Comme une rosée qui vient de l'Éternel …

Comme une rosée qui vient de l'Éternel …

Combien il serait heureux que nous soyons "comme une rosée qui vient de l'Éternel."
Michée 5.7

Chaque matin apportons la fraîcheur de notre foi à une journée qui sera dure pour beaucoup et parfois même accablante sous le soleil. A la sortie d'une nuit où moins il y a de nuages, d'obstacles, entre le ciel et la terre, plus la rosée est abondante, soyons de bons dispensateurs de la grâce variée de Dieu.

La rosée est discrète, silencieuse, humble, bonne. Sans bruit, elle vient du ciel. Elle visite la terre (Deutéronome 33.28). Elle l'abreuve. Elle la fertilise.

Dans la nuit de ce monde, Dieu veut nous visiter pour que nous puissions humblement offrir ce que nous avons reçu. Certains espèrent la pluie au risque de négliger la rosée. Ils appellent de leurs prières et de leurs vœux les eaux abondantes du ciel qui, certes, sont une grande bénédiction. Cependant, à force d'attendre, ils passent à côté des grâces qu'il ne faut pas oublier au quotidien. Ne méprisons donc pas les petites choses, surtout en temps de sécheresse spirituelle.

A cela s'ajoute la constance, la fidélité, afin que notre témoignage, issu de d'une communion entretenue avec notre Dieu, ne soit pas dissipé, éphémère, inconstant (Osée 6.4, 13.3). Chaque jour que Dieu fait, comme ses compassions qui se renouvellent, soyons à nouveau comme une rosée qui vient de l' Éternel pour toux ceux qui nous entourent.



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

3 commentaires