Gare au fléau !

Gare au fléau !

Ne vous y trompez pas: les mauvaises compagnies corrompent les bonnes mœurs.
I Corinthiens 15 : 33


Les ados et leurs aînés ne peuvent plus faire une phrase sans y insérer au moins un gros mot. A croire que ça a un côté très épanouissant et encore, un seul et unique gros mot est un grand minimum !… La grossièreté …est un vrai fléau mondial, mondain et de notoriété publique.

Des plus jeunes aux plus âgés, nos contemporains sont de plus en plus grossiers et incités à l’être par leur entourage (camarade, collègue, proches).
Cela commence dès le matin dans les transports en commun (je vous épargnerai les détails que vous connaissez forcément déjà), en passant par la cour d’école, se poursuit au travail et s’achève le soir dans les familles notamment via les média (TV, net, radio...) mais pas seulement !… Et aucune catégorie sociale n’est épargnée.

Et puis, il faut le dire « ça fait bien »! Devant les copains. Hein ?! C’est un peu comme les cigarettes, cela procure à certains un sentiment d’appartenance et de toute puissance lorsqu’ils sont avec leur bande.

Oui mais d’appartenance à quel groupe ?… Je laisse cette question à votre réflexion.

C’est aussi ça la liberté d’expression diront d’autres. Mais question, qu’est-ce que la Liberté pour le chrétien?

Et oui, le bien est appelé mal et le mal est appelé bien, c’est le monde à l’envers comme dirait ma grand-mère.

Pourtant la parole de Dieu est claire comme dans Éphésiens 5.4 : Qu'on n'entende ni paroles déshonnêtes, ni propos insensés, ni plaisanteries, choses qui sont contraires à la bienséance ; qu'on entende plutôt des actions de grâces. Ou encore pour ceux qui « jurent » tout le temps : Tu ne prendras point le nom de l'Éternel, ton Dieu, en vain ; car l'Éternel ne laissera point impuni celui qui prendra Son nom en vain. (Exode 20 : 7).
Puissions-nous être vigilant(e)s, à ne pas avoir un langage identique à nos contemporains mais à demeurer une lumière qui n’est pas cachée mais qui brille, qui fait une différence et qui a un impact sur tous ceux qui l’entourent.

Prière :
Seigneur aide-moi à ne pas me laisser contaminer par le fléau de la grossièreté, de la vulgarité, et par certains de ces mots dit familiers qui pourtant sont bel et bien des offenses à l’encontre de ta personne et de ta volonté. Donne moi de réfléchir avant de parler afin que chacun des sons qui sortent de mon cœur soit comme un parfum de bonne odeur qui monte vers ton trône ; et lorsque tout de même un mot qui n’est pas à ta gloire sort de ma bouche daigne me pardonner cette offense et me donner de ne pas être trop dur(e) avec moi. Par ta grâce et l’assistance de ton Saint-Esprit donne-moi d’avoir des paroles pures et dignes de ton Saint nom.

Donne-moi à travers cela notamment de ne pas me laisser contaminer par ce monde qui subit l’endémie de la grossièreté mais plutôt d’être Ton témoin dans ma famille, à l’école, au travail, alors que je conduis mon véhicule, en tant que citoyen(ne) et aussi dans mon église.
(I Timothée 4.12)

Merci d’avance Père. Au nom de Jésus.
Amen !

Virginie Forbin



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

4 commentaires
  • Gérard Il y a 8 années, 4 mois

    hélas combien d'enfants de DIEU ont des mots grossiers dans leur langage des mots de trois ,cinq lettres même l'argot a remplacé l'élocution littéraire et ils vous interdisent d'être choqué quand vous les entendez.
  • Gérard Il y a 8 années, 4 mois

    Hélas même des pasteurs se permettent des mots grossiers dans leurs prédications
  • Krystal Il y a 8 années, 4 mois

    Seigneur veille sur la porte de mes lèvres, mets une garde à ma bouche afin que je ne me laisse pas contaminer par ce fléau de vulgarité, de grossièreté. Par ta grâce et l'assistance de ton Saint-Esprit donne-moi d'avoir des paroles pures et dignes de ton Saint nom. Que ton Nom soit élevé Père.
  • Afficher tous les 4 commentaires