Comment accepter le deuil ?

Comment  accepter le deuil ?

Perdre un être cher encore plein de promesses engendre non seulement douleur et tristesse mais aussi de nombreuses interrogations.

Dans une telle circonstance, Dieu seul peut apporter le réconfort et la consolation appropriés ainsi que cette paix surnaturelle qui nous est si nécessaire pour avancer quand même dans ce chemin de deuil. 

Quant aux nombreux « pourquoi ? » qui se bousculent dans notre cœur, il nous faut bien reconnaître que nous ne pouvons pas tout comprendre dans les évènements que nous vivons car nous ne voyons que ce monde terrestre dans lequel nous évoluons au quotidien et ce qui se passe dans les lieux célestes est encore voilé pour nous. 

C'est ce qui apparaît dans l'histoire de Job. Nous, nous connaissons par les deux premiers chapitres de ce livre inspiré ce qui s’est passé à son sujet entre Dieu et Satan. Lui n’a jamais su la cause de son épreuve. 

Cependant il y a des choses certaines et immuables que nous savons et qu'il ne faut jamais remettre en question.

La première caractéristique est que Dieu est amour

Il en a donné une preuve irréfutable en donnant pour nous ce qu'il avait de plus cher, son fils unique, son fils bien-aimé, offert en sacrifice pour le pardon de toutes nos fautes. 

Si je ne comprends pas comment ce que j'expérimente s'accorde avec cette caractéristique fondamentale de Dieu c'est que ma connaissance est limitée et non que Dieu a cessé d'être ce qu'il est, ce qu'il a toujours été et ce qu'il sera toujours.

"Oui, j’en ai l’absolue certitude, rien ne pourra nous arracher à l’amour de Dieu : ni la mort ni la vie, ni les anges ni les puissances infernales, ni les dangers présents ni l’incertitude de l’avenir. Aucune autre force de l’univers, qu’elle vienne d’en-haut ou de l’abîme, aucune autre créature, non, rien au monde ne peut ériger une séparation entre nous et l’amour que Dieu nous a témoigné en Jésus-Christ notre Seigneur et dont nous jouissons en communion avec lui."
Romains 8.38-39

Seriez vous prêt à vous tenir devant Dieu en lui disant:

"Seigneur, je ne comprends pas, je ne comprendrai peut-être pas avant d'être auprès de toi et de connaître comme j'ai été connue, mais je veux tout à nouveau aujourd'hui proclamer que tu es amour et refuser résolument toute pensée de doute à ce sujet. Merci de m'aimer tellement, de nous aimer tellement et de te tenir si près de nous pour nous soutenir et nous aider à avancer."

La deuxième caractéristique de Dieu que j'aimerais évoquer avec vous est sa souveraineté.

Dieu est saint, juste, éternel, parfait, infiniment sage. Moi je suis limitée dans ma compréhension des choses, limitée dans le temps, dans l'espace. Qui suis-je pour entrer en contestation avec Dieu?  

Quand je prends l'avion, je ne me permets pas d'aller dans le cockpit donner des conseils au pilote, ni même lui demander de m'expliquer pourquoi il fait ceci plutôt que cela. Et même s'il y a des turbulences, même si j'ai l'impression que l'avion ne suit pas la trajectoire qu'il devrait suivre, je n'ai qu'un seul choix, faire confiance au pilote parce qu'il a appris, il a l'expérience voulue et j'ai de bonnes raisons de croire qu'il saura nous mener à la bonne destination. Pourtant le pilote n'est qu'un homme faillible. Dieu, lui ne l'est pas. Il sait pourquoi. 

Un très jeune enfant ne comprend pas toujours, et son père ne peut pas toujours lui expliquer les choix qu'il fait pour lui, les choses qu'il doit lui refuser. Mais même si parfois sa déception lui fait verser des larmes, il fait confiance à son père et il ne remet pas en cause sa relation avec lui.

Nos pourquoi ne recevront pas toujours de réponse ici-bas mais la présence bienfaisante de Dieu nous est assurée chaque jour et à chaque heure. Laissez-vous envelopper de ses bras d'amour.

Seriez-vous prêt à vous approcher de Dieu en lui disant: 

"Seigneur, je veux renouveler aujourd'hui ma confiance en toi, reconnaître ta souveraineté et à nouveau mettre ma main dans la tienne pour te laisser me communiquer ta paix."

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire