On sait désormais pourquoi le coronavirus fait parfois perdre l’odorat

On sait désormais pourquoi le coronavirus fait parfois perdre l’odorat

Dès les premiers rapports en provenance de Wuhan, d’Iran et plus tard d’Italie, nous savions que la perte de l’odorat (anosmie) était un symptôme significatif de l’infection par le coronavirus SARS-CoV-2 responsable de l’épidémie de Covid-19. Aujourd’hui, après des mois de résultats cliniques rigoureux ou parfois plus anecdotiques, une explication sur les raisons pour lesquelles ce virus provoque parfois une perte de l’odorat chez les personnes qu’il infecte.

Le plus souvent, la perte d’odorat résulte d’une infection par un virus, qui s’attaque aux voies respiratoires supérieures ou aux sinus, comme les virus à l’origine de rhumes. Certains d’entre eux peuvent appartenir à la famille des coronavirus qui ne sont pas mortels.

S’ils sont connus pour entraîner des pertes d’odorats, ces virus ne sont pas mortels, contrairement aux virus du SARS, du MERS ou du Covid-19. Dans la plupart de ces cas, l’odorat revient lorsque les symptômes disparaissent. En effet, sa perte est simplement le résultat du nez bouché : les molécules d’arôme ne peuvent alors plus atteindre les récepteurs olfactifs, et les odeurs ne sont donc plus perçues. Il arrive cependant parfois que cette perte d’odorat persiste pendant des mois, voire des années...

[...] Lire la suite sur InfoChrétienne

Cet article est republié à partir de The Conversation sous licence Creative Commons. Lire l’article original.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

👓  En cette période de crise : Change ton regard ! Regarde cette vidéo puis partage-la largement autour de toi ! #Changetonregard ❤️

0 commentaire