Jésus et la nature…

Jésus et la nature…

Jésus dit : "Regardez les oiseaux du ciel", "Considérez  comment croissent les lis des champs" (Matthieu 6/25 à 34).

Dieu dit à Job : "Sois attentif à ces choses! Considère encore les merveilles de Dieu" (Job 37/14).
Considérer, c'est regarder longuement  et  attentivement, examiner, réfléchir sur, méditer.
Christ nous appelle à considérer la nature, les plantes, I'eau, les fleurs, les oiseaux, les semences, les animaux, le sel, les fruits, le soleil, le sable, le roc. Le livre de Job nous parle du Dieu Créateur: de I'astronomie, de la météo, des animaux, de la naissance et de la formation de I'être humain. Que de révélations et de richesses dans ce remarquable livre de Job!

Jésus s'est souvent servi d'éléments et d'exemples naturels créés par Dieu pour enseigner, expliquer, imager les vérités spirituelles que nous devons comprendre et réaliser :

- L'eau : pour montrer qu'il peut étancher la soif des cœurs : Jean 6/35, 4/13-14 (fleuves de l'Esprit:Jean 7/38).
- La semence : pour illustrer la façon dont sa Parole peut entrer et oeuvrer dans les cœurs (Matthieu
13/4-8, 8/18 à 23).
- Les brebis : pour expliquer la dépendance et I'indispensable communion entre le Maître (le berger) et les disciples: Jean 10/1 à 17.
- Les lis des champs : pour nous rappeler que Dieu a le pouvoir de nous vêtir et de nous aider dans nos besoins (Matthieu 6/30 à 34 ; Philippiens 4/19).
- Le sel : pour souligner I'importance de la saveur et de I'action purificatrice de Christ dans la vie et le témoignage du chrétien! (Matthieu 5/13 ; Marc 9/50-51).
- Le pain : pour révéler que sa Parole est la nourriture de base indispensable pour nourrir, rassasier I'âme, comme le pain qui satisfait les besoins du corps: Matthieu 4/4; Jean 6/35 (le pain = sa chair: Jean 6/51).
- Le vin : pour faire comprendre la joie, la force de I'Evangile qui vient dans les cœurs, la saveur et le dynamisme de la vie nouvelle que Christ nous donne (Luc 5/37-38), et que seul un cœur purifié et  régénéré peut recevoir. Le vin est aussi le symbole de son sang versé pour nous (Deutéronome 32/14 ; 1 Corinthiens 10/16; Matthieu 26/29).

"Nul ne dit: Où est Dieu, mon créateur, qui nous instruit plus que les bêtes de la terre, et nous donne I'intelligence plus qu'aux oiseaux du ciel ?" "Dieu est grand par sa puissance: qui saurait enseigner  comme  lui?"  (Job 35/10-11, 36/22).

"Si tu crois, tu verras la gloire de Dieu !" (Jean 11/40).



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire