Évangélisez-vous par devoir ou par amour ?

Évangélisez-vous par devoir ou par amour ?

Si je vous demandais ce qui vous pousse à évangéliser, votre réponse s’appuierait sûrement sur ce passage biblique :
«Allez, faites de toutes les nations des disciples» (Matthieu 28.19-20).
De même, vous ajouteriez Actes 1.8 « mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre », ce qui est excellent ! 

Mais faites-vous cela par obligation ou grâce à une “révélation”  ?

Pour être honnête avec vous, c’est une question que je me suis longtemps posée, notamment lors de mes « sorties » d’évangélisation.

Ayez un réel amour pour les âmes

En 2011, lors de mes premiers pas en tant que disciple, l’évangélisation me stressait, car je m’imposais une énorme pression. Je pensais que si je ne le faisais pas je perdrais la présence de Dieu, sa faveur et ses bénédictions dans ma vie. J’avais un sentiment de culpabilité qui me rongeait à l’intérieur et me poussait à évangéliser par obéissance. Je le faisais pour attirer le regard de Dieu, lui plaire et lui montrer que j’étais, selon moi, une « bonne et fidèle servante ». Finalement, j’agissais par intérêt.

En lisant régulièrement la Parole, j’ai compris le privilège que j’avais d’être sauvée. Je ne pouvais plus rester indifférente envers ceux qui ne l’étaient pas.

De même, en arrêtant de me préoccuper de certaines situations qui affectaient mon âme, mes yeux se sont tournés vers l’essentiel.

J’ai réalisé que la détresse et le vide que pouvaient ressentir certaines personnes, qui en apparence semblaient ne manquer de rien, étaient profonds. Je me suis rendu compte que je ne pouvais plus rester amorphe. Cette révélation a donc transformé mon approche. Je ne pouvais plus évangéliser machinalement et dire religieusement « Jésus vous aime ».

On a fait de l’évangélisation une sortie hebdomadaire ou une activité de groupe. Cette approche a même été stigmatisée par les non-croyants car assimilée à du prosélytisme. Inversement, je me souviens avoir vu l’indignation de certains frères et sœurs horripilés par les personnes qui ne faisaient pas de l’évangélisation de masse dans les rues ou les métros. Cela ne leur a peut-être pas effleuré l’esprit que témoigner de la grandeur de Dieu ne se limite pas à un lieu ou un horaire.
Vous êtes tous un témoignage vivant dans votre entourage, votre voisinage, votre famille ou encore votre lieu de travail. Évangéliser c’est un style de vie, c’est dans votre langage, votre comportement et vos actions, peu importe votre géolocalisation.

Ne soyez pas une cymbale bruyante

Le salut ne se trouve pas dans la bien-pensance. Ne vous appuyez pas sur votre éloquence, mais sur l’Esprit de Dieu. Car c’est lui qui libère et ôte le voile des yeux. 

De même, il ne suffit pas de crier « Jésus, reviens ! Repentez-vous », si vous ne marchez pas dans la sanctification et que vous n’avez pas d’affection entre les membres du corps de Christ.
Car Jésus nous prévient : « À ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres. » (Jean 13:35).
Parler de l’Éternel sans amour, c’est n’être « rien de plus qu’une trompette claironnante ou une cymbale bruyante.» (1 Corinthiens 13.1)

Si vous évangélisez sans amour, vous devenez un instrument désaccordé qui assourdit les non-croyants par votre religiosité. À travers votre impatience, votre dureté, votre vanité, votre suffisance, ou encore votre orgueil, vous serez inaudible. Ainsi, vous éloignerez de nombreuses âmes qui ne connaissent pas Jésus. 

Vous n’avez pas besoin d’étaler le jargon chrétien et de jouer les spirituels. Dieu vous a choisi pour répandre sa lumière dans ce monde ténébreux avec simplicité de cœur et authenticité. Alors, saisissez cette révélation et laissez le Saint-Esprit opérer en vous pour délivrer les captifs.

Supportez tout afin d’éviter de faire obstacle à l’Évangile de Christ.
Ayez conscience que votre éclat dépend de votre connexion avec le Père.
Sachez que vous avez la solution. Vous avez Jésus ! Ne cessez pas de partager la vérité autour de vous et faites-le avec amour.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Le parcours de méditation Selah accompagne La Pensée du Jour depuis maintenant plusieurs semaines.

Nous aimerions connaître votre avis sur ce nouveau service.

Pouvez-vous prendre un court moment pour y répondre ? 

C'est parti ! 🚀

Un grand merci !

4 commentaires