Croyants âgés ou "Super Mamies et Papys" ?

Croyants âgés ou "Super Mamies et Papys" ? Croyants âgés ou "Super Mamies et Papys" ?

Je ne sais pas quelle sera votre réaction en lisant le titre de cet article.

Peut-être êtes-vous encore dans votre "prime jeunesse" et détournerez-vous votre attention en vous disant : "Ce texte n'est pas encore pour moi, j'ai bien le temps !"

Ou alors, êtes-vous déjà dans "la force de l'âge" et prêterez-vous quelques secondes d'attention parce que votre tête a commencé à se couvrir de cheveux blancs, voire à se dégarnir de-ci, de-là... ?

Ou bien vous arrêterez-vous, prendrez-vous une chaise et lirez-vous jusqu'au bout ces lignes, car vous comprenez le sens de ces mots, et voyez déjà ces interrogations vous saisir au sujet de votre entrée dans la dernière saison de votre parcours terrestre...?

L'Écriture est claire: "La fin d'une chose vaut mieux que son commencement" (Ecclésiaste7.8).

Comment finirons-nous notre course quand nous aurons quitté tout "service actif" pour notre Dieu ? Quand notre corps nous aura obligé à renoncer à certaines activités dans lesquelles nous excellions auparavant ? Sommes-nous condamnés à une longue inutilité au moment où nous avons le plus à transmettre ?
Comment imaginer qu'il en soit ainsi après une vie d'activités ? Est-ce l'avenir de notre Seigneur pour nous ?

Criez-vous comme le psalmiste : "Ne me rejette-pas au temps de ma vieillesse !" (Psaume 71.9)

Je voudrai ici vous partager deux exemples de vies qui m'ont profondément marqué.

Il y avait une fois, dans une assemblée dont j'avais la charge, une petite mamie, aujourd'hui décédée, qui était veuve depuis de nombreuses années, avec qui je partageais chez elle la Sainte-Cène presque chaque semaine, car elle ne pouvait plus se déplacer pour aller à l'assemblée.

Elle me préparait toujours un café et des petits gâteaux, se faisait belle pour me recevoir, et ensemble nous partagions la Bible, priions et parlions de notre marche avec Dieu.

Vous devez vous dire qu'il me fallait trouver les mots appropriés pour lui remonter le moral ou l'encourager, mais en fait, c'était elle qui littéralement me "boostait" pour toute la semaine ! Lui rendre visite était un immense plaisir, car j'avais devant moi une véritable pile d'énergie pour le Seigneur !

D'apparence et de santé fragile, cette toute petite dame âgée, à la faible retraite, une fois son mari disparu, s'était dit qu'elle ne voulait pas terminer ses jours à rester seule devant sa télé avec ses rhumatismes pour toute compagnie. Elle avait donc décidé après réflexion de ce qu'elle ferait pour servir le Seigneur: Munie de feuilles d'évangélisation "L'Appel de la Vie", elle sortait à pied jusqu'au premier abri de bus et s'asseyait là.

Elle n'avait absolument pas besoin d'aller où que ce soit, mais elle savait qu'à cet endroit, elle rencontrerait des personnes de tous âges, et ainsi, soit en restant là aux beaux jours, soit en prenant le bus avec les autres passagers, elle abordait de sa petite voix fluette ceux et celles qui s'asseyaient à côté d'elle et leur partageait sa foi !

Aucun d'entre-eux ne pouvait lui refuser la brochure qu'elle leur tendait à la fin, elle était tellement âgée et paraissait si fragile ! Qui aurait pu se douter qu'ils avaient devant eux, une "redoutable" évangéliste en plein travail pour le royaume de son Dieu !?

Toutes les dernières années de sa vie, tant qu'elle put marcher, jour après jour, elle évangélisa toute sa ville, quartier après quartier, au fil de sa ligne de bus...incroyable, non ?

Seulement une fois dans la gloire, saurons-nous l'impact que cette "petite mamie" si fragile, aura eu dans la vie de ces personnes qu'elle croisait !

Le second exemple est celui, toujours d'une grand-mère veuve, que nous aimons beaucoup, et qui est encore en vie à ce jour.

Dans une situation de santé très similaire, cette mamie dans l'incapacité de se déplacer régulièrement, a résolu d'occuper ses journées d'une autre façon: Elle prie ! Elle passe le plus clair de son temps à intercéder pour ceux et celles qu'elle connait et que le Saint-Esprit peut mettre sur son coeur.

En lui rendant visite, son témoignage de foi, sa fidélité, le fait qu'elle connaisse presque tout de notre vie, les prénoms de tous nos enfants... a eu un tel impact auprès de nos garçons qu'ils ont en retour décidé de prier pour elle chaque jour !
Elle est une incroyable combattante dans la prière que nous sommes privilégiés d'avoir à nos côtés, et pourtant il vous serait bien difficile de vous en douter en la voyant !

Alors, que déciderez-vous ?

Souvenez-vous de ces paroles d'Esaïe 46.4: "Jusqu'à votre vieillesse je serai le même, jusqu'à votre vieillesse je vous soutiendrai. Je l'ai fait et je veux encore vous porter, vous soutenir et vous sauver.

Ce n'est pas à un jeune disciple que le Seigneur Jésus choisit de confier la révélation du livre de l'Apocalypse mais à son bien aimé apôtre Jean déjà alors très avancé en âge!

Non, le Seigneur n'en a pas fini avec toi ! Il a encore de nombreuses choses à te confier, et tu es encore utile à son royaume ! Demande-lui ce qu'Il attend de toi aujourd'hui, car ici est sa promesse:

"C'est Lui qui rassasie de biens ta vieillesse, qui te fait rajeunir comme l'aigle" (Psaume 103.5)



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Le livre de Rachel Miquel Dufour est sorti !

A l’heure où le mot « sexe » est utilisé pour vendre tout et n’importe quoi et que beaucoup se posent des questions sur comment aborder le sujet en couple, en famille et même entre amis, Rachel Miquel Dufour nous offre une vision de la sexualité équilibrée, avec un angle novateur… Sexualité et spiritualité pourraient donc être associées (?!). Découvrez "Hourra pour le va-jay-jay" (en partenariat avec Paul et Séphora)

15 commentaires
  • fanoufatiha Il y a 4 mois, 3 semaines

    GLOIRE A DIEU, bien sûr que nous sommes au service de Dieu jusqu'au bout si nous le voulons, dans la famille d eDieu il n'y a pas d'inutile. Je choisis à 67 ans (dans ma tete tjrs 30) de servir le seigneur meme en silence. Les gens qui viennent chez nous disent ressentir une paix et un repos incroyable, bien entendu mon invité perpétuel c'est jésus. Dans ma famille ma fratrie se dispute meme une certaine chambre, pourtant ce n'est pas dans celle là que je prie, mais Dieu décide. J'aime nourrir les gens et j'aime recevoir, j'aime faire des gâteaux et faire le tour de mon voisinages de mamies très âgées. UTILES nous le sommes si nousle voulons avec coeurs
  • joscheba64 Il y a 7 mois, 1 semaine

    Quel texte encourageant. Je vais le lire à ma maman âgée de 87 ans qui a perdue son autonomie suite à une hospitalisation. Et cela me rassure pour les temps à venir . Quelque soit notre âge nous restons les enfants du Seigneur et ses ambassadeurs. Amen.
    • josette Il y a 6 mois

      bonjour,je m'appelle josette,j'ai 69 ans,catholique,mais ma mère de foi evangelique,décédée à 64 ans en 1989 j'aime Dieu de tout mon coeur,j'ai malheureusement peu de visites,les enfants tous 2 athées n'ont pas le temps de me rendre visite . Je suis handicapé ne peux marcher beaucoup,le texte mis sur cette dame tres encourageant.AMEN
  • Gervais Il y a 7 mois, 2 semaines

    La parole dit que les cheveux blancs c'est le signe de la sagesse, je suis toujours en admiration pour toutes les personnes que je croise dans la rue, à l'église à l'hôpital dans le bus avec la tête couverte de cheveux tous blancs, Celà m'émeut beaucoup d'autant plus que la question qui me vient en ce moment dans l'esprit c'est , est que j'arrive à cet âge noble ? Du coup je demande à Dieu de me benir afin que je vive cette expérience des gens de cet âge puisque que moi j'ai pas eu la chance de connaître mon papa qui être parti très tôt vers l'au-delà
  • Afficher tous les 15 commentaires