Grâce et Vérité - 1/2

Grâce et Vérité - 1/2

Une combinaison puissante ! Deux fois dans le premier chapitre de son évangile, l'Apôtre Jean décrit Jésus comme venant avec Grâce et Vérité (Jn 1. 14, 17). Est-ce que Jean se servait de ces mots comme une expression sentimentale pour décrire le caractère de Christ ? Ou alors, décrivait-il une méthode de ministère ? Serait-il possible que Grâce et Vérité soient une stratégie calculée pour approcher l'humanité de façon efficace ? Ces mots contiendraient-ils un modèle de ministère qui nous serait profitable et bon à suivre ?

Je suis convaincu que, même une étude superficielle de la vie de Jésus et de son ministère, que l'on trouve dans les Évangiles, nous révèlerait que Grâce et Vérité consistent en une méthode de travail que Jésus a pratiquée. Pour moi, il ne s'agit pas seulement d'une expression poétique de l'affection de Jean envers le Christ. Si nous croyons que Dieu a créé l'homme, il faut également croire qu'Il connaît la meilleure façon d'atteindre l'homme au travers de l'exercice du ministère. Nous pouvons croire que Son fils, Jésus, a utilisé le moyen le plus efficace pour accomplir Sa mission sur la Terre. Et si tout cela est vrai, il est évident que nous n'avons pas de meilleur modèle de ministère pastoral et de leadership ministériel que Jésus-Christ lui-même !

J'ai déjà entendu un professeur d'école biblique recommander à un de ces étudiants de ne pas seulement étudier des sujets mais aussi des hommes. Des hommes qui nous servent de modèles exemplaires pour exercer le ministère. Cette remarque est très vraie et très sage. Nous disons continuellement à nos étudiants lorsqu'ils quittent l'Institut Biblique du Québec pour se diriger dans le ministère, que le type et la qualité du pasteur avec lequel ils oeuvreront sont plus importants que le style ou la grandeur du bâtiment, l'emplacement de l'église, le budget annuel ou quoique ce soit d'autres. Nous avons besoin de bons « mentors » avant tout. Alors, peut-être que la première personne à étudier, en portant une attention et avec un souci d'apprendre devrait être Jésus ?

Une vision de Christ serait bien pour toute personne impliquée dans un ministère quelconque. Beaucoup de gens parlent de l'importance de véhiculer une vision dans un leadership. Ils nous mentionnent d'avoir une vision de l'avenir et de l'endroit où nous voulons diriger notre église ou notre ministère. Tout cela est véridique mais premièrement, nous devrions avoir la vision d'une personne et non d'un programme. Une vision de Christ pour découvrir comment il a réussi dans son ministère. Quels principes et quelles stratégies a-t-il utilisés ? Je ne parle pas d'une vision mystique ou d'une apparition spirituelle dans notre chambre la nuit mais bien d'une étude systématique de la vie de Jésus telle que décrite dans les Évangiles afin de découvrir un style et une approche ministérielle.

Malheureusement lorsque nous étudions la personne de Jésus, nous faisons souvent ce que Alberty Schweitzer a accusé les chrétiens de faire : regarder à Jésus comme si nous regardions dans un puits. Nous regardons avec intensité jusqu'à ce que nous apercevions le reflet de notre propre visage au fond. Cela signifie que trop souvent, nous regardons à Jésus non avec l'intention d'apprendre ou de changer mais plutôt pour justifier notre façon de faire les choses. Pouvons-nous approcher les Évangiles avec un désir sincère d'apprendre ? Sommes-nous prêts à changer et être à l'écoute de ce que le Saint-Esprit désire nous enseigner, en tant que disciples, pasteurs, leaders ou étudiants en formation ?

J'aimerais, dans la deuxième partie de ce message, vous amener à faire une promenade avec Jésus, dans l'Évangile de Jean, afin de découvrir comment son approche Grâce et Vérité est cruciale pour nous aujourd'hui. Elle est plus que jamais une nécessité dans notre contexte moderne. J'ose même affirmer que sans la pratique de la grâce, comme Jésus nous l'a démontré, il devient de plus en plus impossible de bien communiquer la vérité à cette génération. La communication de la vérité demeure le plus grand défi pour l'église d'aujourd'hui, dans une société qui rejette de plus en plus la notion des absolus. Peut-être cela vaudrait-il la peine de regarder de nouveau à Jésus, pour avoir la « technique divine », afin de réussir dans ce grand défi. Nous risquerions d'apprendre des choses intéressantes et étonnantes !

Pasteur Mark Lecompte

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !


Ce texte est la propriété du TopChrétien. Autorisation de diffusion autorisée en précisant la source. © 2022 - www.topchretien.com
1 commentaire
  • boala Il y a 13 années, 7 mois

    Que Dieu vous benisse pasteur
    • chica34 Il y a 9 années, 2 mois

      Merci oui Dieu est l'Espoir ! Il illumine notre coeur même dans les pires moment ! Merci Seigneur ! Que Dieu vous bénisse
    • chica34 Il y a 9 années, 2 mois

      Merci ! Moi même quand j'étais malade j'ais beaucoup parlé de Jésus à des filles qui étaient aussi dans l'anorexie. Certaines ont étaient contentes de parler avec moi et on accepté Jésus dans leurs coeurs mais ne veulent toujours pas guérir . J'étais dans la même situation avant donc je peut les comprendre- Dieu sait quand sa sera le bon moment pour agir dans leurs vies. J'ai confiance Dieu m'a guidé vers ces personnes ce n'est pas pour rien ! IL fait tout parfaitement ! Gloire à Lui ! Que Dieu vous bénisse