Courir pour vaincre

Courir pour vaincre

Vous avez certainement eu l’occasion de regarder à la TV et de suivre en direct les jeux olympiques d’été . Des athlètes performants se sont entraînés pendant des mois afin de travailler leur endurance et augmenter leur vitesse pour pouvoir gagner quelques centièmes de secondes. Ils ont aussi adopté un bon régime alimentaire sans graisse ni sucre. Avez-vous remarqué comment ces coureurs du 4 fois 100 mètres par exemple, essayent pendant la courses de se surpasser ? On a l’impression qu’ils font tout pour dépasser leurs limites, même leur visage est parfois transformé par les marques d’un effort intense. Croyez-vous que ces souffrances infligées à leur corps soient seulement dans l’espérance de gagner une 2ème ou une 3ème place, une médaille d’argent ou de bronze ? Tout cela est pour UN BUT : la victoire et la médaille d’or. Ils vont faire de grands sacrifices dans leur vie personnelle, ils vont aussi se conditionner mentalement ; tout en eux va être ultra-motivé pour la victoire.

L’apôtre Paul dans l’épître aux Philippiens, lui aussi courait, non pas pour une médaille ou les jeux olympiques, mais vers LE BUT c'est-à-dire : le prix de la vocation céleste. Il voulait arriver dans le ciel et être avec Jésus. Pas question pour lui de se contenter d’une médaille d’argent ou de bronze, pas de 2ème ou 3ème place, non, seulement : le but, la victoire.
Comment cours-tu aujourd’hui ?

Es-tu cette athlète comme Paul, acharnée à gagner, ou as-tu emprunté la cadence d’une promeneuse du dimanche, d’une randonneuse tranquille, regardant les autres te dépasser ?

Nous savons qu’une récompense nous attend là-haut en fonction de ce que nous aurons fait pour le Maître. Courons comme s’il n’y en avait qu’une, avec ce désir de la remporter coûte que coûte !

Peut-être que les difficultés, les combats, les incompréhensions t’ont fait ralentir ?

Tu te dis que après tout le principal c’est d’y arriver tôt ou tard. Ce genre de pensées est dangereux car au fil des jours elles font plus que de nous ralentir, elles nous arrêtent complètement, nous faisant perdre toutes ambitions pour le Sauveur.

Si tu constates aujourd’hui que tu as perdu le rythme, je veux t’encourager à reprendre sans tarder l’entraînement avec rigueur. Abandonne tout ce qui te procure de l’embonpoint et qui t’alourdit. Change de chaussures et reprends celles du zèle que donne l’évangile.

Fixe de nouveau tes yeux sur cette ligne d’arrivée et cours pour TON but et TON éternité.
Cours avec ce désir que ta vie puisse en inspirer d’autres, qu’elle attire vers le Seigneur.
C’était aussi un des désirs de Paul, être un exemple à suivre. Cela doit être également une de nos motivations.

Ne nous satisfaisons pas de la 2ème ou 3ème place, pas de médiocrité mais l’excellence.

Partons comme le psalmiste en vainqueurs pour vaincre ! Que ceci soit notre but pour chaque jour de notre vie !

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

5 commentaires