Est-il question du Christ dans Proverbes 8.22-23 ?

Est-il question du Christ dans Proverbes 8.22-23 ?

Question d'un Internaute :

"Est-il convenable d'affirmer que Proverbes 8.22-23 préfigure Jésus en tant que Sagesse personnifiée et de quelle façon est-il correct de traduire le verbe où il est question de cette Sagesse : "engendrée" selon les versions ou "créée" selon d'autres ?"

Ce passage des Proverbes sur la sagesse suscite des avis différents. Les versets 22 et 23 font, pour la Bible Scofield, une allusion directe au Fils éternel de Dieu. Voici ce que dit sa note du verset 22 :

"Ici, la sagesse est infiniment plus qu'un attribut divin ou une expression de la volonté de Dieu pour le bien de l'homme ; elle est une préfiguration précise de Christ. Comme Jn 1.1-3 ; 1Co 1.23-24 et Col 2.2-3, le texte de Pr 8.22-36 peut concerner le Fils éternel de Dieu. Certains ont prétendu que le mot « possédée » du verset 22 pouvait être rendu par « créée ». […] Le terme hébreu de ce verset 22 signifie effectivement posséder ou s'assurer la possession ; il a été fréquemment traduit pas acquérir ou acheter (Ex. : 2Sam 24.21 ; Pr 4.5,4.7;23.23 ; És 43.24)."

Par contre la Bible annotée ne partage pas cette opinion, bien qu'optant également pour la traduction « possédée » (et non « créée » comme dans la version Segond 1910) :

"Nous avons rendu le verbe kana tantôt par fonder (Gen 14.19 : par le Dieu Très-Haut qui a fondé les cieux et la terre), tantôt par établir (Deut 32.6 : n'est-il pas ton père, ton créateur, celui qui t'a fait et qui t'a établi), tantôt par acquérir (Pr 4.7 ; Gen 47.22 ; És 11.11) ; par donner l'être (Gen 4.1), ou enfin par acheter (Gen 25.10) ; mais jamais par créer. Si l'auteur avait voulu parler de la création de la Sagesse, il aurait employé le verbe bara. Cependant le verbe posséder, auquel nous avons eu recours, doit être entendu en ce sens que cette possession a été précédée par une acquisition : Dieu m'a préparée, ma mise et m'a eue à sa disposition. […] "Dès le commencement" : à l'aurore de la création j'étais là. Ces deux versets rappellent Col 1.15 et Apoc 3.14, sans que pour cela nous devions identifier la Sagesse avec la seconde Personne de la Trinité."

Voilà donc quelques pistes de réflexion.



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire