de notre ennemi, le diable, dans notre vie. Alors, alors que Josué se battait contre les Amalekites dans la vallée de Rephidim, Moïse luttait spirituellement sur la montagne. Ex.17:11 "Lorsque Moïse élevait sa main, Israël était le plus fort; et lorsqu'il baissait sa main, Amalek était le plus fort." Élever les mains en adoration et en prière est un geste qui symbolise notre appel au ciel. L'apôtre Paul ordonne à cet égard: 1 Tim.2:8 " Je veux donc que les hommes prient en tout lieu, en élevant des mains pures, sans colère ni mauvaises pensées".

Moïse n'est cependant pas monté sur la montagne tout seul. Il a pris deux frères dans le Seigneur avec lui: Aaron et Hur. Les leaders qui demandent de l'aide ne doutent pas Dieu; ils reconnaissent leur propre faiblesse humaine. Pendant un temps Moïse a pu mener la lutte spirituelle seul: v.11 "Lorsque Moïse élevait sa main, Israël était le plus fort; et lorsqu'il baissait sa main, Amalek était le plus fort." La bataille a duré longtemps et Moïse commençait à être fatigué. Vv.12-13 " Les mains de Moïse étant fatiguées, (Il est remarquable que nous ne lisions pas que les mains de Josué étaient fatiguées de la bataille armée, mais bien que les mains de Moïse étaient fatiguées de la lutte spirituelle. Saviez-vous que la lutte spirituelle est fatiguante …? Comme Pierre et les deux autres disciples à qui Jésus avait demandé de veiller et prier une heure avec Lui. Ils n'étaient pas en état de prier, mais bien de tirer une épée afin de Le défendre …!) "Les mains de Moïse étant fatiguées, ils prirent une pierre qu'ils placèrent sous lui, et il s'assit dessus. Aaron et Hur soutenaient ses mains, l'un d'un côté, l'autre de l'autre; et ses mains restèrent fermes jusqu'au coucher du soleil. 13 Et Josué vainquit Amalek et son peuple, au tranchant de l'épée." Avez-vous remarqué ce que Aaron et Hur ont fait, comment ils ont aidé Moïse dans sa lutte spirituelle? Ils ont soutenu ses mains. Ils ont soutenu leur chef - le chef que Dieu avait placé en autorité sur eux. Ils n'ont pas essayé de reprendre sa place, ils n'ont pas dit: "le vieux n'en peut plus, on va le faire soi-même" mais ils l'ont soutenu dans la lutte spirituelle.

David et son ami Jonathan avaient également compris la force de l'unité dans la relation entre croyants: 1 Sam.18:1b "l'âme de Jonathan fut attachée à l'âme de David, et Jonathan l'aima comme son âme." Jonathan était le meilleur ami de David. L'amour de Jonathan pour David était si grand et si profond qu'il était prêt à lui donner tout - ses possessions, sa position, son trône, même sa vie. David et Jonathan étaient le plus possible ensemble. Ils partageaient le plus possible - aussi bien leurs biens et leurs plans, que leurs problèmes et leurs craintes. Ils se soutenaient mutuellement. Quand Jonathan fut tué sur le champ de bataille, David avait perdu son meilleur ami. Il pleurait alors: 2 Sam.1:26 "Je suis dans la douleur à cause de toi, Jonathan, mon frère! Tu faisais tout mon plaisir; Ton amour pour moi était admirable, Au-dessus de l'amour des femmes."

Jusqu'où va l'amitié chrétienne? Jac.2:23 "Abraham … fut appelé ami de Dieu." Abraham a déjà 75 ans lorsque Dieu lui dit: Gen.12:1 "Va-t-en de ton pays, de ta patrie, et de la maison de ton père, dans le pays que je te montrerai." mais son amitié avec Dieu était si forte que: v.4 "Abram partit, comme l'Éternel le lui avait dit"; Hebr.11:8 "C'est par la foi qu'Abraham, lors de sa vocation, obéit et partit pour un lieu qu'il devait recevoir en héritage, et qu'il partit sans savoir où il allait." Il a laisse sa villa luxueuse et il a quitté la civilisation de la Mésopotamie pour une tente dans le désert de la Judée: v.9 "C'est par la foi qu'il vint s'établir dans la terre promise comme dans une terre étrangère, habitant sous des tentes". L'amitié d'Abraham pour son Dieu n'a jamais diminué, mais jusqu'où est-ce que cette amitié pourrait être poussée? En Gen.22:2 l'Éternel ordonne: "Prends ton fils, ton unique, celui que tu aimes, Isaac; va-t'en au pays de Morija, et là offre-le en holocauste sur l'une des montagnes que je te dirai." Est-ce qu'Abraham, l'ami de Dieu, ira si loin? Est-ce qu'il offrira son fils unique? Est-ce que son amitié ira si loin? Imaginez-vous pour un instant que le vieil Abraham et sa belle épouse Sara sont membres tous les deux de votre assemblée ici à Mont-sur-Marchienne. Vous les connaissez depuis des années comme des frère et sœur fidèles et spirituels. Ils étaient déjà retraités quand ils sont venus habiter dans la région de Charleroi - Abraham avait alors 75 ans et Sara 65. Vous avez eu pitié d'eux au début quand ils venaient à l'église, parce qu'ils n'avaient jamais pu avoir des enfants. Mais quand ils vous ont dit que Sara attendait un bébé, vous vous êtes demandés si elle ne devenait pas sénile. Et quand le frère Abraham affirmait que c'était vrai, et que c'était Dieu qui le leur avait révélé, vous vous êtes fait la réflexion qu'ils étaient tout de même un peu fanatique! Nous sommes bien sûr chrétiens; nous croyons aux miracles n'est-ce pas, mais nous ne croyons pas qu'un homme de 75 ans et une femme de 65 peuvent commencer une famille! Le bébé n'est d'ailleurs pas venu! Du moins, pas tout de suite. Pendant 14 ans on n'en parlait plus. Mais 14 ans plus tard, alors qu'Abraham avait célébré son 99ième anniversaire, et Sara avait 89 ans, ils annonçaient à nouveau qu'elle allait enfanter un fils. Et cette fois-ci ils ont même fixé la date de naissance! La plupart d'entre vous était convaincu qu'ils vivaient tous les deux dans le monde des fantaisies! Mais un an plus tard vous avez reçu la carte annonçant la naissance du petit Isaac!

Isaac est maintenant déjà adolescent. Mais qu'est ce qu'on dit dans l'assemblée maintenant? Qu'Abraham va offrir son fils Isaac comme holocauste à l'Éternel! Je crois qu'il est bien temps que le pasteur Goffart rende visite au frère Abraham. Je peux vous accompagner, frère? Je sais ce que je vais dire, moi, à notre frère Abraham: "Qu'est-ce que nous entendons, frère Abraham? Tu vas tuer ton propre fils et l'offrir en holocauste?" "Oui, c'est vrai. C'est l'Éternel qui me l'a commandé." O là, là! Chaque pasteur sait combien il est difficile de persuader à un fanatique que quelque chose qu'il pense avoir reçu de Dieu ne vient pas de Dieu! Mais nous devons essayer de dissuader le frère Abraham quand même. Nous ne pouvons pas nous imaginer que Dieu a ordonné à Abraham à faire une chose pareille. "Écoutez bien, frère Abraham, c'est Dieu Qui vous a donné Isaac n'est ce pas? Et Dieu a répété Sa promesse que tu serais le père d'une multitude n'est ce pas frère Abraham? Cette promesse divine ne pourra jamais s'accomplir, frère Abraham, si tu tues ton fils unique! Tuer ton propre fils est encore pire que le meurtre de Caïn de son frère Abel, et tu te rappelles ce que Dieu a fait alors, frère Abraham. Tu dois abandonner toute pensée de tuer Isaac. Non seulement que tu deviendras un meurtrier, mais aussi tu détruiras le plan éternel de Dieu pour le salut du monde! Et, en plus, frère Abraham, permets-moi de te dire que de telles pensées ne viennent pas de Dieu, mais du Satan! Ce n'est pas l'Éternel Qui t'a ordonné de tuer ton fils, frère Abraham; c'est le diable!

Abraham était très riche. Il aurait pu offrir des centaines, probablement des milliers d'agneaux en holocauste. Mais comme Dieu Lui-même, 19 siècles plus tard, offrait Son meilleur, Son propre Fils unique, l'ami de Dieu, Abraham, était prêt a offrir le meilleur, le plus précieux que lui, il avait. Aucune offrande inférieure sur l'autel de l'Éternel: vv.3,6,9-10 " Abraham se leva de bon matin, sella son âne, et prit avec lui deux serviteurs et son fils Isaac. Il fendit du bois pour l'holocauste, et partit pour aller au lieu que Dieu lui avait dit. … 6 Abraham prit le bois pour l'holocauste, le chargea sur son fils Isaac, et porta dans sa main le feu et le couteau. Et ils marchèrent tous deux ensemble. … 9 Lorsqu'ils furent arrivés au lieu que Dieu lui avait dit, Abraham y éleva un autel, et rangea le bois. Il lia son fils Isaac, et le mit sur l'autel, par-dessus le bois. 10 Puis Abraham étendit la main, et prit le couteau, pour égorger son fils." Comment est-ce que Abraham a-t-il pu arriver si loin dans son amitié avec Dieu? Par la foi: Hebr.11:17-19 "C'est par la foi qu'Abraham offrit Isaac, lorsqu'il fut mis à l'épreuve, et qu'il offrit son fils unique, lui qui avait reçu les promesses, 18 et à qui il avait été dit: En Isaac sera nommée pour toi une postérité. 19 Il pensait que Dieu est puissant, même pour ressusciter les morts; aussi le recouvra-t-il par une sorte de résurrection." Vv.10-13 "Puis Abraham étendit la main, et prit le couteau, pour égorger son fils. 11 Alors l'ange de l'Éternel l'appela des cieux, et dit: Abraham! Abraham! Et il répondit: Me voici! 12 L'ange dit: N'avance pas ta main sur l'enfant, et ne lui fais rien; car je sais maintenant que tu crains Dieu, et que tu ne m'as pas refusé ton fils, ton unique. 13 Abraham leva les yeux, et vit derrière lui un bélier retenu dans un buisson par les cornes; et Abraham alla prendre le bélier, et l'offrit en holocauste à la place de son fils."

4. DU SERVICE IMPUR

"Vous offrez sur mon autel des aliments impurs". La vraie amitié, le vrai amour cherche toujours un moyen de se manifester. En Jn.13 Jésus est assis à table avec Ses disciples dans la chambre haute. Ce sont Ses adieux. Ils ne seront plus jamais ensemble ainsi. Il veut leur laisser un dernier témoignage de Son amour. Comment? Les embrasser un par un? Cela ne prouve pas l’amour - quelques heures plus tard le traître L’embrassera ... Non, Jésus trouve une autre façon de leur témoigner de Son amour: Il Se comporte en esclave le plus humble. Mt.20:28 "le Fils de l’homme est venu, non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie comme la rançon de plusieurs." L’amour ne règne pas; l’amour sert. L’amour n’est pas orgueilleux; l’amour est humble. L’amour ne cherche pas son propre intérêt, mais l’intérêt d’autrui. L’amour ne pense pas d’abord à soi-même, mais aux autres. L’amour ne fait pas mal; l’amour guérit. L’amour ne haït pas; l’amour pardonne. Phil.2:7-8 "Il s’est dépouillé lui-même, en prenant une forme de serviteur ... Il s’est humilié lui-même, se rendant obéissant jusqu’à la mort, même jusqu’à la mort de la croix."

Jésus est né humblement, dans une crèche. Il a vécu humblement: Mt.8:20 "le Fils de l’homme n’a pas où reposer sa tête." Le climax de Son humilité était à la croix, où Il était crucifié nu. Voyons Jésus par les yeux de Ses disciples - qui L’avaient vu changer de l’eau en vin, multiplier pains et poissons, marcher sur l’eau, calmer des tempêtes, guérir des malades, délivrer des possédés, même ressusciter des morts! Quelques-uns L’avaient même vu transfiguré. Ils avaient tellement appris de Lui. D’ici peu c’est eux qui vont conduire Son église! Alors eux, ils guériraient des malades, délivreraient des possédés, ressusciteraient des morts. Mais il y avait une leçon qu’ils n’avaient pas encore tout à fait comprise, malgré tout l’enseignement et l’exemple du Maître. Encore aujourd’hui ils s’étaient disputés sur qui était le premier entre eux (Luc.22:23). S’ils n’apprenaient pas l’amour et l’humilité, alors leurs 3 ½ années avec Jésus ne vaudraient rien. S’ils construisaient Son église sur l'orgueil, alors la religion chrétienne finirait comme tous les autres religions. Mais ils allaient voir Jésus maintenant comme ils ne L’avaient jamais vu jusqu’à présent: comme esclave! Ils étaient Ses disciples, mais Il lavait leurs pieds. Jean-Baptiste ne s’était même pas considéré digne de délier, en se baissant, la courroie de Ses souliers (Marc.1:7); mais Il Se baisse, non seulement pour délier les courroies de leurs souliers, mais pour laver leurs pieds! Ces mains qui ont touché des pécheurs, guéri des malades, purifié les lépreux, béni des enfants, multiplié pains et poissons; ces mains qui ont tiré Pierre de l’eau lorsqu’il se noyait, vont laver ses pieds.

Vv.12-15 "Après qu'il leur eut lavé les pieds, et qu'il eut pris ses vêtements, il se remit à table, et leur dit: Comprenez-vous ce que je vous ai fait? 13 Vous m'appelez Maître et Seigneur; et vous dites bien, car je le suis. 14 Si donc je vous ai lavé les pieds, moi, le Seigneur et le Maître, vous devez aussi vous laver les pieds les uns aux autres; 15 car je vous ai donné un exemple, afin que vous fassiez comme je vous ai fait." " Je vous ai donné un exemple, afin que vous fassiez comme je vous ai fait." Marc.10:44-45 "quiconque veut être le premier parmi vous, qu'il soit l'esclave de tous. 45 Car le Fils de l'homme est venu, non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie comme la rançon de plusieurs." Jn.15:12-14 "C'est ici mon commandement: Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés. 13 Il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis. 14 Vous êtes mes amis, si vous faites ce que je vous commande."; Phil.2:5-11 "Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus-Christ, 6 lequel, existant en forme de Dieu, n'a point regardé comme une proie à arracher d'être égal avec Dieu, 7 mais s'est dépouillé lui-même, en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes; 8 et ayant paru comme un simple homme, il s'est humilié lui-même, se rendant obéissant jusqu'à la mort, même jusqu'à la mort de la croix. 9 C'est pourquoi aussi Dieu l'a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom, 10 afin qu'au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre, 11 et que toute langue confesse que Jésus-Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père."

CONCLUSION

N'apportons pas des offrandes impures à l'Éternel!

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire