Dieu cherche à nous émouvoir

Dieu cherche à nous émouvoir

1 - Introduction

Dieu est amour (1Jean4/8), et c’est pour cette raison qu’il a envoyé Jésus pour nous sauver (Jean 3/16). Dieu est le premier à être ému par la condition de l’être humain.

Les hommes se sont eux-mêmes plongés dans bien des tourments, l’injustice et la bassesse règnent, les maladies font des ravages, la pauvreté amène tant de souffrances, des hommes en exploitent d’autres, etc ... Tout cela ne laisse pas insensible le Seigneur.

Et il nous communique sa passion et sa compassion pour les peuples, oui il cherche à nous émouvoir sur la condition de l’être humain perdu, afin que nous ayons du zèle pour la mission.

La compassion est un sentiment qui porte à partager les maux de ceux qui souffrent, à souffrir avec, à être touché de la souffrance et y prendre part.

2 - Dans toute la Bible

En lisant l’Ancien-Testament comme le Nouveau-testament, nous voyons à plusieurs reprises le Seigneur ému de compassion. Et Il nous transmet sa compassion afin que l’église soit engagée activement dans l’évangélisation et pour susciter dans les cœurs des appels.

Il y a, par exemple, la condition du peuple juif en Egypte, Dieu fut ému lorsqu’il a vu et entendu leur souffrance, (Ex3:7-9), et c’est pour cela que Dieu a suscité Moïse pour les délivrer.

ACTES7:34 J'ai vu la souffrance de mon peuple qui est en Egypte, j'ai entendu ses gémissements, et je suis descendu pour le délivrer. Maintenant, va, je t'enverrai en Egypte.

Je citerai aussi les exemples du livre des juges, à plusieurs reprises nous voyons le peuple juif dans la souffrance (consécutive à leur infidélité), et ce peuple crie à Dieu, et Dieu se laisse fléchir et leur suscite à chaque fois un libérateur.

Pour qu’elle raison le Seigneur nous envoie vers les nations prêcher la bonne nouvelle de Jésus-Christ ? C’est par amour pour ces nations .

Oui Dieu cherche à nous émouvoir afin de nous motiver pour la mission. C’est bien le Seigneur qui a donné à Paul la vision du Macédonien qui disait : "passe en Macédoine et secours-nous" (Actes 16:9).

L’amour de Dieu se ressent partout dans la bible, même dans la loi, cette loi qui vient du coeur de Dieu, la loi nous invite à aimer Dieu plus que tout ainsi que notre prochain.

L’amour de Dieu se voit aussi dans les psaumes et aussi dans les proverbes où Dieu nous invite à la compassion.

Le livres des proverbes est un livre de sagesse, mais la sagesse n’étouffe pas l’amour, Dieu dans sa sagesse nous invite à l’amour. Bien souvent par un excés de sagesse et de prudence nous étouffons l’amour et l’empêchons de s’exprimer.

Quelques versets du livre des proverbes :

Pro24:11-22 Délivre ceux qu'on traîne à la mort, ceux qu'on va égorger, sauve-les!

Si tu dis: Ah! nous ne savions pas!... Celui qui pèse les cœurs ne le voit-il pas ? Celui qui veille sur ton âme ne le connaît-il pas ? Et ne rendra-t-il pas à chacun selon ses œuvres?

Quelle invitation sollenelle il y a dans ces versets ! Ce n’est pas le seul passage dans les proverbes qui parle d’aide ou de secours.

Bien sur il nous faut être prudent comme des serpents mais Jésus a aussi rajouté simple comme des colombes, Matt10/16. Parfois après avoir aidé une personne, on se rend compte qu’on s’est fait avoir, et de dire "on ne m’y reprendra pas", mais personnellement je préfère me faire "avoir" ayant eu une attitude de compassion et de miséricorde plutôt que d’avoir eu un coeur dur par un excés de prudence.

Prenons l’exemple du Seigneur, à chaque fois qu’Israël (dans le livre des juges) criait à Dieu, Il leur suscitait un libérateur, mais peu de temps après le peuple redevenait infidèle, puis il recriait à Dieu, Celui-ci les redélivrait, et à nouveau le peuple était infidèle, et ainsi de suite. Le Seigneur ne s’est pas découragé à faire le bien, il ne s’est pas lassé. Nous pouvons prendre l’exemple de Jésus qui après avoir fait tant de bien fut crucifié. Oui, même si nous nous sommes fait « avoir », si nous avons été trompé, ne nous lassons pas de faire le bien et continuons à avoir une attitude de compassion. Je vous laisse méditer : Rom12:17-21 et Mat5:42.

Les livres des prophètes ne sont pas en reste sur cette attitude de compassion de Dieu. Pourquoi est-ce qu’il y a des appels à la repentance ? Car Dieu aime son peuple et veut le sauver. Je ne citerai pas tous les passages, en voici quelques uns.

Ésaïe 54:8 Dans un instant de colère, je t'avais un moment dérobé ma face, mais avec un amour éternel j'aurai compassion de toi, dit ton rédempteur, l'Eternel.

Ézéchiel 18:23 Ce que je désire, est-ce que le méchant meure? dit le Seigneur, l'Eternel. N'est-ce pas qu'il change de conduite et qu'il vive?

Es58:6-7 Voici le jeûne auquel je prends plaisir: Détache les chaînes de la méchanceté, dénoue les liens de la servitude, renvoie libres les opprimés, et que l'on rompe toute espèce de joug;

Partage ton pain avec celui qui a faim, et fais entrer dans ta maison les malheureux sans asile;

Si tu vois un homme nu, couvre-le,et ne te détourne pas de ton semblable.

Nous avons un bel exemple de la compassion de Dieu envers toute une ville, Ninive, nous voyons que Dieu y a envoyé son prophète Jonas pour y annoncer un message dur, mais les habitants de cette ville se sont humiliés devant Dieu qui leur a pardonné ce qui déplut au prophète Jonas4:1-2. Jonas savait que Dieu est miséricordieux, et il savait que si les habitants de cette se repentaient Dieu leur pardonnerai, ce que ne voulait pas Jonas.

Nous pouvons aussi parler du livre des lamentations de Jérémie, ce prophète qui a en lui la compassion de Dieu, se lamente à la vue du désastre qui atteind son peuple.

Lamentations de Jérémie 2:11 Mes yeux se consument dans les larmes, mes entrailles bouillonnent, ma bile se répand sur la terre, à cause du désastre de la fille de mon peuple, des enfants et des nourrissons en défaillance dans les rues de la ville.

Lamentations de Jérémie 4:4 La langue du nourrisson s'attache à son palais, desséchée par la soif; les enfants demandent du pain, et personne ne leur en donne.

Lamentations de Jérémie 5:13 Les jeunes hommes ont porté la meule, les enfants chancelaient sous des fardeaux de bois.

Puissions-nous aussi nous lamenter en voyant le désastre qui atteint les nations. Que de guerres, de souffrances, de famines, de maladies, de violences, d’immoralités, d’idolâtries, de gens perdus, déprimés, torturés dans leur coeur, que de familles qui se déchirent, des jeunes pris dans toutes sortes de pièges, d’enfants sans espoir et sans Jésus. Les pays riches ne sont pas épargnés, si la richesse cache la misère, la misère spirituelle et morale est bien là, réelle et profonde. Lamentons-nous devant Dieu pour tous ces malheureux, jeûnons, prions, prêchons l’évangile, agissons sans cesse étant motivé par l’amour des âmes.

Le Nouveau-Testament, nous inivite aussi à cela.

Nous voyons Jésus dans les évangiles qui cotoyait et faisait du bien à toutes sortes de personnes. Cela lui a causé des reproches de la part de certaines personnes, car Jésus accueillait les gens de mauvaises vies (Luc15) et même mangeait avec eux. N’ayons pas peur des critiques de certaines personnes, qui sont choqués de nous voir avec des misérables, si nous les côtoyons c’est bien parce que nous voulons les sauver.

Lisons encore ces paroles de Jean-Baptiste : Luc 3:11 Il leur répondit: Que celui qui a deux tuniques partage avec celui qui n'en a point, et que celui qui a de quoi manger agisse de même.

Il y a dans nos armoires une quantité de vêtement, ce n’est pas deux tuniques que nous avons, mais bien plus (du moins pour les pays riches), nous avons au moins entre 5 à 10 chemises, et quand une collecte de vêtements est faite pour venir en aide à nos frères pauvres dans certains pays, certains osent donner des vêtements usés (en fait ils n’ont rien donner, ils se sont débarrassés de leurs vêtements usés), ces paroles ne sont pas dures, c’est une réalité, si nous avons dix chemises voir même 5 en bon état et que nous en donnions seulement une en bon état, il ne nous manquera rien, et les centres missionnaires au lieu d’envoyer un camion de vêtements usés pour nos frères des pays pauvres pourront en envoyer deux de vêtements en bon état.

Nous pourrions donner beaucoup d’autres exemples dans les évangiles qui nous invite à avoir des actions qui viennent de la compassion que le Seigneur met dans nos coeurs pour ceux qui ont des besoins divers.

Le livre des actes des apôtres n’est pas en reste non plus, de plus les enseignements des épîtres sont clairs à ce sujet et abondent dans ce sens, et même l’apocalypse en parle.

Laissons nous émouvoir par la condition des perdus, soutenons les missions, ouvrons aussi nos coeurs à nos frères en la foi qui souffrent. Nous ne pouvons pas continuer à vivre notre vie chrétienne d’une manière routinière "métro, boulot, dodo, réunion à l’église", non engageons nous dans l’évangélisation, dans les actions missionnaires et d’entraides de l’église.

Lorsque Jésus a vu la foule languissante il fut ému de compassion et c’est à ce moment là qu’il nous a demandé de prier pour le maître de la moisson envoie des ouvriers dans sa moisson (Matt9:36-38). Ce sujet de prière vient de la compassion du Seigneur pour les peuples, ayons ce même sentiment.

Il y a tant à faire , que nous faisons monter cette prière : Seigneur envoie d’autres ouvrier dans ta moisson. Mais avons-nous bien pris conscience, que nous sommes tous des ouvriers, et que nous pourrions bien beaucoup plus si chacun se met à l’œuvre.

Oui, nous sommes ouvriers du Seigneur et avec Lui, là où nous habitons. Dieu aime notre famille, nos voisins, nos ennemis, et il veut les sauver, soyons témoins auprès d’eux. Nous ne sommes pas tous appelés à partir au loin servir le Seigneur, mais tenons nous dans la prière en faveur des missions et soutenons-les par nos offrandes. Nous pourrions développer ce thème des offrandes, je n’ai pas place ici, mais soyons fidèle dans ce service, et donnons par amour pour Dieu, pour les âmes et pour l’œuvre de Dieu. Certaines associations via les médias savent nous tirer quelques larmes devant des situations difficiles afin de nous pousser à donner de l’argent, mais si nous donnons avons nous donné par compassion ou par un certains sentimentalisme et afin de satisfaire notre conscience qui pourrait nous culpabiliser de ne rien faire. (voir 1Cor13).

Les offrandes que nous faisons sont une expression de l’amour et de l’affection que nous avons, Paul écrivant aux Corinthiens parle de la preuve de leur amour il s’agit dans le contexte de l’offrande destinée à l’assistance des saints 2COR8:24 Donnez-leur donc, à la face des Eglises, la preuve de votre charité, et montrez-leur que nous avons sujet de nous glorifier de vous.

Est-il superflu que nous en parlions, comme c’était le cas pour les Corinthiens car ils y prenaient part (2COR9/1-2) ? Mais il uer dira quand même que celui qui sème peu moissonnera peu (2COR9/6) !

Donnons par amour, nous investissons ainsi pour l’éternité.

 

3 - Comment avoir la compassion

A - La compassion a sa source en Dieu

1 Jean 4:8-9 Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu, car Dieu est amour. L'amour de Dieu a été manifesté envers nous en ce que Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde, afin que nous vivions par lui.

Exode 34:6 Et l'Eternel passa devant lui, et s'écria: L'Eternel, l'Eternel, Dieu miséricordieux et compatissant, lent à la colère, riche en bonté et en fidélité.

Lire aussi Heb4:15-16.

Dieu nous communique son amour, et donc sa compassion qui est une facette de l’amour, cela ne peut se faire si nous ne le connaissons pas.

Demandons au Seigneur cette capacité d’aimer.

Psaumes 51:12 O Dieu! crée en moi un cœur pur, renouvelle en moi un esprit bien disposé.

Il y a parfois des circonstances qui nous amène à ne plus avoir un coeur bien disposé à l’égard de Dieu mais aussi à l’égard de nos prochains, demandons donc à Dieu renouveler en nous un esprit bien disposé. Lorsque nous ne sommes plus capable d’aimer notre prochain, nous péchons, et avons besoin de nous en repentir et de demander à Dieu de renouveler en nous un esprit bien disposé.

Les chocs culturels peuvent même nous amener à avoir du dégoût pour les gens, que Dieu nous aide à les aimer, car l’amour supporte tout (1Cor13:7), même les différences culturelles. Ne jugeons pas avec notre arrière fond culturel, et sur les apparences, nous risquons vite de devenir aigris.

L’amour espère tout (1Cor13 :7), espérons dans notre amour pour les âmes qu’elles changent.

Ésaïe 50:4 Le Seigneur, l'Eternel, m'a donné une langue exercée, pour que je sache soutenir par la parole celui qui est abattu; ii éveille, chaque matin, il éveille mon oreille,pour que j'écoute comme écoutent des disciples.

B - S’humilier de son coeur dur et étroit

2Chron7:14 si mon peuple sur qui est invoqué mon nom s'humilie, prie, et cherche ma face, et s'il se détourne de ses mauvaises voies, je l'exaucerai des cieux, je lui pardonnerai son péché, et je guérirai son pays.

L’amour est une voie par excellence, 1COR 12 :31, et cette voie c’est celle du chapitre qui suit sur l’amour 1COR 13.

Le manque de compassion est une mauvaise voie, lisons les paroles que Jésus a adressé aux pharisiens Matt23:23 Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites! parce que vous payez la dîme de la menthe, de l'aneth et du cumin, et que vous laissez ce qui est plus important dans la loi, la justice, la miséricorde et la fidélité: c'est là ce qu'il fallait pratiquer, sans négliger les autres choses.

Souffrons de notre propre manque de compassion, de notre indifférence et de notre égoïsme. Nous sommes vraiment des misérables si nous ne sommes plus capable d’aimer. Et cet amour commence par notre conjoint, nos enfants, notre famille, frère en la foi, nos voisins, nos collègues, les étrangers, etc.

Le coeur des Corinthiens s’était rétréci, Paul les encourage à élargir leur coeur :

2Cor 6:11-13 Notre bouche s'est ouverte pour vous, Corinthiens, notre cœur s'est élargi.Vous n'êtes point à l'étroit au dedans de nous; mais vos entrailles se sont rétrécies. Rendez-nous la pareille, je vous parle comme à mes enfants, élargissez-vous aussi!

C - Compréhension et compassion

Il ne peut y avoir de compassion véritable sans compréhension de la situation, mais la compréhension ne suffit pas, on peut-être très compréhensif sans être compatissant et on peut même fermer son coeur.

La compassion n’est pas un sentiment aveugle et naïf, mais un sentiment éclairé.

La compassion comprend dans quelle situation sont les personnes.

Notre compréhension est souvent faussée et nous entendons dire " je ne comprends pas , moi dans telle situation je m’en sortirai" ou "il n’ont que ce qu’ils méritent".

Nous analysons les choses avec un coeur dur, ou avec notre arrière fond culturel, social, familial, environnemental, sans vraiment chercher à comprendre l’autre.

Nous nous fions souvent aux apparences

Pour comprendre il faut d’abord savoir :

2Rois 4:27 Et dès qu'elle fut arrivée auprès de l'homme de Dieu sur la montagne, elle embrassa ses pieds. Guéhazi s'approcha pour la repousser. Mais l'homme de Dieu dit: Laisse-la, car son âme est dans l'amertume, et l'Eternel me l'a caché et ne me l'a point fait connaître.

Dans cette histoire Elisée ignorait la situation de cette Sunamite, mais voyant que cette femme souffre, il prend compassion, contrairement à Guéhazy qui la repousse.

On ne peut compatir, si on ne sait pas par où les gens passent. C’est une raison de plus de lire les informations missionnaires.

Pour comprendre il ne faut juger selon les apparences :

Le sacrificateur Eli à juger selon les apparences Anne qui répandait son coeur devant Dieu, il pensait qu’elle était ivre : 1 SAmuel1:7-17.

Dieu ne regarde pas aux apparences mais au cœur. Avant de porter un jugement hâtif, il est important de bien analyser la situation. Nous pouvons aussi citer le cas de la femme pécheresse qui mouilla les pieds de Jésus, le pharisien à porté un jugement hâtif sur cette et sur Jésus Luc7:36-50, mais Jésus accueille tous ceux qui viennent à lui. Nous aussi accueillons les. Lire Luc 15 .

Les expériences personnelles :

Dieu nous fait parfois passer par des épreuves, et celles-ci nous amènent à mieux comprendre ceux qui passent par les mêmes souffrances.

Il est vrai que nous pouvons comprendre et avoir de la compassion sans cela mais nous comprenderons bien mieux après y avoir passé.

Jésus lui-même a été tenté en toutes, il nous comprend donc parafitement. Heb 4:15-16 Car nous n'avons pas un souverain sacrificateur qui ne puisse compatir à nos faiblesses; au contraire, il a été tenté comme nous en toutes choses, sans commettre de péché.Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce, afin d'obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins.

Les souverains sacrificateurs aussi de l’ancienne alliance devait être indulgents pour les autres car la faiblesse était aussi leur partage. Heb5:1-2 En effet, tout souverain sacrificateur pris du milieu des hommes est établi pour les hommes dans le service de Dieu, afin de présenter des offrandes et des sacrifices pour les péchés.

Il peut être indulgent pour les ignorants et les égarés, puisque la faiblesse est aussi son partage.

Cela ne veut pas dire qu’il faut désirer souffrir. C’est Dieu lui même qui nous fait passer par des chemins pour nous apprendre la compassion et la faire grandir dans nos cœurs.

Après la compréhension il y a l’action:

 

La compréhension seule ne suffit pas, nous ne pouvons fermer notre coeur, lisons ces versets :

Pro24:11-22 Délivre ceux qu'on traîne à la mort, ceux qu'on va égorger, sauve-les!

Si tu dis: Ah! nous ne savions pas!... Celui qui pèse les cœurs ne le voit-il pas ? Celui qui veille sur ton âme ne le connaît-il pas ? Et ne rendra-t-il pas à chacun selon ses œuvres?

Jacques 2:14 -16 Mes frères, que sert-il à quelqu'un de dire qu'il a la foi, s'il n'a pas les œuvres? La foi peut-elle le sauver?Si un frère ou une sœur sont nus et manquent de la nourriture de chaque jour,et que l'un d'entre vous leur dise: Allez en paix, chauffez-vous et vous rassasiez! et que vous ne leur donniez pas ce qui est nécessaire au corps, à quoi cela sert-il?

1 Jean 3:16-18 Nous avons connu l'amour, en ce qu'il a donné sa vie pour nous; nous aussi, nous devons donner notre vie pour les frères. Si quelqu'un possède les biens du monde, et que, voyant son frère dans le besoin, il lui ferme ses entrailles, comment l'amour de Dieu demeure-t-il en lui? Petits enfants, n'aimons pas en paroles et avec la langue, mais en actions et avec vérité.

La compassion et l’amour sont à la base et à la source de notre service, certains peuvent avoir les actions sans l’amour 1Cor13:3 Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres, quand je livrerais même mon corps pour être brûlé, si je n'ai pas l’amour, cela ne me sert de rien.

Mais l’amour véritable nous conduira systématiquement à l’action.

Cette action, va revêtir plusieurs formes dont l’accompagnement, l’aide, mais aussi et surtout la proclamation de l’évangile ainsi que la prière.

 

4 - Conclusion

Mat 20:34 Emu de compassion, Jésus toucha leurs yeux; et aussitôt ils recouvrèrent la vue, et le suivirent.

Comme Jésus soyons ému de compassion, prêchons Jésus et prions pour que le Seigneur les touche et qu’ensuite ils Le suivent.



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire