Qu’est-ce qui te met hors de toi ?

Qu’est-ce qui te met hors de toi ?

Est-ce qu’il y a des situations qui font monter en toi la colère, la violence, et où tu aurais envie de bousculer, peut-être même un peu fort, la personne qui se comporte mal à ton égard ?
                              Est-ce que ça t’arrive ? Hé oui, ça m’arrive aussi … 

En psychologie, même si ce n’est pas vrai à 100%, on dit que ce qui nous agace le plus chez les autres, c’est souvent quelque chose qu’on n'a pas vraiment réglé dans notre vie. 

Il y a quelques jours, j’ai observé une situation agaçante et au final assez amusante :

On était plusieurs devant le bureau de poste, à distance les uns des autres, à attendre que des clients sortent, pour y entrer à notre tour un par un.
Il faisait très froid et l’attente était longue, très longue même…
Une femme est arrivée avec un gros colis, visiblement fermement décidée à me doubler. Ce qu’elle a fait.
Peu après, un homme est passé devant tout le monde en disant qu’il avait juste un chèque à saisir. 
Cette femme s’est mise en colère, elle criait qu’il abusait, qu’il exagérait vraiment de passer devant nous tous… Personne ne lui a répondu.

 Quand le client devant elle est entré, elle s’est collée à lui comme s’ils étaient ensemble. 
Quand j’ai pu enfin entrer, elle était juste devant moi et elle cherchait le comptoir où elle pourrait passer le plus vite.
Elle parlait fort : elle voulait réexpédier un vêtement qui ne lui allait pas (une urgence, quoi !) et elle croyait que c’était gratuit. Quand l’employé lui a dit qu’elle devait payer, elle était très mécontente et a essayé de négocier. Elle a même dû refaire son paquet.

Finalement elle est sortie après moi. ça m’a fait sourire…

En résumé : cette personne reprochait bruyamment à quelqu'un un comportement qu’elle se permettait d’adopter elle-même.

Revenons à moi, à nous

Quand nous montons en pression, est-ce que nous sommes attentifs à ce que ça réveille et révèle en nous ? Ce qui pourrait ne pas être réglé ?

Des situations désagréables, voire injustes, peuvent contenir des interpellations à regarder d’abord à nos difficultés, nos dysfonctionnements, avant de juger intérieurement, parfois à voix haute, le comportement des autres. 

Comment me regarder en vérité, accepter mon besoin de changer, me remettre en question et me donner la possibilité, choisir même, d’évoluer ?
Comment faire si par mes propres forces je n’y arrive pas ou mal ??

Hé bien tout simplement en reconnaissant humblement ma difficulté et en demandant au Seigneur de m'assister par son Saint-Esprit.

Le fruit de l'Esprit, c'est l'amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance. Galates 5.22

Concrètement : quand je sais que je risque de me laisser déborder par mes émotions en côtoyant telle ou telle personne, je m’en remets à l’avance au Seigneur. Et je suis toujours bluffée et émerveillée quand je constate des résultats qui vont bien au-delà de mes capacités propres.

MERCI Seigneur pour ta patience et ta bonté illimitées envers moi*. Seigneur, je désire de plus en plus te ressembler et manifester ton amour envers TOUS CEUX que je côtoie.
Amen !

Moi* : il ne s'agit pas seulement de ma petite personne, mais de chacun de nous !

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Retranscrit par les mains d’Elisabeth, ce récit rend la vie des siens dynamique et pétillante. Il nous fait passer des rires aux larmes, des concepts les plus rudimentaires à la philosophie de la vie...

L’ouvrage pourrait s’intituler carpe diem tant Elisabeth, malgré les difficultés traversées et communes à beaucoup d’entre nous, a su puiser de l’espoir dans sa foi, son goût de vivre et ses amis.

Découvrez et procurez-vous le livre "Hors-Piste" en cliquant sur ce lien ! 

5 commentaires