Des enseignements texte, audio et vidéo pour grandir dans la foi et vous ressourcer !

Apprendre à servir Dieu ensemble

Apprendre à servir Dieu ensemble
Apprendre à servir Dieu ensemble
 
Introduction

Dieu nous a placé les uns à côté des autres, chacun ayant son propre rôle pour le bien de tous.

Winston Churchill s’adressant aux mineurs durant la deuxième guerre mondiale.

Diapo 2 : « Chaque membre de l’église est unique par son âme, ses talents, les traits de son visage, sa culture, sa couleur… Aux yeux de Dieu, malgré nos différences, nous avons la même valeur. Que vous soyez responsable d’un département ou la dame servant le café les jours de goûters fraternels, devant Dieu, tous sommes égaux et avons besoin les uns des autres. »

Lecture Actes 13.1-3
 
1. Tous pour un !

L’Eglise d’Antioche où Barnabas et Saul évoluèrent, était une communauté très hétérogène, chacun pouvait trouver sa place dans le service pour Dieu.

-          Barnabas le pasteur bienveillant, originaire de Chypre ;
-          Saul de Tarse l’apôtre, le défricheur, d’origine hébraïque,
-          Docteurs ;
-          Prophètes ;
-          Lucius d’origine d’Afrique du nord ;
-          Manahen : élevé avec Hérode.
-          Siméon un noir.

Lorsqu’un réveil prend place dans une ville ou un pays… Il n’y a plus les frontières d’âges ou d’origines. Les églises deviennent hétérogènes.

Lecture : 1 corinthiens 12.14-21

Un seul corps mais plusieurs membres.
  1. C’est pourquoi apprenons à accepter nos particularités : « Dieu se réserve le droit d’employer des hommes qui ne sont pas d’accord avec moi. » Docteur Bob Cook.
  1. Faisons de nos différences une force pour la gloire du Seigneur : Quand nous considérons Barnabas et Saul, on ne peut qu’être ébloui par une telle complémentarité, Saul le docteur bulldozer ou aussi le défricheur et Barnabas, le pasteur bienveillant.
  1. Ne jalousons pas les dons et les positions de nos frères : Une personne remplie de grâce bannit définitivement de sa vie la jalousie et la quête de position personnelle.

Nous regardons trop souvent la finalité et attribuons tout le mérite au dernier maillon (le prédicateur faisant un appel au salut). Néanmoins, en amont il a fallu des centaines d’heures de prières à ma mère et aux anciens, des bénévoles dévoués comme les moniteurs de l’école du dimanche et des colonies, les directeurs de centre de vacances, les cuisinières, les jardiniers ou encore le conseil d’un pasteur de jeunesse avant mes larmes… Comprenez-vous ? Ensemble, ils ont contribué à ma conversion.

Le mythe du héro solitaire « Lucky Luke », n’existe qu’en bande dessinée.

2. Un pour tous

La diversité est une chose magnifique mais son équilibre est fragile alors restons unis malgré nos différences.

Bud Wilkinson : « Pour qu’une Eglise atteigne son objectif, chaque membre doit être prêt à subordonner ses ambitions personnelles au bien de la communauté. »

Ray Kroc : « Aucun d’entre nous n’est plus important que l’ensemble de l’Eglise. »

Chacun d’entre-nous avons reçu un ministère de la part du Seigneur. Certains ont un ministère dit : « Apostolique » ou « De direction », qui se compose selon Ephésiens 4.11 : « D’apôtre, prophètes, évangélistes, bergers et docteur. » Les personnes ayant reçu les dons cités ont pour fonction d’équiper les croyants pour qu’ils puissent vivre et agir en chrétiens dans l’Eglise et dans le monde, et y accomplir leur ministère. (Ephésiens 4.11-12).

La conclusion de cette unité selon l’apôtre Paul est celle-ci : Ephésiens 4.13-16.

Je crois que l’on ne « rentre » pas dans le ministère mais plutôt que l’on « grandit » dans le service pour Dieu. Un jour vous rangez des chaises, ensuite vous devenez moniteur de l’école du dimanche, puis responsable de jeunesse… pas après pas, on mûrit et finissons par accomplir la fonction pour laquelle Dieu nous a créé.

Le vent fait avancer uniquement les bateaux à la voile déployée.

Lecture Ephésiens 2.8-10

Nous sommes sauvés par grâce pour pratiquer les œuvres du Seigneur.

Le pasteur Bill Wilson, fondateur de « Metro Ministries », un ministère auprès des enfants déclara en rendant son témoignage « le besoin fait l’appel ».

Conclusion

Un pour tous et tous pour un, cela devrait être une devise dans nos églises. Acceptons nos différences et encourageons-nous pour aller de l’avant.

Si Saul n’était pas encore l’apôtre des nations à Antioche, il servait déjà Dieu en aidant les chrétiens de tout son cœur. Il se laissa conduire par Dieu sur le chemin de sa destinée, il accepta les passages de l’Arabie, de Tarse et d’Antioche… en acceptant son appel, il devint un instrument de choix pour proclamer le message de l’Evangile aux nations.

2 commentaires
  • sophianta Il y a 1 année, 7 mois

    Si chaque membre dans une église comprenait que c'est pour Christ qu'il ou qu'elle y est placé(e) pour une complémentarité dans l'édifice de Dieu et non pour une rivalité charnelle, il y aurait plus d'unité dans le service du Seigneur. Que le Saint-Esprit de Christ nous humilie et donne à chacun(e) de nous de discerner notre appel afin d' être utile dans son corps. Amen
  • nehemy Il y a 10 années, 9 mois

    Que ce message soit lu de tous et dans toutes nos églises pour comprendre que DIEU nous utulise dans nos differences. Dieu nous benisse!
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...