De quoi picorer et ensuite ruminer…

De quoi picorer et ensuite ruminer…

Petit abécédaire pour vie de couple (suite)

Merci : petit mot qui peut transformer le quotidien lorsqu’il est utilisé sans avarice. Il démontre à notre partenaire que nous sommes attentifs à ce qu’il fait pour nous.

Manies : il nous arrive de ne pas supporter celles de notre conjoint même lorsqu’elles ne prêtent pas à conséquence. Nous arrivons plus facilement à être d’accord sur les grandes choses, n’est-ce pas ? La Bible ne nous dit pas seulement de nous aimer mais aussi de nous supporter les uns les autres. (Ephésiens 4/2) Cela n’a rien d’héroïque - quoique…- mais c’est nécessaire.

Nommer : ce qui pose problème ; mettre des mots sur les maux, c’est le début de la solution.
Nommer aussi ce qui va bien et s’en réjouir. Ensemble bien sûr.

Non-dit : Les non-dits pourrissent la vie. Ils sont plus souvent l’indice d’une bonne dose de lâcheté que la marque de la grandeur d’âme.

Nourrir : les estomacs, mais aussi notre vie intérieure par la lecture de la Parole de Dieu, par la méditation ; nourrir la tendresse, la bonté par beaucoup de petites attentions.

Obéir
 : à l’Esprit de Dieu lorsqu’il me montre ce qui est à changer dans mon comportement. Il y a de fortes chances pour que mon obéissance facilite aussi celle de mon conjoint.

Oublier : ou plutôt ne pas oublier les anniversaires, surtout pas celui du mariage ; ne pas oublier de dire Je t’aime, ne pas oublier de faire les tâches qui nous incombent, de passer du temps de qualité l’un avec l’autre…et la liste peut s’allonger.

Ombre : il n’est pas bon de vivre à l’ombre de quelqu’un, fût-ce celle de son conjoint. Dieu nous a donné une personnalité unique ; vivons-la pleinement.

Orgueil : nous péchons tous à maintes et maintes reprises par orgueil. Souvenons-nous que Dieu résiste aux orgueilleux mais qu’il fait grâce aux humbles.

Pardonner : est absolument indispensable. Pas un petit peu, mais…70 x 7 fois…c'est-à-dire toujours. Rappelons-nous du pardon de Dieu qui couvre tous nos péchés, de la parabole du serviteur impitoyable (Matthieu18). Exerçons-nous à pardonner, à user abondamment de la grâce.

Partager : les joies : elles n’en seront que plus belles ; les peines, les soucis : ils en seront allégés.

Parler : à Dieu, à notre conjoint, à nos enfants. La parole est le signe distinctif des humains.
Dieu aussi nous parle : on aimerait toujours que Dieu nous parle directement plutôt que par notre conjoint…et pourtant il nous l’a donné comme vis-à-vis. Quoi de plus normal qu’Il nous parle aussi par lui. Ne passons pas à côté de ses indications.

Parents : la vie de parents et la vie de couple vont souvent de pair. Ne délaissons pas l’une au profit de l’autre. Si nos conversations ne tournent plus qu’autour de nos enfants, alors arrêtons-nous et cherchons à quel moment nous avons perdu le dialogue et trouvons des solutions pour le renouer.

Prier : ensemble, seuls, avec les enfants…prier sans cesse. Prier nous rend conscients de la présence de Dieu, nous ouvre à l’action de l’Esprit. Que désirer de plus pour affermir notre vie de couple ?

Prochain : " Aime ton prochain comme toi-même " ; le prochain au loin, quelque part en Asie c’est assez facile ; le conjoint, proche, tous les jours, cela demande plus de vigilance.

Qualités : si vous pensez que vous en avez beaucoup et votre conjoint peu, alors prenez le temps d’en faire la liste pour chacun ; honnêtement, devant Dieu ; vous serez peut-être surpris.

Querelles : elles démarrent souvent pour des broutilles quand nous sommes fatigués ou de mauvaise humeur. Sachons les arrêter en veillant à ne pas nous prendre trop au sérieux.
La Bible nous parle de la femme querelleuse qui est comme une gouttière (Proverbes 27/15). Les messieurs querelleurs, ce n’est pas plus agréable.

Raconter
 : ce que Dieu a fait et fait pour nous, cela nous incite à la…

Reconnaissance : soyons aussi reconnaissants envers notre conjoint, envers nos enfants. Manifestons-la de façon visible.

Rire : de soi et surtout pas de l’autre. Sinon …rire des circonstances, souvent, même très souvent, c’est bon pour la vie de couple, la vie de famille et la vie tout court.

Remuer
: les vieux conflits, les vieilles rancunes est contraire à l’enseignement de la Bible qui nous demande de ne pas cultiver de racines d’amertume (Hébreux 12/15).

Relations : Dieu nous a créés en tant qu’êtres de relations. Il a dit " Il n’est pas bon que l’homme soit seul… " et il lui a créé un vis-à-vis. C’est Dieu qui a " inventé " la vie de couple pour le bien et le bonheur de chacun.

Sourire : nous connaissons tous les vertus d’un sourire…alors n’en soyons pas avares.

Situations pénibles : tôt ou tard, nous aurons à en affronter. Souvenons-nous que souvent nous ne pouvons pas les changer, mais que Dieu peut me changer.

Transparence : c’est le désir de tous les couples lorsqu’ils s’engagent. Si ce n’est plus le cas dans notre couple, réfléchissons en quoi nous avons fauté, ce que nous avons négligé et ayons le courage d’en parler ensemble.

Tour d’ivoire : elle nous semble bien agréable au début ; n’ y restons pas trop longtemps, elle nous éloigne de nos amis, de notre famille et ça, ce n’est pas bon pour la vie de couple.

Temps : beaucoup, assez, du temps de qualité, du temps avec l’autre, avec Dieu, avec les enfants. Il est bon de revoir périodiquement notre agenda pour décider ce qui pourrait être enlevé au profit de ces temps-là.

Unité : oui, uniformité : non.

Vérité : toujours parler avec vérité, mais dans la charité. Nous connaissons cet ordre biblique. Arrêtons-nous un moment pour réfléchir si nous y obéissons. C’est très difficile de parler avec vérité car nous pouvons nous tromper nous-mêmes si facilement…alors…

Vigilance : cette vigilance nous fait souvent défaut et alors nous aboutissons à des situations que nous n’aurions pas souhaitées. Posons-nous la question : en quel domaine vais-je exercer ma vigilance aujourd’hui ?

W, X, Y, Z pourraient représenter toutes les réflexions, expériences que vous avez amassées tout au long de votre vie conjugale.

Que le Seigneur nous aide à veiller sur ce précieux trésor, à marcher de progrès en progrès et à l’honorer par notre vie à deux.

En partenariat avec : www.famillejetaime.com







4 commentaires