Revenons à l'essentiel

Revenons à l'essentiel

Durant ces derniers mois, nous avons fait face à différentes mesures sanitaires qui, pour certaines, semblaient liberticides. La notion d’essentiel a été redéfinie dans notre quotidien. Des choses qui pour nous étaient indispensables sont devenues non essentielles pour ceux qui nous gouvernent.

Cette saison m’a permis d’analyser les différents éléments de ma vie que je déterminais comme nécessaires, en y mettant de l’ordre.

Je me demandais si toutes ces priorités étaient réellement importantes aux yeux de Dieu.

Ma relation avec Dieu

«Car j'ai l'assurance que ni la mort ni la vie, ni les anges ni les dominations, ni les choses présentes ni les choses à venir, ni les puissances, ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l'amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur.» (Romains 8.38-39)

L’amour que je porte pour Dieu est l’un des fondements les plus éminents dans ma relation avec Lui. Par ailleurs, Il vous demande de l’aimer de tout votre cœur, de toute votre âme et de toute votre pensée (Matthieu 22.37), c’est le premier commandement. Et que sert-il d’être admiré  des hommes et acclamé par la société si Dieu n’a pas la première place dans votre cœur. Oublierez-vous que votre vie sur cette terre est temporaire ? Que valent des centaines d’années de plaisirs mondains contre l’éternité dans sa présence ? Rien !

Notre relation avec Dieu est essentielle. Sans cela, les circonstances de ce monde viendront éteindre notre lumière. Je prie que notre flamme luise. De même, je déclare que le feu que nous portons soit continuellement alimenté par la soif de la connaissance de qui est réellement Jésus.

Une vie sobre

« Nous enseignant que, reniant l'impiété et les convoitises mondaines, nous vivions dans le présent siècle sobrement, et justement, et pieusement. »  (Tite 2.12)

Nous sommes appelés à être des témoins de Christ jusqu’aux extrémités de la Terre. Vivre sobrement, c’est réaliser que la société n’a rien de sérieux à nous offrir, que seule la grâce de Dieu nous suffit. Certes, les endroits populaires et conviviaux ont été fermés temporairement, néanmoins n’est-ce pas l’occasion de réaliser que toutes ces choses ne doivent pas être les seules moyens de notre épanouissement ? 

Faire la volonté de Dieu et travailler ardemment pour manifester son amour auprès de ses créatures devraient être notre nourriture quotidienne.

De la même manière, les biens matériels ne contribuent pas au bonheur ou à l'obtention d’une paix inconditionnelle. Ne nous hâtons donc pas de courir vers les satisfactions éphémères, car cela nous écartera du couloir vers l’éternité.

Je ne dis pas que nous devons vivre misérablement, car le Dieu que nous servons n’est pas dans la médiocrité. Cependant, je nous encourage à examiner constamment l’état de notre cœur. Où sont nos trésors ? Se trouvent-ils dans le ciel ?

La communion fraternelle

« Oh ! qu'il est agréable, qu'il est doux pour des frères de demeurer ensemble ! » (Psaume 133.1)

Une grande puissance se trouve dans le rassemblement ! L’Éternel nous affirme que lorsque nous nous réunissons en son nom, il est au milieu de nous (Matthieu 18.20).

Comprenons bien que l’être humain n’est pas appelé à vivre isolé. Il en est donc de même pour le corps de Christ. Le contact physique entre frères et sœurs est essentiel. L’ennemi l’a très bien compris et joue constamment à nous séparer. Dans la communion fraternelle se trouve l’amour, la joie, l’espérance, la foi, la guérison …

Dieu est essentiel, et personne ne pourra nous enlever cette conviction. En Lui se trouvent toutes les capacités et toutes les richesses nécessaires. Il est notre ancre, puisque sans sa présence nous serons égarés. Il nous relève quand nous sommes abattus. Il nous fortifie et nous donne un courage immesurable. Ne laissons personne définir ce qui est essentiel pour nous, surtout si cela nous détourne de la volonté parfaite de Dieu. 

Ne soyons pas effrayés par le temps présent, car Dieu est au contrôle. En Lui nous avons une pleine assurance !

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

10 commentaires
  • Georgette Joly Il y a 6 mois, 2 semaines

    C'est pendant le la maladie (Le Covid) que j'ai expérimenté la présence du Seigneur auprès de moi d'une façon incroyable ! Jésus était là , avec moi , comme Il avait été avec Schadrac, Méschac et Abed-Nego dans la fournaise ardente ! Je n'avais pas peur car mon Dieu était là , avec moi et c'est Lui qui m'a rétablie et restaurée , rendu à la vie . Sa Vie ! Qui aurait pu m’apporter autant de paix que Lui ??? Personne sur cette terre c’est clair ! Merci Jésus pour Ton amour envers moi !
  • apoabehou Il y a 6 mois, 4 semaines

    Amen le Seigneur te bénisse abondamment ma sœur.
  • Anne Il y a 7 mois

    👋Amen🙏🙏🙏
  • Afficher tous les 10 commentaires