En qui avez-vous le plus confiance : en vous-même ou en Dieu ?

En qui avez-vous le plus confiance : en vous-même ou en Dieu ?

J'étais en train d'écrire un article pour notre lettre de nouvelles intitulée Investir Avec Sagesse lorsqu'une phrase me sauta aux yeux: «… le temps était venu de faire confiance à Dieu à 100% au lieu de Lui demander de me rejoindre dans ce que moi j'étais en train de faire». Voilà une description percutante du choix que nous avons, en tant que disciples de Jésus, lorsque nous prenons nos décisions. C'est tellement facile d'amasser de l'information, de fixer notre cap et de demander ensuite à Dieu de se joindre à nous dans ce que nous avons décidé de faire. C'est bien plus difficile de soumettre une décision à l'aval de Dieu, de demander sa direction et d'attendre ensuite sa réponse.

Le problème, quand on prend une décision sans en référer d'abord à l'avis de Dieu, c'est que même les idées qui semblent les plus géniales ne sont pas nécessairement le plan de Dieu pour nous. Se soumettre entièrement à Dieu produit souvent des résultats surprenants.

L'expérience du roi David nous en offre une belle illustration. Si quelqu'un pouvait raisonnablement assumer que ses pensées étaient dirigées par Dieu, c'était bien David, dans 2 Samuel 7-10. Ces chapitres couvrent les années les plus glorieuses de la vie de David. Dieu lui avait manifesté sa faveur de façon incroyable, l'établissant roi et lui donnant la victoire sur tous ses ennemis. Lors d'une de ses réflexions, David ressentit un profond agacement du fait que l'Arche de l'Alliance reposait dans une simple tente, alors que lui vivait dans un palais. David décida alors de construire un temple en l'honneur de Dieu. Mais David avait appris que Dieu avait sa propre idée en ce qui concerne les choses qu'il veut voir accomplies. Ainsi donc, avant de se mettre en action, David décida de consulter le prophète Nathan pour obtenir confirmation que ce plan-là était bien la volonté de Dieu.

Au début, cette idée semblait tellement bonne que Nathan fut d'accord avec le projet de David. Construire un temple, c'était quelque chose que Dieu voulait vraiment. L'idée était bonne. Le mobile de David était bon. Le problème, c'est que Dieu ne voulait pas que ce soit David qui le construisit.  Ce n'est que plus tard que l'on apprend pourquoi Dieu avait choisi quelqu'un d'autre que David pour construire le temple: «Tu ne bâtiras pas une maison à mon nom, car tu es un homme de guerre et tu as versé du sang» (1 Chroniques 28:3). Dieu corrigea la supposition de Nathan, nous rappelant que Ses plans ne s'alignent pas  toujours sur notre façon de voir les choses. David se soumit humblement à la volonté de Dieu et ce fut son fils, Salomon, qui eut l'honneur de bâtir le temple.

Chacun d'entre nous peut appliquer les leçons de cette histoire à sa propre vie, y compris dans nos finances personnelles. Tout d'abord, est-ce que nous avons vraiment remis 100 % de nos finances à Dieu, ou bien est-ce que nous ne faisons que Lui demander de nous rejoindre dans ce que nous sommes en train de faire ? Cela demande des vérifications régulières. Même si nous l'avons déjà fait auparavant, nous avons tous tendance à reprendre graduellement le contrôle des ‘zones' que nous lui avons précédemment confiées. Lorsque nous sommes sûrs que notre cœur est tout entier soumis à la volonté de Dieu, alors la prochaine étape consiste à lui demander simplement de nous montrer Sa volonté. Voici quelques domaines spécifiques où il est important de demander son avis au Seigneur :

    ·  notre travail ou notre carrière
    ·  l'épargne et l'épargne-retraite
    ·  les dons aux œuvres actuels et futurs
    ·  les décisions relatives à la famille, aux enfants, à la garde des enfants
    ·  les choix de style de vie et de consommation

Est-il possible que Dieu désire quelque chose qui sorte de l'ordinaire, de votre part, dans l'un de ces domaines? Une fois que vous avez prié et que vous Lui avez demandé de révéler Sa volonté dans un domaine particulier, prenez bien soin d'écouter et de mettre en pratique Sa réponse. Si nous venons avec un cœur ouvert, le Seigneur est fidèle et il nous montrera éventuellement un autre domaine à lui confier.

Le chemin vers la liberté financière commence par la soumission et la prise de conscience que, de toute façon, Dieu possède tout. Nous ne sommes que Ses gérants, Ses gestionnaires. Trop souvent, nous croyons cette supercherie qui dit que les plans de Dieu et notre intérêt premier sont deux choses totalement différentes. Mais lorsque nous remettons tout entre les mains de Dieu, nous finissons par réaliser que Ses plans et notre intérêt premier sont tout à fait en phase. Nous atteignons alors le niveau de satisfaction maximum et Il reçoit toute la gloire. Le parcours qui mène à cette destination commence par l'abandon de nous même et par l'acceptation de suivre Sa direction.


© MANNE DU LUNDI est un article hebdomadaire de CBMC INTERNATIONAL, un ministère évangélique à but non lucratif qui a pour objet de servir les gens d’affaires et les professionnels qui veulent suivre Jésus, de présenter Jésus-Christ en tant que Seigneur et Sauveur auprès des autres gens d’affaires et professionnels.



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

3 commentaires