Dans le Jardin du Maître

Dans le Jardin du Maître

Pendant ces vacances, j’ai eu l’opportunité de visiter quelques jardins.
La multitude des plantes sautent aux yeux! Parfois, il est difficile de concentrer son attention sur une seule espèce, car la variété fait office de diversion de la vue. La fragrance aidant, on est très souvent attiré sur la fleur la plus grosse et la plus odorante, ou l’arbuste le plus généreux en feuillage et couleurs.

Vous me direz c’est naturel, nos yeux humains sont conçus comme ça, la beauté des choses nous attire quotidiennement, à chaque vitrine la plus belle robe sera le centre de notre attention, à chaque étalage les fruits les plus gros seront achetés car ils sont les plus beaux.

Mais voyez-vous dans un jardin c’est un peu la même chose.
Nous préférons nous approcher au magnifique rosier qui nous subjugue avec son parfum et ses fleurs si colorées, on croirait voir le jupon d’une ballerine. Waouh, c’est tellement beau !
En contemplant toute cette beauté de la création de Dieu et les différentes espèces trafiquées par l’homme, je ne peux que m’incliner et glorifier Dieu pour le cadeau qu’il nous a fait.
Quel énorme travail font ces hommes chaque jour pour nous permettre d’admirer l’harmonie des couleurs et de senteurs.

En règle général, les jardiniers enlèvent toutes mauvaises herbes de leur jardin, ils s’affairent chaque jour à tout arracher avant que les plantes ne commencent à étaler leurs racines, si un arbre ne porte pas de fruits rapidement il devient le bois qui chauffera la maisonnée l’hiver prochain. Il sait bien mettre en valeur et trouver la meilleure place aux plantes qui vont lui donner un compliment de visiteurs.

Ma réflexion fut emportée encore plus loin que ce jardin, je me suis vue moi-même comme une plante quelque part dans le jardin de mon Créateur, certes, je sais bien que je ne suis pas la plus belle, je ne suis pas celle qui va attirer les regards des visiteurs, mais ce que je sais c’est que le jardinier divin, ne travaille pas son jardin de la même manière.

Dans quel lieu du jardin nous situons-nous ?bonne question ! Soyons honnêtes avec nous-mêmes et réfléchissons…

Dans mon enfance j’ai lu une histoire qui m’a marqué. Les arbres et plantes d’un jardin faisaient l’éloge de leur emplacement et de leurs qualités ; celui qui était bon pour faire des meubles magnifiques, méprisait l’arbre qui allait être coupé pour chauffer un foyer, celui qui était élevé en hauteur méprisait celui qui était rond et petit, la rose méprisai la fleur du pissenlit et ainsi de suite.
Avez-vous remarqué que dans la vie nous sommes parfois pareil que dans cette histoire, chaque personne veut avoir la meilleur place, être le plus beau, attirer le plus de regards, être adulée, en fin VIP, même au milieu de nos églises nous trouvons des personnes qui agissent de cette manière.

Être reconnu, c’est tellement important, même la Bible en Matthieu 19 v 20 nous relate la demande d’une femme, elle voulait que ses enfants soient à la meilleure place dans le ciel, à côté du Père, l’un à Sa gauche et l’autre à Sa droite. Peut être avons-nous été irritées à cause de cette demande, mais … est ce que parfois nous ne faisons pas la même chose ?
La dessus, je me suis vue comme dans un miroir, ce que je suis, moi, au milieu du jardin, je ne prétends pas être une plante majestueuse, ni avoir des couleurs extraordinaires, ni la science infuse.

Si je me regarde, je vois tellement de choses à émonder, tellement de feuilles fanées, tellement de fruits qui ne grandissent pas et je crois que vous pouvez aussi le faire, car la Bible dit qu’il n’y a pas un seul juste, tous sont des pécheurs, nous sommes tous comme ces plantes ou arbres qu’on pourrait mépriser, mais…Notre jardinier divin prends soin de nous, malgré nos défauts, Il n’arrache pas l’ivraie de peur de nous arracher avec.

Il nous arrose chaque jour de Son Esprit Saint pour nous transformer, pour nous donner peu à peu l’aspect et la consistance d’une plante merveilleuse.
Oui, je l’affirme, je suis une plante au milieu d’autres qui ont plus de charme, plus beau feuillage, mais …voilà, Il m’aime, il me suffit de Son regard, de Sa patience envers moi pour savoir combien je suis précieuse pour Lui.

Arrêtons de chercher à imiter ceux qui sont pour nous plus beaux, mieux instruits, des brillants orateurs, soyons nous-mêmes, car ce qu’importe, c’est d’être aimée par le Seigneur, ce qui importe c’est de savoir que Lui voit ce que les autres ne voient pas en nous.

Travaille encore mon cœur Seigneur, travaille encore la terre qui m’entoure, arrose-moi de Ton eau divine, ainsi au soir de ma vie je pourrais dire avec reconnaissance : " Je n’ai pas été la plus grande des plantes de Ton jardin, mais j’ai été comblée par Ta grâce tous les jours de ma vie. "

Nous sommes toutes précieuses dans le jardin du Seigneur !

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

7 commentaires