COMMENT DIEU NOUS VOIT-IL ?

COMMENT DIEU NOUS VOIT-IL ?

 La  première vision est révélée dans l’histoire d’un homme, que l’on pourrait pourtant

appeler «  le clairvoyant aveugle ». Il s’agit de Balaam.
 
Dieu va en effet l’obliger à dire comment il voyait son peuple, ce peuple qu’il avait choisi, et cela à un roi, Balak qui voulait jeter sur lui la malédiction,  afin de  pouvoir le vaincre.
.
Israël était loin de se douter  de ce qui se passait entre Dieu et l’ennemi. Balak voulait faire maudire Israël mais Dieu soit béni, il ne permet pas que quelqu’un maudisse son peuple.
 
Je résume  ces quatre visions  données par Dieu :
 
La première: il le montre comme un peuple qu’il a  mis à part, séparé des autres peuples.  
« C’est un peuple qui  sa demeure à part » Nombres 23 :9
 
La deuxième : il le montre comme un peuple qu’il a parfaitement justifié et en qui il ne trouve aucune iniquité, aucune injustice.
« Il n’aperçoit aucune iniquité en Jacob » (v 21 ) 
 
La troisième: il le montre comme un peuple d’une ineffable beauté.
« Qu’elles sont belles tes tentes ô Jacob » Nombres 24:5.
 
La quatrième : il le montre comme le peuple au futur glorieux qui dominera sur tous les autres peuples.
« Je le vois, mais non maintenant, un astre sort de Jacob, un sceptre s’élève d’Israël » Nombre 24 :17 à 19
 
L’église, et plus précisément l’épouse peut aussi se réjouir en voyant comment  Dieu la perçoit, au travers de la personne et l’œuvre de Jésus.  En effet les mêmes critères peuvent être appliqués à l’épouse.
 
1) N’est-elle pas aussi un « peuple » mis à part, séparé du monde ?
« Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, mais moi je vous ai choisis… » ( Jean 15 :16)
 
2)  N’a-t-elle pas été purifiée,  parfaitement justifiée  au travers de Jésus ?
( Hébreux 10 :10 et  Romains 3 :24 ).
 
 3) N’est-elle pas belle, radieuse comme le rappelait Paul aux Ephésiens ?
« Sanctifiée par la Parole, purifiée par le baptême d’eau, une église sans tache ni ride ni rien de semblable mais sainte et irrépréhensible » Ephésiens 5 :26-27 .
 
4) Une épouse au futur glorieux  pleinement révélé par sa future union avec l’époux ! Une
épouse qui entrera dans son glorieux et fabuleux héritage ! L’apôtre Paul, dans ce texte 
d’Ephésiens emploie déjà ce terme : « il fera paraître devant lui cette église glorieuse ».
 
Ainsi nous pouvons voir cette glorieuse vérité de la perfection de notre position en Christ, position contre laquelle l’ennemi ne peut, pourra rien faire !
« Les portes du séjour des morts de prévaudront point contre elles. » (Matthieu 16:18)
Gloire à Dieu !
 
Mais plusieurs questions  peuvent se poser  quand on regarde Israël  et l’église aujourd’hui :    
N’y a-t-il pas un grand « décalage  » ?
Israël ne s’est-il pas bien souvent mêlé, mélangé, pour son malheur, aux nations d’alentour ? N’a-t-il pas souvent, marché dans l’iniquité et l’injustice ?
N’a-t-il pas montré une image affreuse de Dieu, lui qui  avait été choisi pour être la lumière des nations ?

Le nom de Dieu a été mis trop souvent en opprobre  à cause de lui.  Ne pourrions pas dire la même chose, aujourd’hui, pour ce qui concerne l’église visible, de bien  des croyants voire  de certains chrétiens ?                                                                  
 
Quand on étudie l’histoire de l’église, ne serait-ce que par la description des églises d’Asie que nous relate l’apôtre Jean, combien on peut voir aussi le « déphasage » entre la vision de Dieu au travers de Jésus, et la vie pratique de l’Eglise, son comportement aux cours des siècles !     
 
Une pensée importante se dégage de cette évidence : pour Israël la vision première De Dieu n’était pas fondée sur ce que son peuple était en  lui-même, mais sur ce que Dieu lui, en avait fait selon la perfection de son oeuvre, et sa gloire qu’il avait mise sur lui. Aussi, dès que l’ennemi s’avance pour l’accuser, c’est Dieu  qui répond.
 
Ainsi en est-il aussi pour l’épouse. Quand l’ennemi nous accuse, Dieu nous voit, non en ce que nous sommes en nous-même, MAIS  en ce que nous sommes devenus en Christ ;  Dans notre position véritable et non plus  selon notre état de faiblesse. Rappelons-nous encore une fois cet exemple du souverain sacrificateur dans le livre du prophète Zacharie au chapitre 3, que Dieu a défendu contre l’accusateur. 
 
ATTENTION ! La manière de voir Israël quand l’ennemi ou l’accusateur s’avançait contre lui  n’empêchait Dieu de le voir malheureusement, dans un était humainement misérable. C’est là la deuxième vision  que Dieu a eu de son peuple. S’il ne permet à personne de maudire son peuple, c’est pour avoir affaire lui-même avec lui, publiquement ou en secret, afin de régler beaucoup de choses! Il le jugera, le censurera, le frappera  mais ne permettra à aucun autre de le faire.
 
Prenons donc garde à nous-mêmes ! De la même manière, cette glorieuse vérité de notre position en Christ ne doit pas nous rendre comme Israël l’a été : légers, insouciants, désobéissants dans notre quotidien. Au contraire, la connaissance de notre haute position, établie et parfaite en Christ est le moyen dont le Saint-Esprit se sert pour nous inciter à tendre vers le haut, de plus en plus vers la perfection !  De manière à ce que  notre manière de marcher se rapproche de plus en plus de notre position. Jésus ne dit-il pas, entre autres:  
 
« Soyez donc parfaits comme votre Père céleste est parfait .(Matthieu 5 :48 ).
 
C’est pourquoi Paul disait aux Philippiens :
 « Ce  n’est pas que j’ai déjà atteint la perfection, mais je cours pour tâcher de la saisir ….  » (chapitre 3 et verset 12) .
 
Conseil à se rappeler continuellement :
ne jamais mesurer notre position par notre état, mais 
au contraire, toujours JUGER  notre état par notre position. Abaisser notre position à cause de  notre état ce serait nous donner la mort !
 

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

4 commentaires
  • avanzamos Il y a 6 années

    bénédictions de Lima au Pérou accueille le pasteur Luis hâte de parler avec vous.
  • Yimgos Il y a 6 années, 2 mois

    Wow, merci beaucoup pour ce riche enseignement. que Dieu vous bénisse richement! Comme c'est pertinent ce rappel sur notre position, devant irrésistiblement influencer notre état, et nous pousser instamment vers la perfection, au moyen du Saint Esprit de Dieu Qui vit en nous. C'est clair, tout comme la garce ne peut nous servir d'excuse pour le péché, notre position en Chrsit ne nous servira point d'excuse pour éviter le jugement de Dieu, alors soyons en conscients et vivons dans la sainteté. Pere Eternel, Tu m'as clairement exhorté a tendre vers les réalités d'en Haut, et c'est le désir profond de mon coeur! Merci infiniment pour la position que tu m'as donne en Christ, aides moi dans ma marche de sanctification quotidienne, a tendre vers la perfection a lalquelle Tu m'appelle. Je t'ai prié au nom de Jésus, Amen!
  • consoler Il y a 6 années, 2 mois

    Il ya certaine verité je crois ke l'eglis d'aujourd'huit ne veut pas entendre parlé .ce message doit etre gardé à coeur parceque c'est l'une des verités fondamental de la bible .merçi pour ce rappel
  • Joe-972 Il y a 6 années, 2 mois

    Bonjour. Je crois qu'il faut actualiser notre position globale aussi. Je m'explique. Quand on parle avec certains adjectifs et surtout des superlatifs tels que "glorieux" ou "haute position" avec des encouragements à "tendre vers le haut", je dis oui mais ne faut-il pas faire un état des lieux avant ? Le Seigneur qui décrit l'église de Laodicée utilise des termes contraires. "pauvre, misérable, aveugle et nue" qui s'accordent avec le passage du texte "légers, insouciants, désobéissants". Je pense que c'est justement le réflexe de parler de sainteté (un peu systématiquement) qui nous empêche de progresser. A trop regarder dans une direction, on ne peut ou ne veut plus regarder dans une autre. Mais cette autre, qui n'est pas la voie large, c'est celle de ce que nous sommes réellement individuellement et collectivement. Fort de la description faite de LAODICEE, L'Esprit l'invite à acquérir, richesse, vêtements, collyre, et autres valeurs morales et spirituelles. Les ténèbres étaient à la surface de l'abîme et Dieu dit "Que la Lumière soit !". Il faut que nous ayant conscience des ténèbres dans lesquels nous sommes pour nous (re) tourner vers la Lumière. A se croire déjà dans la Lumière, c'est nous mentir à nous mêmes. Regardons l'état de division, de décadence du monde chrétien qui prône un Dieu d'unité, de paix, de bienveillance de miséricorde..etc ! Notre principe ecclésial reflète-t-il réellement la personne de Christ ? Je ne parle pas de l'état du monde, juste du monde chrétien. Alors, comment Dieu nous voit-Il ? Comme un carrelage,ou une maison avec plusieurs pièces fermées de l'intérieur (comme nos cœurs), Lui, faisant du porte-à-porte pour nous convaincre de briser les barrières de nos cœurs et nos divisions religieuses et inutiles. Il nous voit malheureux, mais faisant semblant d'être heureux, jouant au bon chrétien religieux, mais sans âme, vide et creux. Je ne suis ni défaitiste ni pessimiste, mais il faut cesser de se leurrer et se rendre compte que sans un éveil de conscience tel un électrochoc, les habitudes perdureront. Si je vais chez un médecin, c'est parce que je me sais malade !