Je veux encore vous sauver ( Esaïe 46.4)

Je veux encore vous sauver ( Esaïe 46.4)

Ce petit mot « encore », dans ce contexte, est tellement encourageant !

Le Dieu avec qui nous avons à faire, celui qui nous a choisis, élus dans son amour, destinés à être dans sa présence, travaille pour que le but qu'il s'est fixé soit atteint ; à savoir que sa grâce abonde là où la tiédeur, l'ingratitude, l'abandon, l'éloignement et le reniement ont régné si longtemps.

Comme pour son peuple Israël pour qui l'Eternel aura pitié et qu'il se choisira encore pour être son serviteur (Esaïe 14.1), Dieu a des trésors de compassions pour nous, pour tous ceux qui se sont endormis « parmi les morts » (Ephésiens 5.14).

Tout ce que Dieu veut, il le fait (Psaume 135.4-6). Et s'il le faut, il ira rechercher plusieurs des siens jusque dans les abîmes où ils se sont laissés entraîner. Il accordera encore sa délivrance et ramènera les captifs de son peuple (Psaume 53.7).

C'est pourquoi, avec Zacharie (1.17 et 2.12), Dieu nous dit : « Criez à moi, criez, il y aura encore de la consolation. Je vous choisirai encore. Il y aura encore de la lumière pour mon peuple ».

Travaillons donc à ce qui est ruiné depuis longtemps car Dieu veut encore appeler à revenir à lui. Il veut encore consoler, soutenir et sauver.

5 commentaires