J'ai raison et ... tu n'as peut-être pas tort !

J'ai raison et ... tu n'as peut-être pas tort !

Nous sommes tous différents ? C'est une évidence, me direz-vous, mais pas si facile à gérer au quotidien ..., surtout dans un couple !

Prenons un exemple à première vue presque insignifiant : comment percevons-nous les couleurs. Il n'y aurait pas matière à entretenir un débat, n’est-ce pas ? Et pourtant ...

Le bleu turquoise serait-il plutôt un vert ?

ça peut vous faire sourire, mais le sujet a été source de tensions dans mon couple pendant plusieurs années. Vous savez comme moi qu’on se dispute souvent pour des détails ... Chacun pense avoir raison et voudrait que l’autre le reconnaisse et se range à son avis.

Mon mari soutenait que cette couleur était un vert, et moi j’étais sûre que ce que j’appelais le “bleu turquoise” était un bleu avec une touche de jaune !

Des années auparavant, quand j’étais au lycée, j’avais troqué l’encre bleue effaçable,
contre l’encre “Bleu des mers du sud”, comprenez bleue turquoise. Son nom faisait rêver. Elle était plus originale et bien plus lumineuse. Seule défaut : elle n’était pas effaçable !

Soyons honnêtes : si on ajoute du jaune au bleu, par définition ça donne du vert !
Alors que penser du bleu turquoise ? 😜

Nos différences : une richesse ?

Reconnaissons que beaucoup de nos mésententes et de nos désaccords viennent d’une vue puis d’une expression différente des choses. Si nous n'en sommes pas conscients, nos situations peuvent tellement s'envenimer que certains couples, même chrétiens, en arrivent à se séparer.

Nos différences de vue sur des détails de la vie quotidienne peuvent devenir une richesse, quand elles nous amènent à écouter l'autre, à le respecter et à lui accorder du crédit. Elles nous permettent aussi d'être un peu limés et rabotés là où les angles de nos caractères sont trop aigus et donc blessants. Tout bénéfice en fait !

Au fil des années, le débat avec mon mari n’avait plus lieu, et nous faisait même bien rire ! Rire de notre bêtise et de notre immaturité.

Mais comme pour tout, il faut accepter de se laisser déranger, et envisager l’idée que l’autre n’a peut-être pas tort !

Allez, on se détend !

C’est pas parce qu’ils sont plusieurs à avoir tort qu’ils ont raison !
Coluche

 



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

10 commentaires