Entrez donc monsieur !

Entrez donc monsieur !

Quand j’étais "jeune", mon futur mari, qui avait déjà la fibre pastorale, m’avait chapitrée sur l’importance de bien accueillir les nouveaux.
Un dimanche matin, bien avant la réunion, tout le monde s’affairait dans tous les coins, les moniteurs mettaient en place leur matériel, les musiciens s’accordaient, bref, c’était une ruche ! Moi, ce matin là, je n’avais rien à faire de spécial, alors j’attendais sagement dans mon coin.

Soudain, la porte battante s’ouvre, et qu’est-ce que je vois ? UN NOUVEAU ! Grand, costaud, barbu, l’air un peu perdu. Je m’arme de mon sourire le plus engageant, et je me précipite sur lui (comme les vendeurs dans les magasins de meubles).

- « Bonjour Monsieur, vous allez bien ? Asseyez-vous donc ! Je vais mettre votre manteau au vestiaire. Tenez, le programme de ce matin. »

Aux petits oignons ! Je lui donne même un petit livret d’évangélisation (dès fois qu’il se convertisse ce matin ????)

Le monsieur refuse de s’asseoir devant, et finalement prend place au dernier rang de l’église. Je me dis d’un air entendu qu’il est intimidé et qu’il veut pouvoir s’esquiver si la réunion ne lui plaît pas.

- «Comme vous voulez, bonne réunion ! Si vous avez besoin de quoi que ce soit…».

La réunion commence, les chants sont parfaits, la prière, les annonces…Je surveille "mon nouveau" du coin de l’œil : il a l’air de tenir le choc, il écoute tranquillement ce qui se passe. Je prie tout bas que Dieu touche son cœur ce matin, et qu’il découvre combien notre Dieu est grand !

Soudain, la personne qui est au pupitre annonce un prédicateur invité. Tous les regards se tournent vers le premier rang où s’assoient habituellement les « huiles ».

Mais au même moment, au dernier rang, quelqu’un se lève :... MON NOUVEAU !..

Il avance vers le devant, mon cœur commence à s’effriter, et le rouge me monte aux joues ! Il se met au pupitre et….remercie pour l’excellent accueil de cette église !... J’ai eu la honte de ma vie, et lui, il a dû bien rigoler !

L’accueil est tellement primordial, ça vaut la peine de se tromper de temps en temps.

J’ai lu dans une étude sur les conversions que les premières minutes où un nouveau rentre dans une église vont être déterminantes. Effectivement, s'il entre et que personne ne le salue, il va avoir une impression désagréable, il va être mal disposé à écouter ce que Dieu a à lui dire.

L’accueil n’est pas une fin en soi, c’est un outil essentiel pour donner la chance à une âme de s’approcher de Dieu.

Alors soignons l’accueil et ayons l’œil de la maîtresse de maison.
En tout cas, je vous garantis que ça marche, car ‘mon nouveau’, il est resté !...



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

10 commentaires
  • ccbf0bf8-330a-467f-a6b0-74c3b96bf060 Il y a 4 mois, 3 semaines

    Merci Anne Bersot. Vous êtes formidable, une belle leçon que je puisse appliquer dans mon église. Soyez bénie
  • zogoue Il y a 4 mois, 4 semaines

    Goire à DIEU
  • Ludovic1975 Caprin Bénévole du Top Il y a 4 mois, 4 semaines

    Merci Anne, soyez bénie.
  • amarama Il y a 5 mois

    merci pour cet encouragement et aussi cette piqûre de rappel. L'hospitalité, l'accueil sont une "branche" de l'amour. Amen.
  • Elle Il y a 5 mois, 1 semaine

    Merci Anne ca m a fait sourire et ca me rappelle des souvenirs, sois bénie
  • Carole Il y a 5 mois, 1 semaine

    Au moins un pasteur qui a su rester humble . Personnellement , ça m'a toujours interpellée les sièges tout devant ou est inscrit sur une feuille "réservé au pasteur " . Pourquoi donc ? Auraient ils plus d'importance aux yeux de Dieu que la petite dame toute discrète qui s'assoit toujours à la dernière rangée ? Je ne pense pas non ....
  • Léa Allen Il y a 5 mois, 1 semaine

    Je ne me lasse jamais de revisiter cette anecdote sur l'accueil et je pense toujours, rien a rougir, bien au contraire. Tout le monde apprecie toujours un excellent accueil. Meme nos pasteurs sont sensibles a notre accueil tous les jours. L'accueil exprime d'abord l'amour
  • joscheba64 Il y a 5 mois, 1 semaine

    Je suis tout à fait d'accord. Personnellement je veille à cela car j'aimerais moi même être accueillie. Et je suis toujours heureuse lorsque des nouveaux visages se présentent. Des fois que...
  • Léa Allen Il y a 2 années, 3 mois

    Ceci n'est certainement pas pour rire. Vous touchez bien là le flanc le plus mou de plusieurs communautés chrétiennes. L'amour pour la plupart ne semble manifesté que pour ceux qui se connaissent pendant que les nouveaux sont isolés. Même si le nouveau est un homme de Dieu ou un chrétien réputé, un bon accueil lui rendra toujours ministère.
  • Esther Jacques Il y a 3 années, 11 mois

    Merci Sœur Anne !!! vous êtes loin d'avoir fonctionné comme un bourricot !!! Gloire à Dieu. Cela nous donne l'envie de soigner notre tenue avec tous. C'est en des moments comme ceux-ci que se révèlent des émotions profondes en nous mêmes, effectivement. Certes, la remise en cause est pieuse. Bon vent et bonne année pour votre ministère d'accueil. Le Seigneur vous réjouisse.