Jésus est-il venu seulement pour Israël ?

Jésus est-il venu seulement pour Israël ?

Question d'un Internaute :

"Je ne comprends pas pourquoi Jésus dit qu'il est venu seulement pour les Juifs"

Les textes qui suivent peuvent susciter une certaine incompréhension :

"Je n'ai été envoyé qu'aux brebis perdues de la maison d'Israël." (Mat 15.24)

"N'allez pas vers les païens, et n'entrez pas dans les villes des Samaritains ; allez plutôt vers les brebis perdues de la maison d'Israël." (Mat 10.5-6)

L'Écriture affirme clairement que Dieu aime tous les hommes sans distinction, et qu'il veut que tous soient sauvés (1Tim 2.4 ; 2Pi 3.9).

Avant même que le monde existât, Dieu avait prévu la chute de l'homme, et son rachat par le sacrifice de Jésus :

"… ce n'est pas par des choses périssables, par de l'argent ou de l'or, que vous avez été rachetés de la vaine manière de vivre que vous aviez héritée de vos pères, mais par le sang précieux de Christ, comme d'un agneau sans défaut et sans tache, prédestiné avant la fondation du monde" (1Pi 1.18-20)

Mais il fallait que l'homme fût convaincu qu'il était incapable de se sauver lui-même. C'est pourquoi Dieu a choisi un échantillon d'humanité, le peuple d' Israël. Il lui a donné une loi parfaite, qui aurait pu lui procurer la vie, s'il avait été capable de l'appliquer intégralement : "… fais cela, et tu vivras." (Luc 10.28).

Un Messie avait été promis à Israël. C'est donc premièrement à Israël que Jésus fut envoyé (Act 3.18-26) sans pour autant oublier le reste des nations (Rom 15.8-12) :

"Maintenant a lieu le jugement de ce monde ; maintenant le prince de ce monde sera jeté dehors. Et moi, quand j'aurai été élevé de la terre, j'attirerai tous les hommes à moi. En parlant ainsi, il indiquait de quelle mort il devait mourir." (Jean 12.31-33)

La loi, qui ne peut nous procurer la justification (Gal 2.16) devant Dieu, a donc été le moyen de nous amener au salut et à la justification par la foi en Christ :

"La loi est-elle donc contre les promesses de Dieu ? Loin de là ! S'il eût été donné une loi qui pût procurer la vie, la justice viendrait réellement de la loi. Mais l'Écriture a tout renfermé sous le péché, afin que ce qui avait été promis fût donné par la foi en Jésus-Christ à ceux qui croient. Avant que la foi vînt, nous étions enfermés sous la garde de la loi, en vue de la foi qui devait être révélée. Ainsi la loi a été comme un pédagogue pour nous conduire à Christ, afin que nous fussions justifiés par la foi. La foi étant venue, nous ne sommes plus sous ce pédagogue. Car vous êtes tous fils de Dieu par la foi en Jésus-Christ ; vous tous, qui avez été baptisés en Christ, vous avez revêtu Christ. Il n'y a plus ni Juif ni Grec, il n'y a plus ni esclave ni libre, il n'y a plus ni homme ni femme ; car tous vous êtes un en Jésus-Christ. Et si vous êtes à Christ, vous êtes donc la postérité d'Abraham, héritiers selon la promesse." (Gal 3.21-29)

La mission première de Jésus a donc été d'être le Messie promis à Israël, non comme un libérateur politique, ainsi que l'imaginaient les Juifs (Luc 24.21 ; Act 1.6), mais comme celui qui serait le libérateur du péché. Et le plan de rédemption de Dieu, loin d'être limité à Israël, englobait le monde entier :

"Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle." (Jean 3.16)



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

1 commentaire
  • basseklop Il y a 1 année, 4 mois

    Oui, mais seulement après que l'Esprit de Dieu l'ai emmené devant Satan pour être tenté, testé, évalué par lui... Satan étant alors le maître de la majorité des hommes de la Terre et Jésus celui de la minorité des fils du royaume, des Juifs donc. Satan lui propose de lu faire allégeance et dans ce cas lui donnerait toute la puissance des royaumes de la Terre et toutes leurs gloires. — Le diable l'ayant élevé, lui montra en un instant tous les royaumes de la Terre et lui dit « Je te donnerai toute cette puissance et la gloire de ces royaumes car elle m'a été donnée et je la donne à qui je veux ». Satan montre à Jésus tout les royaumes de la Terre et leurs gloires et Satan dit à Jésus « je peux te donner tout ça » parce que cela m'a été donné et je le donne à qui je veux… Quand vous possédez quelque chose qui vous tient énormément à cœur, vous ne le donnez pas à n'importe qui, à la légère. Vous donnez avec facilité essentiellement pour deux raisons : soit parce que ce que vous possédez n'est pas important à vos yeux ; soit parce que ce que vous allez obtenir en échange de ce que vous donnez, a plus de valeur à vos yeux que ce que vous donnez. Contre quoi Satan veut échanger son royaume ? Contre le fait que Jésus se prosterne et l'adore. Aux yeux de Satan, posséder le monde est beaucoup moins important que de recevoir l'allégeance de Jésus… parce que c'est cela, le deal. Fait moi allégeance et je te donne tous ces royaumes. Cela veut dire que Jésus fait allégeance à quelqu'un d'autre que Satan ; peut-être à la même personne qui a donné la Terre à Satan, parce que Satan dit : « car elle m'a été donnée ».