Est ce que vous croyez toujours Dieu ou pas ?

Est ce que vous croyez toujours Dieu ou pas ?

Une des choses les plus difficiles dans la vie chrétienne est de faire confiance à Dieu. Cette confiance absolue s'appelle "La foi". La foi n'est pas quelque hose d'humain, elle est surnaturelle, insufflée par l'esprit de Dieu. Notre corps déchu n'accepte jamais de laisser le contrôle à Dieu, voilà pourquoi il est si difficile de "marcher par la foi et non par la vue". Les disciples eux-mêmes ont demandé à Jésus "Seigneur augmente notre foi". Luc 17.
"Prenant la parole, et leur dit: Ayez foi en Dieu, (ou "Ayez la foi de Dieu"). Je vous le dis en vérité, si quelqu'un dit à cette montagne : Ôte-toi de là et jette-toi dans la mer, et s'il ne doute point en son cœur, mais croit que ce qu'il dit arrive, il le verra s'accomplir." Marc 11.22.

Dieu parle avec autorité :
Psaumes 33.9: "Car il dit, et la chose arrive; Il ordonne, et elle existe"

Je me rappelle mes années de célibataire. Certaines journées, je vivais bien mon état de solitude, et d'autres jours c’était comme une lutte insoutenable dans mes pensées. Une sorte de guerre psychologique. La grande question était : "est-ce que Dieu a réellement quelqu'un pour moi ? Est-ce qu'il ne m'aurait pas oublié ?". J'avais l'impression d'être dans une salle d'attente au ciel, où pour une raison inconnue Dieu m'avait placé là. Avant que la porte se referme Jésus se retourne vers moi et dit : "quoi qu'il arrive, ne bouge pas, je m'en vais te chercher celle qui sera ta femme. Attends…elle va venir te chercher." Tu as pour seules distractions ta Bible, la prière, et une fenêtre qui donne sur l’extérieur. Les heures passent, les jours passent, les années passent et tu as pour seul souvenir, seule instruction ce que Jésus t'a dit avant de partir. Tu commences à imaginer plein de choses pour expliquer l'interminable attente céleste dont tu es la victime. Peut-être un accident ? Mon dossier est resté coincé sous une pile ? Quelques anges administratifs l'ont oublié ? Il y a des fois où j'ai fait une rencontre avec d'autres gars dans la salle d'attente, avec qui j'ai sympathisé. On avait le même âge, ils sont arrivés même après moi, et le plus terrible, c'est quand ils ont été appelés à sortir de la salle d'attente avant moi. Comment vous décrire ce moment… ce jour… ? Ce jour où Jésus vient avec cette merveilleuse fille qu'il tient par la main.. tu crois que c'est pour toi et non c'est pour le voisin, ton ami, ton frère, ton compagnon. Alors à nouveau, je patiente, je patiente encore… je me lève, je marche, les nuits passent, les heures passent, les années passent, je suis là à attendre ! Est-ce que vous comprenez ce que j'écris ??? Est-ce que vous vous reconnaissez dans ces lignes ? On continue… Je vois tout le monde se marier autour de moi et moi je ne trouve personne.

Je voulais juste avoir quelqu'un avec qui partager mon cœur, prier, aimer, prendre dans mes bras. Je me rappelle ces moments où la pression était si forte que je pleurais et disais à Dieu : "Je suis profondément amoureux de toi, mais j'en peux plus. C'est terrible car je vais pécher en couchant avec une fille, parce que mon célibat est insoutenable, alors que je t'aime vraiment Seigneur. Je vais foutre ma vie en l'air comme ça, sur un coup de tête, c'est de la folie, personne ne me comprendra jamais…" J'avais l'impression de subir mille morts, et je vivais comme écartelé entre le gouffre d'une décision de sortir avec une fille qui me trouvait beau, séduisant, et très ouverte avec moi, et d'un autre côté croire que Dieu a une volonté merveilleuse pour ma vie, attendre…attendre sa promesse, et ne pas faire de bêtises durant cette attente. Un jour, j'ai été invité à prêcher dans un camp de jeunes, et mon regard a croisé celui d'une jeune fille que j'avais vue quatre ans auparavant. Quand je l'ai vue, mon cœur a frémi. Nous étions le cadeau et la réponse des prières de l'un et de l'autre. Un an plus tard, elle est devenue ma femme. Lisez bien ces phrases. Il n'y a pas un jour qui passe, sans que je sois l'homme le plus fier du monde. Lisez-moi bien... Elle est PARFAITE ! Très sérieusement, elle est parfaite pour moi. Quand Dieu vous choisit quelqu'un, il fait du sur-mesure. Une autre personne ne m'aurait jamais comblé autant quelle j'en suis persuadé. Elle est devenue la volonté parfaite de Dieu pour ma vie. Chaque matin, quand le soleil se lève, je sais que j'ai fait le bon choix de ma vie. Croyez-moi, être bien marié, facilite grandement la vie.

Mais vous savez, la veille de ma rencontre avec Eliza, qui allait devenir plus tard ma femme, je ne savais pas que tout allait basculer d'un moment à l'autre. Mais Dieu lui, le savait. Ce n'est pas parce que vous ignorez les temps et les moments que Dieu a choisis que sa promesse n'est pas moins réelle. L'Ecclésiaste le dit : "Dieu fait toute chose belle en son temps, ce que Dieu fait est parfait. Il n'y a rien à ajouter ou à retrancher, il agit ainsi afin qu'on le craigne". Ecclésisate 3.11

Lorsque vous êtes célibataire, la chose contre laquelle Satan s'acharne le plus c'est votre FOI. Il essaie de vous faire croire que Dieu, votre Père ne sait pas répondre à vos besoins légitimes. Ainsi il vous proposera de vous émanciper de Dieu et de mener votre vie comme bon vous semble. Quand il viendra tenter Adam et Eve dans le jardin, il remettra en doute ce que Dieu leur a promis. Ainsi il insuffle le doute comme un poison distillé dans votre âme.


1. "Ce que Dieu promet, il peut l’accomplir".
"Espérant contre toute espérance, il crut, de sorte qu'il devint père d'un grand nombre de nations, selon ce qui lui avait été dit : Telle sera ta postérité. Et, sans faiblir dans la foi, il ne considéra point que son corps était déjà usé, puisqu'il avait près de cent ans, et que Sara n'était plus en état d'avoir des enfants. Il ne douta point, par incrédulité, au sujet de la promesse de Dieu; mais il fut fortifié par la foi, donnant gloire à Dieu, et ayant la pleine conviction que ce qu'il promet il peut aussi l'accomplir. " Romains 4.18-21

L'histoire commence avec une promesse. Satan attaquera toujours quelque chose que Dieu a promis. Genèse 12 Dieu lui fait une promesse "Quitte ton pays, la maison de ton père, je rendrais ton nom grand, tu deviendras une source de bénédiction". Dieu réitère sa promesse. Genèse 15.2 à 4 "Ne crains rien, Abram, lui dit l'Eternel, je suis ton protecteur, ta récompense sera très grande. Abram répondit: "Eternel Dieu, que me donnerais-tu? Je n'ai pas d'enfant, et c'est Eliézer de Damas qui héritera de tous mes biens. Tu ne m'as pas donné de descendance, poursuivit-il, et c'est un serviteur attaché à monservice qui sera mon héritier. Alors l'Eternel lui parla en ces termes : "Non, cet homme-là ne sera pas ton héritier : c'est celui qui naîtra de toi qui héritera de toi". 

Dans Genèse 15, pour la première fois Abraham pose une question à Dieu. "Comment vas-tu faire Seigneur ?" car techniquement, c'est impossible. Et Dieu ne dévoile rien du plan, il lui dit simplement, cela va se réaliser. SEULEMENT, c'est au chapitre 16 que les choses deviennent intéressantes. Genèse 16 : "Sara ne lui avait pas donné d'enfant et lui dit "L'Eternel m'a empêché d'enfanter, va vers ma servante et peut-être que par elle aurais-je un fils. Abraham suivit le conseil de sa femme. Saraï, prit donc sa servante Agar et la donna pour femme à Abram son mari. Il y avait alors 10 ans qu'Abraham séjournait dans le pays de Canaan".

La FOI débute avec une promesse, un attachement à la Parole que Dieu a dite sur ma vie. C'est à partir de cette base que le doute va attaquer. Faites attention, car il arrive souvent que les personnes qui n'ont pas entendu Dieu vous parler vont douter à votre place, de ce que Dieu
vous a dit. Voici pourquoi la foi est personnelle. "Le juste vivra par sa foi" (Habacuc 2.4) Non pas par une croyance extérieure, un héritage culturel.

Dans l'histoire que nous avons lue, Dieu n'avait pas encore parlé à Sara à ce moment-là, c'est à Abraham que la promesse fut donnée. Je crois qu’Abraham a partagé cette grande nouvelle avec son épouse Sarah. "Dieu m'a renouvelé sa promesse chérie : Il m'a dit que j'allais avoir une descendance, je sais pas quand…. mais ça va arriver." Qu'est-ce qui s'est passé dans la tête de Sarah ? La première chose qu'il faut penser c'est qu'il y a un facteur temps, et dans leur cas ce fut 10 ANS. Au début, c'est l'euphorie, on y croit, on fait la fête, puis le temps passe et on commence à douter. Plus le temps s'allonge, plus il devient le champ de bataille dans lequel Satan remporte ses plus grandes victoires. Je crois que Satan croit plus dans les promesses de Dieu que parfois certains chrétiens. Il sait que si Dieu a dit une chose, certainement elle va s'accomplir. Il sait aussi qu'il ne pourra rien contre la décision divine. Par contre Satan sait que s'il nous fait douter des promesses du Père, nous pourrions faire une bêtise, ou mener une action dangereuse qui pourrait tout faire échouer. En fait, mes amis, ce laps de temps, c'est une bataille, une gymnastique psychologique qui se joue dans nos pensées. C'est le seul terrain d'action que le diable possède.

Manquez-vous de foi en Dieu ?
Est-ce que vous vivez dans ce tiraillement de la foi ?
Pendant des heures vous croyez ce que Dieu vous a dit, et à d'autres
moments de la semaine vous n'y croyez plus ?
Vous posez-vous la question: et si ça ne marchait pas ?
Et si Dieu s'était trompé ?

La seule façon de trouver du repos est d’arriver à l’état où "j’abandonne mon rôle et je crois dans celui de Dieu". Laisser Dieu être Dieu, et arrêter de vouloir résoudre des situations impossibles.
A un moment il faut croire que cette situation est dans les mains de Dieu et quoi qu’il arrive, quelles que soient les situations il aura le dernier mot.
Alors cela ne dépend plus de votre foi, mais de son bon vouloir. Oui nous mettons notre foi dans le fait que, quelle que soient les circonstances, Dieu réalisera sa volonté. Mais Dieu nous veut acteur dans ce qu’il fait. Là est le vrai combat, d’arrêter de décider à la place de Dieu, quelles sont les choses meilleures pour nous. Tant que nous ne sommes pas prêts à cela, nous sommes tiraillés. La seule façon d’expérimenter le repos, est de lui remettre vraiment tout entre ses mains. Remettre tout entre ses mains ne veut pas dire, ne plus prier pour la situation et être passif. Nous pouvons être actifs dans la prière en soumettant à Dieu nos désirs, et mettre notre foi dans sa volonté qui s’accomplira.
Ainsi la foi ne devient pas un pouvoir magique, une pensée positive ou l’on décide ce qui se fera dans l’avenir. Mais c’est une ferme espérance dans les promesses d’Amour, que Dieu mon père est infiniment bon avec ses enfants. Il pourvoira à tous nos besoins, jamais il ne nous laissera.

Mais revenons à Sara, quand elle prend des décisions charnelles, Dieu voit la scène du ciel, il connaît la fin de l’histoire. Il est important de comprendre que Lui a déjà prévu que c’était par Abraham naîtrait un fils. Il l’a promis, il a dit qu’il le ferait, et il n’a jamais changé d’avis.
Dieu ne veut pas qu’on lui donne un coup de main quand il vous fait une promesse. Dieu aurait pu les empêcher Sara de faire une bêtise, il ne l’a pas fait. Dieu nous laisse libre sde faire nos bévues, même si elles vont nous coûter cher.

AINSI NE SOYEZ PLUS dans la philosophie, je fonce et "Dieu ferme les portes que tu veux pas que je prenne". Agir ainsi c’est marcher comme un sourd spirituel, une sorte d’excuse pour ne pas entendre la voie de Dieu et vouloir agir par nous-même.
Il n’est pas plus difficile de dire sur ta parole Seigneur, j’agirais. Je ne ferais rien, je n’entreprendrais rien par moi même, à moins que Dieu me parle.
Avez-vous remarqué ?? Sara n’avait pas un problème avec la promesse de Dieu, elle ne douta pas que son mari allait le vivre, le problème c’est quelle s’est sentie exclue. Elle culpabilise et elle dit "le problème c’est moi".

Est ce que vous vous sentez ainsi ?
Est ce que vous vous êtes désolidarisé des promesses de Dieu ?
Pensez-vous que les bénédictions de Dieu sont toujours pour les autres ?

(J’ai tout le monde qui se marie autour de moi, j’ai tout le monde qui s un bon job, j’ai tout le monde qui est proprio et dès que je veux acheter je n'ai pas les banques qui me suivent, etc…)
(J’ouvre une parenthèse pour les hommes.  "Mari impliquez vos femmes dans les promesses que Dieu met dans votre cœur". Ce que Sara nous dit, c'est "Dieu qui a fait une promesse à mon mari, je n'ai pas de mal à le croire, mais quant à moi, je ne suis pas greffée à son appel." Sara se désolidarise de la promesse, et elle va trouver des solutions pour Dieu, et ainsi exclue, elle devient un danger pour elle- même et pour les autres. Rassurez votre épouse, prenez soin d'elle, si elle doute rassurez-la en disant : "Tu fais partie de cette promesse, tu ne seras pas oubliée, on va être ensemble". Sara dit : "Dieu m'a oubliée". Exclue, elle trouve une solution pour Dieu.

Lorsque vous prenez une solution en doutant de l’amour de Dieu, votre solution est charnelle et ne sera jamais bonne. Sara n’entendait pas Dieu lui parler.
- Voici mon conseil : "Si vous n’entendez plus Dieu vous parler, entourez-vous de gens qui écoutent Dieu." Mais il est possible que si Dieu ne parle pas "aux autres", cela veut dire qu’il veut vous parler à vous personnellement.
Souvent lorsqu’on n'arrive pas à entendre Dieu, on court voir le pasteur, un prophète, un frère, un ami en disant : "Qu’est-ce que je dois faire dans cette situation ? Est ce que je dois faire ce voyage en Italie ? Est ce que je dois vendre ma maison ? Est ce que je dois placer cet argent ?"
Toutes ces choses intéressent Dieu, parce qu'elles vous concernent. Et tout ce qui vous concerne, touche directement Dieu, demandez lui son avis !"
Si Dieu ne parle pas au responsable, au prophète, à un ami, il n’en sait pas plus que nous.
Jésus dira :"Mes brebis entendent et connaissent ma voix". Jean 10

Pourquoi attendez-vous toujours que ce soit les autres qui entendent Dieu pour votre propre vie ? N’êtes vous pas le premier concerné ?

Quand Dieu parle et qu’il doit passer par quelqu'un d’autre c’est parce que il nous aime et il veut nous encourager.
MAIS IL EST POSSIBLE  que :
1. Mon oreille soit fermée à sa voix
2. Il me répète quelque chose qu'il m’a déjà dit et que j’ai oublié
3. Il me répète ce que je n'ai pas voulu entendre.
Dans son Amour Dieu répète ce qu’il nous a déjà dit de façons différentes, lorsque notre foi chancelle.
- Comment Dieu parle ? Tantôt d’une façon, tantôt d’une autre.
Mais il parle souvent au cœur.
- On peut se tromper ? Oui vous avez le droit. Mais n’est il pas mieux ?? "Quelqu'un qui se trompe parce qu’il a cru entendre Dieu lui parler et qu’il a mal compris", que "quelqu'un à qui Dieu n’a pas parler et qui se met à faire des choses que Dieu ne lui a pas prescrites".
La Foi est liée à "croire en ce que Dieu nous dit", et que "sa parole est vraie".
Ces promesses sont véritables, il est puissant pour l’accomplir, et je ne le remets pas en doute.
Cela se passe souvent dans l’intimité, quelque chose de trop beau, quelque chose que je ne crois pas, mais s’il le dit, il va le faire.
Romain 4/16 : "Placé en présence de Dieu, il mit sa confiance en celui qui donne la vie aux morts et appelle à l'existence ce qui n'existe pas. Alors que tout lui interdisait d'espérer, il a espéré et il a cru. Ainsi il est devenu le père d'une multitude de peuples conformément à ce que Dieu lui avait dit: Ta descendance sera nombreuse. Il considéra son corps, qui était comme mort il avait presque cent ans --- et celui de Sara, qui ne pouvait plus donner la vie, et sa foi ne faiblit pas Au contraire: loin de mettre en doute la promesse et de refuser de croire, il trouva sa force dans la foi, en reconnaissant la grandeur de Dieu et en étant absolument persuadé que Dieu est capable d'accomplir ce qu'il a promis C'est pourquoi, Dieu l'a déclaré juste en portant sa foi à son crédit. Or si cette parole: Dieu a porté sa foi à son crédit a été consignée dans l'Ecriture, ce n'est pas seulement pour Abraham. Elle nous concerne nous aussi. Car la foi sera aussi portée à notre crédit, à nous qui plaçons notre confiance en celui qui a ressuscité des morts Jésus notre Seigneur."


2. PLUS D’INTIMITE, POUR UNE OBEISSANCE ENTIERE.
La "foi et la confiance" que j'ai en Dieu sont profondément liées à "l'intimité" que j'ai avec Dieu. Parce que Je ne fais pas confiance aux gens que je ne connais pas. Je peux faire confiance à Dieu, si je ne connais pas son cœur dans sa présence. Au mieux j'arriverais à lui faire confiance quand tout va bien, mais çà devient difficile de lui faire confiance quand tout va mal.
Votre chair, votre esprit, vos raisonnements, votre intellect réagissent. Lorsque tout va mal, que c'est le KO, la force de votre chair désire prendre le dessus. Vous voudrez toujours prendre les commandes, trouver des solutions, retourner en Egypte, murmurer, critiquer, vous mettre en colère. Notre foi, notre confiance en Dieu est souvent mise à l'épreuve et elle est liée à la compréhension que j'ai de l'amour de Dieu à mon égard.  Si vous partez du point crucial que Dieu est terriblement amoureux de vous, qu'il vous aime, qu'il connaît tout de vous, qu'il est votre Père, qu'il sait de quoi vous avez besoin, jamais vous ne douterez de lui. Vous accepterez de sauter sans parachute, parce qu'il vous l’a dit, et vous savez qu'il vous rattrapera.

3. DANS L’INTIMITE, VOUS DECOUVREZ SA VOLONTE.

Jean 17.21: "Je te demande qu'ils soient tous un. Comme toi, Père, tu es en moi et comme moi je suis en toi, qu'ils soient un en nous pour que le monde croie que c'est toi qui m'as envoyé. Je leur ai donné la gloire que tu m'as donnée, afin qu'ils soient un, comme toi et moi nous sommes un, moi en eux et toi en moi. Qu'ils soient parfaitement un et qu'ainsi le monde puisse reconnaître que c'est toi qui m'as envoyé et que tu les aimes comme tu m'aimes."

Jésus vivait une union-commune avec le père, une communion permanente et constante.
De là, il trouvait toute la volonté du père, et il se rendait exécutant de celle ci. Ne savez-vous pas que Jésus était humain, incapable de faire le moindre miracle sur terre ?
Dire et prétendre le contraire serait le faire mentir... Il dira dans Jean 5.19 : "Le fils de l'homme ne peut rien faire de lui même". Ainsi Jésus humainement pouvait faire beaucoup de choses, avec son intelligence, son expérience, mais il s'y refusait constamment pour la volonté de son Père. Il se "privait" volontairement de tous ces désirs. Ainsi, il vivait sur terre comme nous, mais parce qu'il était constamment soumis au Père, il vécut le miracle perpétuellement. Ainsi le surnaturel du ciel est devenu son naturel sur terre. C'est la vie que Jésus désire pour chaque chrétien. Il savait que le désir de son père était le meilleur en tout. Dans chaque situation il
attendait de voir ce qui se passe dans le ciel, avant de l'apporter sur terre. "Papa, qu'est-ce que tu aimerais faire maintenant… Papa qu'est-ce que tu veux faire ici…"

Vous avez peut être des superbes idées, le problème c’est que vos idées ne sont pas celles  de Dieu. Quelles sont les bonnes choses que vous faîtes que Dieu vous a pas demandées ?
Nous croyons que si elles sont bonnes, c’est forcément que Dieu est d’accord avec ce que nous faisons. Mais Jésus n’a pas fait des "bonnes choses", il a fait juste "LA VOLONTE de son Père". Dans quoi dépensez-vous votre énergie sans que Dieu ne vous l’ai demandé ?

C'est incroyable, mais Dieu agit à l'opposé de nous, et il nous amène souvent à faire des choses que nous n'aurions jamais imaginées au début. Le plus terrible c'est qu'il ne nous forcera jamais. Il est la voix douce et sensible qui parle à nos cœurs. A moins que nous lui demandions sans cesse sa volonté, nous pourrions passer notre existence à faire beaucoup de choses qu'il ne nous a jamais demandé de faire. Ce fut la responsabilité de Jésus, et c'est notre responsabilité, de vivre en soumission constante envers le père. Il ne nous forcera jamais, ce n'est pas son genre. Par contre il éprouve de la tristesse lorsque l'on parle de Lui, et que nous agissons loin de sa volonté.

Je crois qu'il y a beaucoup de choses que nous faisons au nom de Dieu, dans lesquelles Dieu n'a absolument rien à voir. Pire encore, je crois qu'il y a des choses que l'on fait et qui le mettent franchement en colère, parce qu’ Il ne nous as pas dit de les faire. "Vouloir bien faire" n'est pas forcément "avoir fait ce qui était juste aux yeux de Dieu".

Je termine en vous posant ces questions :
Qu’est ce que Dieu veut faire avec toi ?

Qu’est ce que Dieu pourrait faire avec nous si nous essayons juste un moment de l’écouter ? Qu’est ce que nous pourrions faire ensemble ?
Qu’est ce qu’il pourrait faire s’il agissait dans chaque personne comme il le fit avec Jésus ? Avez vous pris les choses en main parce que vous n’entendez plus Dieu ?
La foi est liée à ce que Dieu nous a dit.
Dans votre cas, qu’est ce que Dieu vous dit ?



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

11 commentaires
  • Kakice Il y a 7 années, 9 mois

    Très beau message. Ouf que dans la salle d'attente il y a la Sainte Bible ! Quand on est dans sa lecture au moins on ne voit pas le temps passer, on reprend confiance, et ainsi on est mieux et plus disposé à l'attente. Mais il y a des jours où, tout de même, on se sent moins solide que d'autres et c'est pas que ta foi vacille, c'est que t'es humain, c'est tout.
  • FB.lovely.passecoutrin Il y a 7 années, 11 mois

    seigneur merci d'augmenter ma foi merci pour ta parole dans le nom de jésus amen
  • abdiel97 Il y a 7 années, 11 mois

    Bonjour, je te remercie frère pour ce message. Par ces temps difficiles il est vrai qu'on se pose la question si on n'est pas oublié dans la salle d'attente car le temps est souvent long et silencieux. Ce message me fait vraiment du bien et m'assure à nouveau que le Pére a un plan qui se réalisera si je sais lui faire confiance. Que notre Dieu continue à te faire du bien.
  • Afficher tous les 11 commentaires