Père, fais ta volonté en moi !

Père, fais ta volonté en moi !

Lorsque j'étais au lycée, nous avions des cours de philosophie. Bien que mes notes dans ce cours n'étaient pas des meilleures (veuillez ne pas vous moquer de moi, ce sont des choses qui arrivent), ce cours m'intriguait et m'a amenée à remettre en question mes systèmes de pensées et les jugements que j'émettais à partir de ces systèmes de pensées 💭

L'un des chapitres qui m'a principalement marquée est celui sur la conscience et l'inconscient, dans lequel nous avons parcouru la théorie de 🧊l'iceberg du psychanalyste Freud. Dans sa théorie, Freud nous fait comprendre qu'au-delà de ce qui est visible par tous (donc au-delà de qui nous sommes visiblement, de nos réactions, de notre personnalité, de nos prises de décisions, etc.) se cache en grande partie notre inconscient. C'est dans cet inconscient que se déroule une lutte entre le "ça" et le "surmoi". Le "ça" étant le plus grand composant de notre inconscient, cherchant à satisfaire nos pulsions ( et partant du principe que si ça fait du bien, il faut le faire à tout prix ! ) et à satisfaire ce que Freud appelle nos "instincts de survie"- à savoir l'instinct sexuel ( l'eros ) et l'instinct agressif, de mort ( le thanathos ). Le second grand composant de notre inconscient étant "le surmoi", cherchant à faire du bien et à limiter les pulsions du ça, en particulier celles que la société interdit. Bref, vous l'aurez compris derrière nos réactions se cache cette lutte entre le désir de faire le bien et celui de suivre nos pulsions pour notre propre plaisir. 

Pendant longtemps, j'ai cherché à satisfaire mes désirs, tout en essayant de ne pas trop faire le mal ( pas trop, attention, de temps à autre, je me lâchais ). En gros, j'essayais d'être morale dans mes actions et d'avoir de la retenue. De mes vaines tentatives une chose résultait :  je m'en lassais de temps à autre ! C'était épuisant ! Aussi, je me demandais jusqu'où fallait-il être bon exactement, quelle était la limite ? Pour ne pas non plus, laisser l'opportunité aux autres d'abuser de moi ? Pour être honnête, il y avait une totale désorientation, quand bien même le désir de faire le bien était bel et bien réel. Le plus dur était de faire face à l'offense. Comme l'apôtre Paul le dit dans Romains 7:19 " je ne faisais pas le bien que je voulais, et je faisais le mal que je ne voulais pas". Par manque de solution, je faisais ce que je savais faire le mieux, vivre comme je l'entendais. Et lorsqu'on m'offensait, eh bien, je suivais la direction de mes pulsions, tout simplement. Peut-être vous retrouvez-vous dans ces quelques mots ? Vous désirez faire le bien et à chaque fois c'est un combat, ou c'est lassant, ou bien encore vous subissez de l'offense en retour du bien que vous faites et vous en avez assez. Quelle que soit votre situation, je vous invite à garder en vous ces paroles : 

Le Seigneur veut vous aider à faire le bien, même quand vous n'en avez pas la force !

 Récemment je repensais à l'histoire de Joseph dans l'Ancien Testament (Genèse 37 à 47). A l'âge de 17 ans Joseph eut un songe 😶‍🌫️ lui annonçant qu'il règnerait et dominerait tous ses frères aînés. Rappelez-vous qu'à cette époque encore, le droit d'aînesse primait et à entendre cela, les frères de Joseph eurent l'idée de se débarrasser de lui. A défaut de le tuer, ils décidèrent de le vendre aux Ismaélites et c'est ainsi que Joseph se retrouva en Égypte, dépourvu de tout, même de sa liberté car il fut réduit à une condition d'esclave ⛓️. Bref, sa vie prit toute une autre tournure, il fut esclave ( son temps, ses forces, ses opinions ne lui appartenaient plus, il n'avait ni famille, ni ressource pour sortir de cette condition et il vivait avec la blessure d'une famille qui l'a rejeté, qui l'a vendu). Il subit presque un abus avec la femme de Potiphar et il se retrouva emprisonné injustement pour plusieurs années. Durant son temps en prison ⛓️, le Seigneur continua de le consoler, de le former et d'aiguiser ses capacités à comprendre et à interpréter la voix de Dieu ainsi qu'à diriger les autres prisonniers, qui étaient sous sa surveillance. Après des années d'emprisonnement, le Seigneur le justifia et l'éleva à la tête du pays d'Égypte. Il se retrouva à gérer 📒 les provisions alimentaires du pays, dans une période de grande famine qui toucha l'Égypte mais aussi les régions alentour dont Canaan, où résidaient ses frères. Dans le but d'acheter des vivres, les frères de Joseph furent dirigés en Égypte et c'est ainsi qu'ils se retrouvèrent devant Joseph, prosternés et demandant sa faveur pour lui acheter de la nourriture. A ce moment présent, Joseph se retrouva exactement dans la position du songe qu'il avait eu à 17 ans. Mais il y a un détail en plus, c'est qu'il avait subi tellement de choses douloureuses depuis le jour où ses frères l'avaient vendu. Et ces mêmes coupables sont ceux-là même qui demandaient sa faveur. Humainement parlant, il aurait été plus facile de ne pas les aider. Mais Joseph dit une chose qui mérite notre attention et qui témoigne de sa crainte de l'Éternel : "Ne vous affligez pas, et ne soyez pas fâchés de m'avoir vendu pour être conduit ici, car c'est pour vous sauver la vie que Dieu m'a envoyé devant vous"(Genèse 45.5). Joseph a compris que la volonté de Dieu était de sauver la vie de ses frères. Malgré sa douleur, il a choisi d’accomplir la volonté de Dieu avec amour, en leur rendant le bien pour le mal. La parole de Dieu nous dit dans Philippiens 2.13 :

"Car c'est Dieu qui produit en vous le vouloir et le faire, selon son bon plaisir."  

 Seule la puissance de Dieu nous aide à accomplir sa volonté.

Lui seul peut produire en nous, le désir et la capacité de faire ce qui est bien. Particulièrement dans les moments les plus difficiles face à l'autre, il nous rend capable d’aimer. Dans Actes 1:8 la bible nous dit ceci " Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous ". Inconsciemment, nous avons été conditionnés à avoir une haute opinion de nous-mêmes et à penser que si nous travaillons dur, nous pouvons obtenir ce que nous désirons. Nous pensons que par nos propres forces, nous sommes capables ♥️ d’aimer. Rappelons-nous que l’amour qui nous est demandé par le Père est celui-ci : un amour qui est patient, qui supporte tout, qui n'est point envieux, qui ne cherche pas à se faire valoir, qui ne s'enfle pas d'orgueil, qui ne fait rien d'inconvenant, qui ne cherche pas son propre intérêt, qui ne s'aigrit pas contre les autres, qui ne trame pas le mal, qui se réjouit de la vérité et s'attriste à l'injustice. De nous-mêmes, nous n'en sommes pas capables. Pour la simple raison que "la chair a des désirs contraires à ceux de l'Esprit, et l'Esprit en a de contraires à ceux de la chair, car ils sont opposés entre eux" comme nous le dit Galates 5:17. Cela demande à ce que nous accordions à l'Esprit de Dieu un champ d’action et que nous collaborions avec lui. Premièrement, demandez-lui 🙏d'agir en vous (dans votre esprit, dans votre âme - à savoir votre cœur et vos pensées- et dans votre corps -eh oui le corps parle, n'est-ce pas?). Ce qui est merveilleux est qu'à celui demande le Seigneur lui assure ceci " Je vous donnerai un cœur nouveau, et je mettrai en vous un esprit nouveau ; j'ôterai de votre corps le cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair. Je mettrai mon esprit en vous, et je ferai en sorte que vous suiviez mes ordonnances, et que vous observiez et pratiquiez mes lois"  (Ezéchiel 36: 26-27). Dans vos temps de prières, demandez-le librement au Saint-Esprit. Il n'y a pas de formule, simplement un cœur qui désire sincèrement accomplir la volonté de Dieu et acquérir le cœur ♥️ de Dieu.

Je vous invite à faire cette prière 🙏 

Père très Saint, je te remercie car toi tu sais tout de moi, et malgré tout tu continues de m'aimer et de me garder. Je te demande pardon pour toutes ces fois où je n'ai pas fait ta volonté mais où j'ai suivi mes pulsions. Seigneur Jésus, que ton sang précieux me purifie de toutes souillures. Père, je te remercie pour ta miséricorde. Comme Joseph, apprends-moi à entendre ta voix et à exécuter ta volonté. Produis en moi le désir et le pouvoir de faire ta volonté. Saint-Esprit de Dieu vient gouverner tout mon être. Parle-moi lorsque je suis égaré, reprends-moi lorsque je te désobéis. Je te le demande Père, produis en moi le fruit de l'Esprit-Saint. Produis en moi l'amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance, la fidélité et que cela abonde en moi, surtout lorsque je prévois et m'apprête à agir autrement. Je rejette le mal; oui, je le hais et ne veux aucune association avec lui. Je te demande 🙏 Père, qu'en temps de faiblesse, tu me retires de toute situation qui m'amène à aller contre ta volonté ; mets-moi à part et redresse-moi. Je sais que tu m'aimes et que tu prends plaisir à me voir accomplir ta volonté. Père, que ton règne vienne dans ma vie et que ta volonté y soit faite. Je te loue, Éternel, pour tout ton amour. Merci pour ta protection, car mille tombent à droite et dix milles à mon côté, mais moi je ne suis pas atteint. Tu me couvres, tu me mets à l'abri et je n’ai pas à craindre, car tu prends bien soin de moi. Je te remercie, Père, parce que tu places en moi un cœur nouveau; un cœur d'amour même envers ceux qui m'offensent. Dès aujourd’hui, tu mets en moi une soif de prier pour eux avec amour et miséricorde. Je sais que tu vas te glorifier Père. Je te loue d'avance, pour les fruits que je vais voir dans les jours à venir. Sois glorifié Éternel Dieu, Amen.

 Rappelez-vous que celui qui demande, reçoit du Père. Attendez-vous à le voir et à l’entendre; car il va vous diriger. Il va produire en vous non seulement le désir, mais aussi la force de faire sa volonté. Et lorsque vous l’entendrez, obéissez-lui, car l’Esprit de Dieu sera à l'œuvre en vous.

 Demeurez dans sa bénédiction et rappelez-vous que vous avez le pouvoir de faire sa volonté !

 - Corinne Gatoto -

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !


Ce texte est la propriété du TopChrétien. Autorisation de diffusion autorisée en précisant la source. © 2022 - www.topchretien.com
3 commentaires
  • rozange Il y a 3 mois, 1 semaine

    Pendant longtemps, j'ai cherché à satisfaire mes désirs, tout en essayant de ne pas trop faire le mal ( pas trop, attention, de temps à autre, je me lâchais ). En gros, j'essayais d'être morale dans mes actions et d'avoir de la retenue. De mes vaines tentatives une chose résultait : je m'en lassais de temps à autre ! C'était épuisant ! Aussi, je me demandais jusqu'où fallait-il être bon exactement, quelle était la limite ? Le Seigneur veut vous aider à faire le bien, même quand vous n'en avez pas la force ! Seule la puissance de Dieu nous aide à accomplir sa volonté. Je te remercie, Père, parce que tu places en moi un cœur nouveau; un cœur d'amour même envers ceux qui m'offensent. Dès aujourd’hui, tu mets en moi une soif de prier pour eux avec amour et miséricorde. Je sais que tu vas te glorifier Père. Je te loue d'avance, pour les fruits que je vais voir dans les jours à venir. Sois glorifié Éternel Dieu, Rappelez-vous que celui qui demande, reçoit du Père. Attendez-vous à le voir et à l’entendre; car il va vous diriger. Il va produire en vous non seulement le désir, mais aussi la force de faire sa volonté. Et lorsque vous l’entendrez, obéissez-lui, car l’Esprit de Dieu sera à l'œuvre en vous. Amen.!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
  • Baganajo Il y a 3 mois, 1 semaine

    Amen! On 🙏🙏
  • cerisette Il y a 3 mois, 1 semaine

    Quelle magnifique prière; Amen