Entre trottinette et talons hauts …

Entre trottinette et talons hauts … Entre trottinette et talons hauts …

Rassurez-vous messieurs ce titre n'est qu'un exemple car je n'ai jamais fait de trottinette et encore moins compris comment on pouvait marcher avec des talons hauts sans se tuer !

La bible nous dit que nous sommes spirituellement assis dans les lieux célestes en Christ (Ephésiens 2:6). MAIS nous avons quand-même régulièrement un peu de mal à en vivre l'incarnation. Nous sommes souvent un peu comme ces petites filles de douze ans qui passent de la trottinette aux talons hauts. Elles sont dans cette passe difficile de la pré-adolescence et ne savent plus très bien qui elles sont, plus tout à fait enfants mais pas encore adolescentes et surtout pas adultes, alors elles naviguent entre leurs jeux d'enfant d'hier et leurs projections dans une vie adulte. Elles sont tantôt emballées par la nouveauté de vie qui s'ouvre devant elles, tantôt pleines de regrets pour leur vie enfantine qu'elles connaissaient si bien.

Dans notre vie chrétienne nous sommes souvent « installés » de façon très instable entre Romains 7 et Romains 8. Comme sur toute ligne de crête nous avons tendance, surtout s'il y a des perturbations, à pencher tantôt d'un côté, tantôt de l'autre, sans vraiment arriver à décider définitivement du meilleur côté. En clair nous nous comportons souvent comme des personnes handicapées physiquement, moralement et spirituellement. Comme dirait un des mes amis : « Constat d 'échec! »

1 Rois 18:21 Alors Élie s’approcha de tout le peuple, et dit: Jusqu’à quand clocherez-vous des deux côtés ? Si l'Éternel est Dieu, allez après lui; si c’est Baal, allez après lui ! Le peuple ne lui répondit rien.


MAIS CE N'EST PAS GRAVE !

Le Seigneur a pleinement pourvu à tous nos manquements : par son Esprit-Saint présent en nous dès notre conversion et de manière encore plus active depuis notre baptême dans le saint-Esprit ou notre effusion de l'Esprit. A condition bien sûr que nous entretenions ce beau cadeau que le Seigneur nous fait. En effet même une très belle plante peut se dessécher si, après un accueil enthousiaste, nous l'oublions dans un coin.

La bible est pleine de ces « déjà là et pas encore » qui nous agacent tellement. Nous sommes saints ET en chemin de sanctification, sauvés MAIS notre salut ne sera définitif qu'à la fin de notre vie terrestre, assis dans les lieux célestes ET pourtant debout comme le coq sur son tas de fumier très terrestre. Qui d'entre nous n'a jamais pensé ou même prié : « Seigneur guéris-moi une bonne fois pour toutes, Seigneur sanctifie-moi une bonne fois pour toutes... » en espérant sans trop y croire le « miracle » qui nous permettrait de vivre enfin de façon digne devant le Seigneur. Bizarrement ces prières, mêmes dites avec beaucoup de conviction, ne semblent pas beaucoup l'impressionner. Il sait trop bien ce qui se cache derrière, ce désir souvent non avoué de ne plus faire d'efforts, de ne plus dépendre de lui, qui peut d'ailleurs se cacher derrière le désir de lui plaire, malheureusement par nos propres forces, comme pour lui prouver que nous ne sommes pas si mal que ça, quand même !

Romains 7 :18 Ce qui est bon, je le sais, n’habite pas en moi, c’est-à-dire dans ma chair: j’ai la volonté, mais non le pouvoir de faire le bien.

Romains 8 :9 Pour vous, vous ne vivez pas selon la chair, mais selon l’esprit, si du moins l’Esprit de Dieu habite en vous.

Alors qu'allez-vous choisir ? Romains 7 ou 8 ?

Romains 8 : 15 Aussi bien n’avez-vous pas reçu un esprit d’esclaves pour retomber dans la crainte; vous avez reçu un esprit de fils adoptifs qui nous fait nous écrier: Abba ! Père !



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

2 commentaires
  • Lili525 Il y a 8 années, 2 mois

    Très bonne description d'une situation essentielle de notre vie! Jésus a dit qu'Il est le Chemin, celui que nous devons suivre pour arriver à la sanctification... Sabine
  • Eveline Simonnet Bénévole du Top Il y a 8 années, 2 mois

    Merci Elisabeth pour cette très belle analyse. En effet il est bien difficile de se maintenir en équilibre "sur la crête", sans tomber d'un côté ou de l'autre. Car, vivre par la chair en ignorant l'esprit entraîne bien des mésaventures et des accidents de parcours. Mais vivre par l'esprit en ignorant les besoins de la chair, n'est pas mieux. Les deux attitudes créer de la souffrance en nous et autour de nous. Vivre le juste milieu en respectant l'un et l'autre est souhaitable. ÊTRE en équilibre et s'y maintenir est un exercice spirituel constant qui nous permet de vivre une vie harmonieuse. Puissions nous chacun y arriver !