Qui perd… gagne !

Qui perd… gagne !

Le gagnant est celui qui...gagne, n’est-ce pas ?! Hé bien non, pas toujours !

Dans ma famille, nous aimons beaucoup les jeux de société. Personnellement, je joue pour gagner (normal !) et, comme beaucoup : JE N'AIME PAS PERDRE ! Rassurez-moi, je ne suis pas la seule ?

Mais bonne nouvelle : j’ai fait des progrès !

Je connais une petite fille qui râle beaucoup quand elle joue. À l’entendre, elle n’a jamais le bon jeu, jamais les bonnes cartes ou le bon score aux dés. On aurait envie de la plaindre, de la consoler, de l'encourager et peut-être même de l’aider. Pourtant régulièrement elle nous bat tous, et qui plus est, haut la main !

Quand nous perdons à qui mieux mieux (sans le faire exprès, je précise), nous rions beaucoup. Le jeu se termine souvent quand elle gagne. Est-ce qu’elle jouit de sa victoire après avoir clamé pendant tout le jeu que rien n’allait comme elle voulait ? Je ne sais pas…

Ce qui est sûr, c’est que nous avons ri de nos mauvais scores et qu'elle a râlé avec ses bons résultats. Qui a gagné au final ?

Si le but du jeu est dans les chiffres, c’est elle, à l’évidence. S’il est dans le plaisir de passer un moment convivial et de rire, alors, elle a plutôt perdu.

Morale de l’histoire : le gagnant n’est pas toujours celui qu’on croit !

Une mauvaise attitude

C’est comme si dans le verre rempli de moitié, on considérait tellement la partie vide que celle-ci prenait toute la place et que la boisson ne pouvait en aucun cas nous désaltérer. Quel dommage !

Si nous n’y sommes pas attentifs, ou si nous la minimisons, une telle attitude peut nous poursuivre toute notre vie d’adulte, et même d’adulte chrétien. Nous risquons à terme de devenir des “PAS-CONTENTS PROFESSIONNELS” dans tous les domaines de notre vie quotidienne, familiale, professionnelle, et même spirituelle…

Que faire ?

Les auteurs de la Bible nous parlent beaucoup d’action de grâce, de louange, de reconnaissance. Quand ? EN TOUTES CIRCONSTANCES !!! Oui, toutes.

  1. J’ai perdu (j’aime pas ça) Je suis content(e) !

  2. Je gagne moins que tel ou telle ? (c’est trop injuste) Content(e)

  3. J’ai crevé un pneu (Ah non, pas ça !) Content(e)

  4. J’ai été flashé(e) par un radar (Je ne l’avais pas vu) Content(e)

  5. J’ai raté ma recette de gâteau (Rhhhh) Content(e)

  6. J’ai cassé mon vase préféré (Pfff) Content(e)

  7. J’ai un bouton sous le nez (pour les ados) Content(e)

  8. Je ne rentre plus dans ce pantalon (le drame au féminin) Content(e)

  9. Y a plus de bière dans le frigo ! (le drame au masculin) Content(e)

  10. Ô non, y a plus de café (C’est la fin du monde…) Content(e)

  11. J’ai plus de connexion Internet (Noooonnn, c’est pas possible) Content(e)

  12. J’ai perdu mes clés, mon téléphone, mes lunettes, mon dentier (Euh non, ça c’était ma grand-mère !)… Etc etc etc... 

CONTENT(E) !!!!

Je fais volontairement une impasse sur la louange, le message, la cravate du pasteur, les relations fraternelles dans l’assemblée… Vous connaissez la chanson, je pense ?

Allez, courage !

  1. Pas grave (mais j’espère gagner la prochaine fois !)

  2. J’ai un toit sur la tête, de quoi remplir le frigo…

  3. Quelqu’un m’a aidée à changer la roue (il l’a changée, en fait)

  4. Mince, je roulais trop vite

  5. C’était pas le plat principal !

  6. Y a pas mort d’homme

  7. Allez, un peu de dentifrice

  8. Hum, il va peut-être falloir que j’en trouve un plus grand

  9. Pas grave, j’aime pas la bière !

  10. Chuuut, j’en ai en réserve 

  11. Bah, ça me rappellera ma jeunesse !

  12. Je finis toujours (ou presque) par les retrouver). Ouf !

LE remède universel

A consommer sans modération à toute heure de la journée et de la nuit !

Réjouissez-vous TOUJOURS dans le Seigneur ; je le répète, réjouissez-vous !
Philippiens 4.4

A vous de jouer - sans tricher, hein !!!

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Retranscrit par les mains d’Elisabeth, ce récit rend la vie des siens dynamique et pétillante. Il nous fait passer des rires aux larmes, des concepts les plus rudimentaires à la philosophie de la vie...

L’ouvrage pourrait s’intituler carpe diem tant Elisabeth, malgré les difficultés traversées et communes à beaucoup d’entre nous, a su puiser de l’espoir dans sa foi, son goût de vivre et ses amis.

Découvrez et procurez-vous le livre "Hors-Piste" en cliquant sur ce lien ! 

5 commentaires