FERMER

Des enseignements texte, audio et vidéo pour grandir dans la foi et vous ressourcer !

Etre puissant selon Dieu (7 flambeaux pour éclairer notre marche 6/7)

Etre puissant selon Dieu (7 flambeaux pour éclairer notre marche 6/7)
Introduction 

Série de messages : « 7 flambeaux pour éclairer notre marche 6/7).

Vatican (chapelle Sixtine, tableaux Raphaël, la Piettre…) = Puissant selon les hommes Versus catacombe de Rome (froideur, obscurité, humidité…) = Puissant selon Dieu. 

La puissance et la richesse selon Dieu sont diamétralement opposées à la puissance et la richesse selon les hommes.

Dieu n’a pas les mêmes critères que nous pour juger. 

Titre : « Être puissant selon Dieu »

1. Jésus a la clé de la véritable puissance 

Voici ce que dit le Saint, le Véritable, celui qui a la clé de David, celui qui ouvre et personne ne fermera, celui qui ferme et personne n’ouvrira » (Apocalypse 2.7)

Les gens puissants selon ce monde, se reconnaissent à leur capacité d’ouvrir ou de fermer les portes à autrui. Dans un certain sens c’est vrai, ces gens ont une puissance humaine certaine, cependant tous ces soi-disant grands hommes se retrouvent subordonnés à la puissance divine.  

Si Dieu a décidé d’ouvrir ou de fermer une porte à telle personne, nul ne pourra enrayer la volonté divine. Dieu est au-dessus de tous les rois, de tous les royaumes, de toutes les puissances. Tout est soumis à Jésus, même les démons tremblent devant lui.

C’est Dieu qui a la clé, le pouvoir et l’autorité suprême.  

Histoire de Fanny Crosby qui naquit dans le comté de Putnam, à New York, en 1823. Âgée d’à peine six semaines, elle perdit la vue, suite à un mauvais traitement médical. Elle dévoua cependant sa vie à Dieu et devint un très prolifique compositeur de cantiques.

Nous croyons souvent que la puissance vient de nos propres capacités ou bien des autres, en réalité la véritable puissance vient de Dieu. 

2. Le secret de la puissance

Apocalypse 3.8 : 

Voici : j’ai mis devant toi une porte ouverte que nul ne peut fermer, parce que tu as peu de puissance, que tu as gardé ma parole et que tu n’as pas renié mon nom.

A) Une humilité : « Parce que tu as peu de puissance… »

« Tu as peu de puissance » littéralement « une petite puissance » (le grec emploie ici l’adjectif mikros).

Paul disait : « quand je suis faible, c’est alors que je suis fort. » (2 Corinthiens 12.10).

B) Une obéissance à la Parole : « Tu as gardé ma Parole ou tu n’as pas renié ma parole. »

Le commentateur, John H. Alexander a écrit : « L’Eglise de Philadelphie n’avait rien ; elle ne pouvait s’appuyer sur elle-même, mais elle mettait toute son espérance en son Seigneur et dans la Parole de Dieu. Cette Parole était sa source de consolation, de renouvellement et de force. »

C) Une loyauté : « Parce que tu n’as pas renié mon nom. »

La loyauté en amitié est majeure. Dans une équipe comme dans une église le manque de loyauté peut être fatal malgré les grandes capacités. Imaginez une entreprise commerciale sur le point de mettre au point un produit révolutionnaire. Et là, une personne très compétente de l’équipe part vendre le projet à un groupe concurrent. A quoi cela sert-il d’avoir des personnes de grand talent, si elles ne sont pas loyales ?

A tous ceux qui seront humbles, obéissants et loyaux le Seigneur va agir en leur faveur. 

3. Les promesses se rattachant à ces qualités

Verset 8b-10 : Jésus fait des promesses à l’Eglise : 

A) Une porte ouverte : Dieu veut ouvrir les nations à l’Evangile. Dieu veut oindre et revêtir son Eglise d’une puissance d’évangélisation. Annoncer la bonne nouvelle à quiconque est à la porte par laquelle le Seigneur veut nous faire entrer.

B) Une victoire sur Satan : Je te donne quelques-uns de ceux de la synagogue de Satan : En évangélisant, les religieux seront toujours là pour nous paralyser par toutes sortes de compromis et de concessions.

C) Une délivrance du mal : Je te garderai à l’heure de la tentation. Il y a des temps de tentation, mais à celui qui demeure attaché au Seigneur, celui-ci promet une délivrance sur la tentation.

4. Une mise en garde

(Verset 11) : « Retiens ce que tu as. » la notion grecque fait appel à une forte autorité. Contrairement aux athlètes des jeux olympiques nous ne courons pas pour gagner une couronne mais nous courons pour ne pas la perdre.

Prenons garde de ne pas nous laisser ravir notre couronne. (Col 2.18-19 ; Gal 5.7-8). 

5. Une récompense

(Verset 12) 

Notre récompense est de devenir une colonne dans le temple de Dieu. Déjà l’Eglise est appelée dans 1 Tm 3.15 : « La colonne et l’appui de la vérité. ».

Conclusion 

Les chrétiens n’ont jamais été aussi puissants que lorsqu’ils semblaient faibles aux yeux des hommes.

Désirons-nous être puissants selon les hommes ou puissants selon Dieu ?

1 commentaire
  • Mauricia Il y a 8 années, 10 mois

    Merci Seigneur pour ta Parole et ton Saint-Esprit, qui me fortifient toujours. Où irai-je, car tu as les Paroles de la vie, que ferais-je sans Toi mon Dieu Mon Père?
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...