Est-on sauvé par le baptême ?

Est-on sauvé par le baptême ?

On entend parfois dire: « J’ai été baptisé, je suis donc en ordre avec Dieu », ou bien: « Je suis baptisé, alors je suis sauvé ».

Peut-on être sauvé par le baptême seul ? Qu’en dit la Bible au juste ?

Dans le livre des Actes, au chapitre 8, versets 36 à 38, l’évangéliste Philippe dit au dignitaire éthiopien à qui il avait annoncé la bonne nouvelle de Jésus: « Si tu crois de tout ton cœur, tu peux être baptisé.
—Oui, répondit le dignitaire, je crois que Jésus-Christ est le Fils de Dieu
 ». Aussitôt après, il fût baptisé au premier point d’eau se trouvant sur sa route. 

Il en est de même aujourd’hui, près de 2000 ans après cet évènement. Quiconque accepte par la foi l’offre de salut que Dieu propose en Jésus-Christ est SAUVÉ. Jésus a dit: «Celui qui croit au Fils a la vie éternelle ; celui qui ne croit pas au Fils ne verra pas la vie, mais la colère de Dieu reste au contraire sur lui. » ( Jean 3.36 )

L’apôtre Paul écrit: « Si tu confesses de la bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton coeur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé » ( Romains 10.9 ).

L’apôtre Pierre nous enseigne que le baptême « n’est pas la purification des souillures du corps, mais l’engagement d’une bonne conscience envers Dieu »
( 1 Pierre 3.21 ).

Ainsi, le baptême est le signe de l’union du croyant avec Jésus-Christ, d’une mort, d’un ensevelissement et d’une résurrection avec lui. Décider de se faire baptiser, c’est s’engager et confesser Jésus publiquement, devant les hommes et l’Eglise. C’est le témoignage d’un changement d’attitude intérieure et c’est vivre « en nouveauté de vie », ce qui signifie en accord avec les préceptes de vie, d’amour et de vraie liberté enseignés par Jésus-Christ. L’apôtre Paul nous annonce que « Si quelqu'un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles. » ( 2 Corinthiens 5.17 ). 

Une nouvelle vie commence dès la conversion personnelle à Jésus-Christ Fils de Dieu. Vient ensuite le témoignage publique du baptême qui met en évidence la volonté de marcher tous les jours, main dans sa main, avec l’envie de lui plaire, de lui obéir et de le suivre.

A savoir si le baptême est indispensable pour être sauvé, la parole de Jésus nous rassure quand Jésus dit au brigand à ses côtés, pendu tout comme lui à la croix: «  Je te le dis en vérité, aujourd'hui tu seras avec moi dans le paradis. » ( Luc 23.43 ). Cet homme n’a pas eu le temps de se faire baptiser, mais Jésus lui donna l’assurance qu’en ce jour même, il serait avec lui, au paradis.

Tout le Nouveau Testament nous enseigne que c’est une décision, une confession de foi  volontaire, en réponse à la grâce de Dieu, et que seuls celles et ceux ayant suffisamment de maturité peuvent déclarer et s’engager à passer par les eaux du baptême.

Ainsi, le baptême n’est pas un acte magique ni un rite qui conférerait - indépendamment de l’attitude du participant - le salut ou toute autre grâce divine. Il n’a pas d’efficacité par lui-même lorsqu’il est administré ( ex opere operato ). Il est et il reste l’engagement personnel et déterminé d’une bonne conscience envers le Dieu Trinitaire ( Matthieu 28.19 ), le Dieu de Jésus-Christ.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

62 commentaires
  • Joe-972 Il y a 2 mois, 2 semaines

    Bonjour à tous ! Prenant le train en marche, je porte à votre appréciation un regard différent et une autre manière d'aborder le sujet. Avant de répondre directement par oui ou par non, sommes nous sûr de comprendre les institutions avant de débattre de leur portée ? Le baptême est une institution divine, mais n'est-il que le moment d'immersion dans l'eau ? Si le mot baptême signifie immersion, je ne crois pas que le baptême d'eau soit la seule caractéristique du baptême. En termes d'immersion, nouas avons d'autres expressions et versets qui en parlent. Pour bien comprendre les étapes, il faudra se référer au fonctionnement du sanctuaire de Moïse ! Quand le sacrificateur principal opérait le sacrifice, il devait de laver les mains dans le petit bassin sinon il était frappé de mort en entrant dans le Lieu Saint (Exode 3 v 17 à 21). C'est la représentation du baptême d'eau qui donne accès au lieu Saint = l'Eglise. Suite au baptême d'eau, nous entrons dans le Lieu Saint et sommes pris en charge par le Saint-Esprit (représenté dans la tente par le chandelier à 7 branches). La traversée du Lieu Saint nous conduit à l'entrée du Lieu très-Saint. Cette traversée ne se fait pas sans épreuves ! Nous sommes alors immergés dans une étape du baptême à l'image de la souffrance de Christ quand il disait en Marc 10 : 39 "... Il est vrai que vous boirez la coupe que je dois boire, et que vous serez baptisés du baptême dont je dois être baptisé; ". La souffrance du cheminement est un baptême qui devrait faire suite à l'immersion dans l'eau. C'est la souffrance de la vieille nature, de l'ego pour naître de nouveau. L'apôtre Paul donne une troisième indication Romains 6 v 3 "3"Ignorez-vous que nous tous qui avons été baptisés en Jésus-Christ, c'est en sa mort que nous avons été baptisés? 4 Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que, comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie" . Cette étape est celle qui délivre le pécheur de la vieille nature. La mort de Christ est une puissance vie qui libère les captifs de l'emprise du péché. Ainsi libérés nous sommes devenons des outres neuves prêtes à recevoir la vie nouvelle (Romains 6 en entier). Regardons simplement la chronologie de cette phrase : Jean …21 Jésus leur dit de nouveau: La paix soit avec vous! Comme le Père m'a envoyé, moi aussi je vous envoie. 22 Après ces paroles, il souffla sur eux, et leur dit: Recevez le Saint-Esprit. C'est là qu'ils reçurent la vie nouvelle, et remplis de cette vie nouvelle ils purent recevoir la puissance en Actes 1 8 "....Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre. 9 Après avoir dit cela, il fut élevé pendant qu'ils le regardaient, et une nuée le déroba à leurs yeux".. C'est la quatrième étape qui scelle le baptême. 1) l'eau, 2) La souffrance, 3) la mort en Christ, 4) le Saint-Esprit. Ce sont ces 4 étapes qui constituent LE BAPTÊME. Le baptême d'eau ne peut sauver mais le baptême accompli est le salut !
  • gloire a dieu Il y a 5 mois, 3 semaines

    oui Ephésiens: 5.26 afin de la sanctifier par la parole, après l'avoir purifiée par le baptême d'eau 1 Pierre: 3.21 Cette eau était une figure du baptême, qui n'est pas la purification des souillures du corps, mais l'engagement d'une bonne conscience envers Dieu, et qui maintenant vous sauve, vous aussi, par la résurrection de Jésus Christ,
  • Joël Lorand Il y a 1 année, 2 mois

    Je trouve la question ambiguë comme si l'ajout du mot seul dans la question au-dessous était innocent. Cependant la réponse est clairement Non. Jésus dit assez de fois : ta foi t'a sauvé. S'il y a un concept, un événement à étudier pour savoir ce qui nous sauve c'est la foi et non le baptême. C'est cela qui nous lie et relie à Dieu et non un cérémonial.
  • Afficher tous les 62 commentaires