Y a-t-il de l’espoir pour nos enfants perdus ?

Y a-t-il de l’espoir pour nos enfants perdus ?

Lorsque la situation de sa fille a été totalement désespérée, ce papa plein de foi n’a pas baissé les bras, mais il a eu la meilleure réaction possible : il est allé se prosterner devant Jésus et il l’a imploré de venir chez lui : 

« Ma fille est morte il y a un instant ; mais viens, pose ta main sur elle et elle vivra » (Matthieu 9.18).

Toutefois, un obstacle imprévu a empêché Jésus d’intervenir immédiatement (j’imagine que ce père angoissé devait ronger son frein !), et ensuite, quand le Maître est enfin arrivé devant la maison, la foule « bruyante » s’est moquée de lui. Ce papa avait toutes les raisons de s’exaspérer et de se décourager, mais il a gardé espoir, et il a eu raison ! 

Car à cet instant, Jésus a posé un merveilleux diagnostic : « La jeune fille n’est pas morte, mais elle dort. » Il a renvoyé la foule, pris la main de la jeune fille… et elle s’est levée ! 

La Bible nous précise que « le bruit s’en répandit dans toute la contrée ». Au lieu d’être un grand sujet d’affliction pour sa famille, cette jeune fille est devenue un instrument de bénédiction, car grâce à elle, la renommée de Jésus s’est accrue et beaucoup de gens sont venus à lui.

N’écoutons pas les moqueries de la « foule bruyante », mais plutôt le diagnostic de Jésus : « La jeune fille n’est pas morte, mais elle dort. » La foi de nos enfants égarés est endormie, mais pas morte… Cela signifie qu’il y a encore de l’espoir pour eux. Ne laissons pas les mois et les années amoindrir notre espérance. Un seul mot du Maître peut tout changer, et « la prière fervente du juste a une grande efficacité. »  (Jacques 5.16)

Implorons Dieu sans relâche en faveur de nos enfants perdus !

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !


Ce texte est la propriété du TopChrétien. Autorisation de diffusion autorisée en précisant la source. © 2022 - www.topchretien.com
1 commentaire
  • rozange Il y a 12 mois

    La Bible nous précise que « le bruit s’en répandit dans toute la contrée ». Au lieu d’être un grand sujet d’affliction pour sa famille, cette jeune fille est devenue un instrument de bénédiction, car grâce à elle, la renommée de Jésus s’est accrue et beaucoup de gens sont venus à lui. N’écoutons pas les moqueries de la « foule bruyante », mais plutôt le diagnostic de Jésus : « La jeune fille n’est pas morte, mais elle dort. » La foi de nos enfants égarés est endormie, mais pas morte… Cela signifie qu’il y a encore de l’espoir pour eux. Ne laissons pas les mois et les années amoindrir notre espérance. Un seul mot du Maître peut tout changer, et « la prière fervente du juste a une grande efficacité. Amen!!!!!!!!!!!!!