A chacun sa place

A chacun sa place

« Ne faites rien par rivalité ou par vaine gloire ; estimez les autres supérieurs à vous-mêmes »
Philippiens 2 v 3


Les conjoints de nos enfants sont parfois ressentis comme des rivaux. La relation avec notre fils ou notre fille ne peut plus être tout à fait la même et nous pouvons en souffrir. Il arrive aussi que le conjoint soit jaloux des relations entre les parents et leur enfant.

Ces attitudes sont destructrices. En effet, elles risquent de perturber l’esprit de famille, et de nous amener à éviter de nous rencontrer. Quel dommage !

Qu’est-ce qui provoque ces malentendus ? Ne réagissons-nous pas parfois comme s’il y avait un enjeu à défendre : « il ou elle est à moi ! ». N’est-ce pas un faux problème ?
Chacun a sa place bien définie, les parents la leur et le conjoint la sienne, tout simplement ! Ces rôles ne sont ni interchangeables, ni en opposition.

C’est dans la mesure où chacun reste à sa place et veille à développer des relations basées sur le respect, l’amour, l’acceptation et la confiance, que nous apprendrons à nous apprécier et à nous aimer.

Suggestions :

Stop à l’esprit critique
Ne focalisez pas que sur les défauts 
Ce que j’apprécie en toi c’est…


Extrait du calendrier Famille Je T'Aime : www.famillejetaime.com

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

2 commentaires
  • fanou Il y a 10 années, 5 mois

    moi d'un tempérament indépendant, j'ai compris cette année (enfin) qu'en voulant éviter à mes enfants adultes de faire des erreurs, je leur pourrissais la vie ou presque. Oh, je ne leur donnais que des conseils, de bons conseils, mais ceux justement q'uils ne me demandaient pas!! évidement mes enfants m'évitent, en plus ils n'acceptent pas ma vie spirituelle!! j'ai donc pris l'habitude de faire des compliments, de me taire lorsqu'ils parlent de leurs projets, ça évite des heurts, et petit à petit ça améliore nos relations, (je n'aurai jamais permis à mes parents de s'imisser dans ma vie). Heureusement je ne suis pas une mère posséssive , j'ai des progrès à faire mais je suis sur la bonne voie.
  • parade Il y a 10 années, 6 mois

    L"essentiel, c"est ne pas focaliser sur les défauts mais bien sur les qualités de l"autre ! Amen.Merci "Famille je T"aime " !