Avez-vous déjà été déçu(e) par Dieu ?

Avez-vous déjà été déçu(e) par Dieu ? Avez-vous déjà été déçu(e) par Dieu ?

Dans le précédent article, nous avons vu ce que les déceptions peuvent déclencher en nous :

  • Un raz-de-marée de questions
  • Des pensées ou des sentiments confus
  • Des monologues amers avec Dieu

Comme Asaph, j’ai fini par retrouver mon bon sens.

J’ai donc retraversé les 4D dans l’autre sens, en mettant, au cœur de ce voyage, la parole de Dieu et bien sûr, la prière.

Voici ce que j’ai appris. Et compris. Cette fois-ci, je peux les nommer Les 4D (dimensions) de la Délivrance.

Étape 1- Nos attentes et celles de Dieu ne s’accordent pas toujours

Après la phase déception-tristesse-colère, j’ai compris que tout part de l’attente : l’attente non récompensée déclenche un sentiment de déception.

Parfois aussi, on fait des erreurs d’appréciation, on se fait des idées, ″des plans sur la comète″ puis on est déçu quand cela ne se déroule pas comme prévu...

Vous le saviez déjà, Dieu n’est pas comme nous ! Quelquefois, des personnes de notre entourage nous font promesses, s’engagent, puis se rétractent. Avec des raisons plus ou moins bonnes, il faut le reconnaître :

  • Elles n’ont pas assez réfléchi ou assez prié (peut-être nous aussi)...
  • Elles ont oublié, ça peut arriver…!
  • Elles se sont prononcées trop vite, sous le coup de l’émotion...
  • Elles se sont senties coincées, limitées en moyens, en temps, etc.

Autant on peut être déçu(e) par l’Homme (nous aussi on peut décevoir l’autre), autant Dieu est infaillible. Il est digne de confiance.  

Dieu n'est pas un homme pour mentir, ni le fils d'un homme pour revenir sur sa décision. Ce qu'il a dit, ne le fera-t-il pas ? Ce qu'il a déclaré, ne l'accomplira-t-il pas ? (Nombres 23.19)

Oui, Dieu ne répond pas exactement à nos attentes, parce qu’il SAIT ce qui nous correspond le mieux .De plus, il SAIT aussi QUAND nous sommes prêts à recevoir ce que nous lui avons demandé. Et nous exaucer pourrait nous plonger dans de gros ennuis...

Non, Dieu ne peut pas nous décevoir !

🔑 La clé pour n’être jamais déçu(e) : ne pas ″s’attendre″ précisément à quoi que ce soit, sinon à la volonté de Dieu, agréable, bonne et parfaite. Nos pensées et nos voies (nos attentes) diffèrent de celles de Dieu. (Esaïe 55.8)

Étape 2 - Les mensonges du diable nous font douter de Dieu

Comme Asaph, j’ai vidé mon sac rempli d’amertume. Puis, j’ai laissé l’amour de Dieu me réconforter et j’ai pris conscience d’une toute autre réalité.

Ces mauvaises pensées qui peuvent tourmenter notre esprit ne sont que des mensonges du diable qui veut nous faire douter de :

Voilà de quoi lever tous nos doutes ! Rappelons-nous : lorsque Jésus a été tenté par le diable durant son jeûne, il a dû citer par trois fois la Parole de Dieu pour le repousser. (Luc 4.1-13)

🔑 La clé de la réussite face aux mensonges ou à la tentation : imitons Jésus et citons sa Parole.

Étape 3 - “Comment” est plus important que “pourquoi”

Face à nos pourquoi, Dieu se tait souvent, nous répond plus tard ou pas du tout. J’ai dû attendre la réponse. Je ne l’ai toujours pas obtenue à ce jour. Ce n’est pas si important, en fait ! J’ai dépassé mes pourquoi et j’ai continué à avancer. Comment ? Avec Dieu !

Je me suis alors souvenue des bontés de Dieu. Et ma déception s’est atténuée jusqu’à disparaître.

Quand mon cœur est agité par une foule de pensées, tes consolations me rendent la joie. (Psaumes 94.19)

🔑 La clé : remplacer nos “pourquoi” par ″comment″. Comment faire face aux déceptions pour ne pas être déstabilisé(e), amer(ère) ? En nous souvenant des bontés de l’Eternel.

Étape 4 - Laisser tomber la comparaison

Comme Asaph, on peut penser que ″tout leur réussit, à eux″ (″Eux″ = les non chrétiens).

Or, nous savons fort bien que les non chrétiens passent par des épreuves, tout comme nous. Et qu’ils sont vraiment démunis, comparés à nous qui avons Dieu à nos côtés.

Oui, les humains, les situations ou les circonstances nous déçoivent continuellement !

Non, Dieu ne nous décevra jamais, il ne nous abandonnera jamais !

Comme Asaph, l’amertume nous fait dire des âneries.

Alors, le bon plan pour ne jamais être déçu(e), c’est de nous confier en Dieu :

Remets ton sort à l’Eternel, et il te soutiendra. Il ne laissera jamais trébucher le juste. (Psaume 55.23)

Je crois sincèrement que Dieu permet que nous soyons totalement déçus et dans tous les domaines de notre vie. Même par notre conjoint, notre pasteur, les chrétiens, ou notre meilleure(e) ami(e) ! Car Il attend de nous :

🔑 La clé pour avoir toujours des pensées ″intelligentes″, c’est de ne pas se comparer aux non chrétiens, ″à ceux qui réussissent″ ; et de ne regarder qu’à Jésus.

Nous pouvons alors conclure, comme Asaph :

Mon corps et mon cœur peuvent s’épuiser, Dieu sera toujours le rocher de mon cœur et ma bonne part. Pour moi, mon bonheur, c’est de m’approcher de Dieu. (Psaume 73.26 et 28)

16 commentaires
  • joscheba64 Il y a 3 mois, 1 semaine

    Vous avez très bien expliqué ce sujet. Nous avons beaucoup à apprendre avec Dieu et tout ce que nous vivons à un but. Nos attentes, nos déceptions, nos frustrations nous amènent à nous plonger dans les bras de notre Père et nous font grandir. Il n'y a pas de meilleur endroit que les bras de Dieu pour être consolé et restauré. Dieu sait parfaitement ce qu'il fait, comment il le fait et pourquoi. Nous sommes appelés à lui faire confiance et cela s'apprend. Rappelons nous juste que Dieu est pour nous et qu'on peut compter sur lui et son Amour infaillible.
  • Alexandre TCHOU Il y a 4 mois, 1 semaine

    Amen trop trop instructif sur la comparaison
    • lisa33g Il y a 3 mois, 3 semaines

      Merci Alexandre ! J'en ai été tellement victime, jusqu'à ce que Dieu me guérisse de mes blessures relationnelles. Sois béni !
  • MichelineDONGMO Il y a 4 mois, 1 semaine

    AAAAMMMMEEEEEENNNNN
  • Afficher tous les 16 commentaires