Prions pour nos mamans !

Prions pour nos mamans !

“Maman, tu es la plus belle des mamans !”

Cette affirmation pleine d’amour vient souvent sur les lèvres de nos bout’d’choux, surtout quand ils sont tout petits !

Nous avons beau savoir qu’ils ne sont pas très objectifs, ça nous fait un bien fou. Comme si notre coeur de maman gonflait, se réchauffait et riait dans notre poitrine.

A l'adolescence, ça se gâte souvent un peu, surtout avec les filles, l’aînée en tête. Mais bon, “il faut bien que jeunesse se passe” !

Si nos jeunes enfants nous voyaient avec un miroir embellissant, nos ados ont plus souvent tendance à nous voir avec un miroir déformant. Pas facile l’adolescence....

Entre ces deux miroirs pas forcément très fiables, il y a la vraie maman, celle qui se soucie toujours de ses enfants, quels que soient leur taille et leur âge. 

Et vous savez quoi ? ON N’A QU’UNE MAMAN !!!

Et une maman, ça vieillit. J’en sais quelque chose : même si dans ma tête je me sens encore jeune, mes articulations se chargent régulièrement de me rafraîchir la mémoire !

Et une maman qui vieillit, ça peut finir par tomber malade, physiquement et/ou psychologiquement. 

Je me rappelle mon choc le jour où j’ai constaté avec tristesse que ma maman était plus petite que moi, alors qu’auparavant elle me dépassait de plusieurs centimètres. L'ostéoporose lui avait tassé plusieurs vertèbres.

Difficile aussi le moment où elle n’arrivait plus à se rappeler du nom des jonquilles, ces fleurs qu’elle avait pourtant cultivées avec beaucoup de plaisir pendant des dizaines d’années.

Difficile aussi de la retrouver sur un lit d'hôpital, ne comprenant absolument pas pourquoi elle était là.

Les rôles peuvent un jour s‘inverser. Celle qui nous consolait a maintenant besoin de nos gestes de tendresse, comme un petit enfant. Lui tenir la main, chanter avec elle des cantiques ou des vieilles chansons peuvent devenir plus important que de parler de choses qui n’éveillent plus son intérêt…

Laissons le Seigneur nous inspirer les mots et les gestes qui font du bien à ceux que nous aimons.

PRIONS pour nos mamans 

Qu'elles puissent continuer leur chemin dans la paix du Seigneur,

Dans le bonheur de voir des visages aimés,

Dans le calme et le repos qui leur manquaient tant autrefois.

Seigneur, viens visiter et faire du bien à nos mamans malades.

S’il te plaît, viens calmer leurs souffrances.

Viens tout spécialement assister celles qui sont hospitalisées,

qu’elles puissent bénéficier des soins bienveillants dont elles ont besoin.

Et par-dessus tout, qu’elles se réjouissent de ta présence fidèle.

Amen !

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Retranscrit par les mains d’Elisabeth, ce récit rend la vie des siens dynamique et pétillante. Il nous fait passer des rires aux larmes, des concepts les plus rudimentaires à la philosophie de la vie...

L’ouvrage pourrait s’intituler carpe diem tant Elisabeth, malgré les difficultés traversées et communes à beaucoup d’entre nous, a su puiser de l’espoir dans sa foi, son goût de vivre et ses amis.

Découvrez et procurez-vous le livre "Hors-Piste" en cliquant sur ce lien ! 

5 commentaires