Etre disciple

Etre disciple

Mat 28.19-20 "Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde."

Par définition, un disciple est quelqu’un qui reçoit l’enseignement d’un maître et qui suit cet enseignement. Ce terme exprime aussi un état, le disciple étant toujours à l’écoute de l’enseignement de son maître et le mettant en pratique.

L’église doit être une école de disciple, elle doit faire des disciples de Jésus. Ces disciples viennent de toutes les nations, il faut donc d’abord « allez » vers eux, ils sont aussi à l’origine tous différents par leur culture et mentalité.

1- La repentance et baptême.

On commence à être disciple par un changement de mentalité, qu’est la repentance. Sans cet esprit de repentance nous sommes que des élèves rebelles, indisciplinés, n’en faisant qu’à leur tête, refusant par orgueil de suivre un enseignement.

A la question des hommes qui posèrent cette question à Pierre "Que ferons-nous" (Act 2.37), Pierre répond "repentez-vous et que chacun de vous soit baptisé…", ce changement de mentalité va amener un changement de vie opéré par le Saint-Esprit, que le nouveau converti va exprimer publiquement par le baptême qui est l’engagement d’une bonne conscience envers Dieu (1Pi 3.21), à partir de ce moment le nouveau converti s’engage à avoir une bonne conscience envers Dieu, pour cela il va demeurer en Lui et en ses paroles, ceci nous amène à nos versets d’introduction de Mat 28.19-20"…les baptisant…et enseignez-leur à observer…"

2- Un processus qui peut demander du temps.

Certes à partir de notre conversion nous pouvons dire que nous sommes des disciples, toutefois notre vieille nature pourra parfois nous amener à ne pas nous comporter comme des disciples.

Dans Jean 6.66 certains disciples de Jésus se sont retirés de lui, ils n’étaient pas prêts à recevoir tout son enseignement.

Même les apôtres n’ont pas toujours compris ni son message, par exemple ses paraboles, ni qui IL était réellement : "Quel est donc celui-ci…" (Marc 4.41). Il faudra attendre la résurrection.

Dans Jean 15.7-8 Jésus s’adresse à ses disciples peu de temps avant la crucifixion, IL leur demande de demeurer en lui et que ses paroles demeurent en eux (c’est l’attitude que doit avoir un disciple), puis il rajoute "si vous portez beaucoup de fruit, c’est ainsi que mon Père sera glorifié, et que vous serez mes disciples." Il dit "vous serez mes disciples" alors qu’ils sont déjà disciples et même apôtres, mais il faut porter beaucoup de fruit, cela doit se voir il doit y avoir du résultat, et dans la mesure où l’on demeure en Lui et que ses Paroles demeurent en nous, nous porterons beaucoup de fruit.

3- Le disciple en action

Jean 13.34-35 "Je vous donne un commandement nouveau: Aimez-vous les uns les autres; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres. A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l'amour les uns pour les autres."

Beaucoup aujourd’hui proclament être chrétien, mais beaucoup le sont parce que leur parents le sont, mais ils n’ont pas fait l’expérience de la conversion, ils ne sont pas disciples et donnent une mauvaise image du christianisme par leur comportement.

Le disciple de Jésus, va avoir ses sentiments, va suivre ses traces, va marcher comme lui-même a marché. Et à quoi va t’on le reconnaître, à son amour envers ses frères en la foi comme Jésus l’aimé.

Jésus n’était pas égoïste, ni indifférent, il s’est donné pour les autres. Suivons cet enseignement ? L’amour est la voie par excellence : 1Co 12.31.

4- L’oreille du disciple

L’enseignement que va recevoir le disciple passe par ses oreilles, c’est à dire son entendement, ces oreilles ont besoin d’être éveillées  : Es 50.4 "Le Seigneur, l'Eternel, m'a donné une langue exercée, pour que je sache soutenir par la parole celui qui est abattu; Il éveille, chaque matin, il éveille mon oreille, pour que j'écoute comme écoutent des disciples."

Notre oreille a besoin d’être éveillée à la Parole de Dieu qui ne peut s’écouter et se comprendre comme une parole d’homme, lire 1Co 2.9-16.

Dieu est à la fois accessible et inaccessible, ses pensées dépassent les nôtres. Il y a des choses qu’on peut connaître sur Dieu d’une manière naturelle Ro 1.18-32, mais il habite une lumière inaccessible (1Ti 6.16) et c’est le Saint-Esprit qui nous fait connaître les profondeurs de Dieu.

Si cette oreille n’est pas éveillée par le Saint-esprit nous ne pouvons saisir sa Parole.

Mat 11.15 "Que celui qui a des oreilles pour entendre entende."

Mat 13.14-16 "Et pour eux s'accomplit cette prophétie d'Esaïe: Vous entendrez de vos oreilles, et vous ne comprendrez point; Vous regarderez de vos yeux, et vous ne verrez point. Car le cœur de ce peuple est devenu insensible; Ils ont endurci leurs oreilles, et ils ont fermé leurs yeux, De peur qu'ils ne voient de leurs yeux, qu'ils n'entendent de leurs oreilles, Qu'ils ne comprennent de leur cœur, Qu'ils ne se convertissent, et que je ne les guérisse. Mais heureux sont vos yeux, parce qu'ils voient, et vos oreilles, parce qu'elles entendent !"

Pour revenir à certains disciples de Jésus, leurs oreilles n’ont pas toujours supporter son enseignement

Jean 6.60 "Plusieurs de ses disciples, après l'avoir entendu, dirent: Cette parole est dure; qui peut l'écouter ?"

Et il y a ceux qui détournent leur oreille de la vérité (2Ti 4.4), ils ne se comportent plus comme des disciples.

L’oreille du disciple est prompte à écouter : Jac 1.19-25, et il se met à l’œuvre n’étant pas un auditeur oublieux.

Après avoir reçu l’enseignement le disciple va le communiquer.

Mat 10.27 "Ce que je vous dis dans les ténèbres, dites-le en plein jour; et ce qui vous est dit à l'oreille, prêchez-le sur les toits."

2Ti 2.2 "Et ce que tu as entendu de moi en présence de beaucoup de témoins, confie-le à des hommes fidèles, qui soient capables de l'enseigner aussi à d'autres."

Conclusion

La mission de l’église n’est pas seulement d’évangéliser mais aussi de faire des disciples, les deux vont ensemble.

Faire des disciples demande du temps, il peut y avoir des échecs, et il faut parfois recommencer, c’est la formation.

1 commentaire