J’irai vers mon père

J’irai vers mon père

L’histoire du fils prodigue fugueur (Luc 15 :11-32) nous montre que les compromis vont le conduire sur la voie de la perdition.
Cependant, il reprendra espoir et retrouvera le chemin de la maison, où l’attend son père, celui qui n’a jamais douté de son retour.

Dans sa soif de plaisir et de pseudo liberté, le plus jeune fils quitte la maison de son père après avoir réclamé son héritage.
Dans sa fuite effrénée, il constate que son capital santé, argent et jeunesse s’épuise rapidement. Il se retrouve rapidement sans argent, la faim au ventre. Toutefois c’est cette dernière qui lui sera salutaire : elle le conduira sur le chemin de l’introspection.

Face à lui-même, le jeune homme fait le point et le bilan de ses échecs ainsi que de ses illusions perdues.

Avec une profonde repentance, il reconnaît, désavoue et quitte cette voie de perdition pour se tourner vers Celui qui pardonne : Dieu.
Le Seigneur lui donne alors l’occasion de sortir du chemin rempli d’ornières pour repartir vers un chemin, certes plus étroit, mais tellement plus sûr : le chemin de la foi en Celui qui peut tout pour nous.

Sa rébellion s’arrête brusquement et donne un sens nouveau à sa vie, un autre avenir se dessine pour lui. Il confessera avec foi et assurance sa conviction : « J’irai vers mon père », et c’est ce qu’il fera.

C’est parce qu’il est passé par le creuset qu’il a pu comprendre la douleur et le chagrin ressentis par son père. Ce père qui n’a jamais cessé de l’aimer et de l’attendre. En rentrant chez lui, il met ainsi fin à son autodestruction.

Aller vers Notre Père, Celui qui est aux cieux et qui sait si bien ce dont nous avons besoin ; ce père, toujours prêt à nous accueillir, nous écouter, nous relever en nous pardonnant pour nous revêtir de Sa Grâce imprégnée de Sa justice et de Son amour.

Si nous avons fait souvent cette démarche, nous avons pu constater qu’il n’a pas changé : Il nous accueille tel que nous sommes et affranchit notre cœur.

Il nous attend au portail de la grâce. Comme le jeune homme de la parabole, allons à lui, déposons tout à ses pieds, Il se charge du reste.



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Merci, sincèrement merci...

Merci car c’est grâce à vous que le TopChrétien et ses contenus existent et sont disponibles gratuitement. Grâce à vous qui priez... qui nous soutenez... qui utilisez nos services... Nous vous aimons et prions que Dieu vous bénisse en toute chose !

David Nolent, Directeur du TopChrétien et son équipe

 

3 commentaires
  • Davy Brullefert Il y a 4 années, 10 mois

    Combien de fois nous laissons-nous complètement distraire par les choses et les soucis de la vie ! Prenons chaque jour un instant pour se remettre en question, et en Dieu, comme dans l'intimité entre un Père et son fils adoptif, laissons-le nous mettre en lumière, entouré de sa grâce infinie.
  • elishab Il y a 4 années, 11 mois

    Amen merci père céleste
  • hheedk Il y a 4 années, 11 mois

    Amen. OUI le Père nous attend toujours avec les bras grands ouverts. Tels que nous sommes, avec nos erreurs et nos défauts. Il est prêt à nous pardonner et à nous donner une nouvelle vie. Retournons à Lui avec foi. Il nous lavera de toute souillure. Amen