Il Etait Une Fois

Il Etait Une Fois

Curieux non ? Quand on est jeune, les jours ne passent pas assez vite – quand on a 9 ans 1/2, on a presque 10 ans – et quand on est moins jeune, les jours défilent trop vite !

 

Oui, déjà une bonne quinzaine d'années ont passé depuis notre première implication en tant que bénévoles dans un camp d'évangélisation pour la jeunesse mondiale. Suite à cette expérience, nous étions preneurs pour tous les camps qui ont suivi. Que de souvenirs inoubliables… Nous y avons même rencontré notre redoutable blogueur décapé, Alain Auderset. Coucou, Alain !


 

Il y eut un beau clin d'oeil de Dieu plein de délicatesse pour mon mari à l’occasion de ces camps. Dans son adolescence, assez doué pour les langues, il avait à cœur de rejoindre une école d’interprète à Genève ; faute de moyens, cela ne fut pas possible. Mais, plusieurs années plus tard, il vécut à l’étranger et, de retour en France, il eut l'immense privilège d'interpréter les pasteurs étrangers invités à ces camps. Quand – il était une fois – Dieu met quelque chose dans notre cœur…

 

Quant à moi, en tant que canadienne et disposant d’un héritage ‘so British’ de mes grands-parents – emprunt de rigueur et de discipline – je pris la place qu’on m’avait réservée en tant que ‘gendarme’ à l'accueil. Pas forcément facile, mais il faut bien un volontaire quand il y a plus de six cents personnes à gérer !


 

Nous pouvions assister de temps en temps aux réunions plénières. Comme c'était super de voir tous ces jeunes de pays différents débordant d'enthousiasme pour Jésus ! Cela nous requinquait et nous poussait en même temps à nous remettre en question. Quelque chose qu'il faut faire de temps en temps, n’est-ce pas ?

 

Un certain matin, il y eut un appel pour ceux et celles qui se sentaient appelés pour aller sur le champ missionnaire dans d'autres pays. J'avoue que j'ai un profond respect pour ceux qui laissent tout pour répondre à cet appel. Beaucoup de jeunes s’approchèrent de l’estrade et je me sentais si petite à coté d’eux, me disant : ‘Et moi, au fond, qu'est ce que je fais pour toi, Seigneur?’ Je finis par quitter cette belle réunion pour aller à ma chambre, le moral dans les chaussettes…

 

Vous savez quoi ? Nous avons ce merveilleux Saint-Esprit dans notre vie ! Alors que je me dirigeais vers ma chambre, tout s’éclaira soudain : ‘Ma bien-aimée, tu es maman d'une adolescente ; et tu as un mari absent toute la semaine pour son travail. N'est pas cela ta mission : t'occuper de ton foyer, le rendre aussi équilibré que possible pour ta fille, pour toi et pour ton mari lorsqu’il revient à la maison ?’ Waouw !


 

Dieu nous a créés pour une vie riche d'oeuvres bonnes qu'Il a préparées à l’avance afin que nous les accomplissions”

 

Mon appel, mon oeuvre, ma mission, mon ministère étaient d'une richesse indescriptible, parce que – il était une fois – Dieu les avait préparés à l'avance… A Lui, toute la gloire.

 

Love,




Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

10 commentaires