La FAMILLE (3è partie)

La FAMILLE  (3è partie)
Un concert ou une cacophonie ?

« Dieu créa l’homme à Son image,
Il le créa à l`image de Dieu,
Il créa l’homme et la femme.
Dieu les bénit, et Dieu leur dit :
Soyez féconds, multipliez-vous. »

Genèse 1/27-28


Nous continuerons dans cet article de parler de la Famille mais principalement du Couple qui en est la source.

La musique* adoucit les mœurs, c’est bien connu… Mais faut-il encore être d’accord sur le genre de musique à écouter(1) ! Mais ne débattons pas et votons, de ‘concert’, pour un répertoire commun(2). Pour une belle harmonie(3) il faut un dénominateur commun(4) et être au diapason(5). Non, ces lignes ne se sont pas égarées d’une partition de musique* mais concernent bien la Famille.

Le couple pour vivre une harmonie(3) ne doit-il pas avoir, certes non pas un mimétisme affligeant, mais une similitude de points convergents(1) ? Leurs répertoires(2) doivent êtres complémentaires et non opposés. Il lui faut un dénominateur commun(4) et s’unir au diapason(5).

Pour le couple Chrétien la musique* devrait être Céleste puisque le Diapason(5) en serait Dieu, son Créateur, le Dénominateur commun(4). En Lui l’Harmonie(3) sera parfaite car marchant d’un même Pas(2) vers un même But(1).

Mais la route est longue et le chemin semé d’embûches. Cette partition* idyllique est-elle utopique de par le péché originel ? Méditons 1 Pierre 1-15/16 : « Mais, puisque celui qui vous a appelés est saint, vous aussi soyez saints dans toute votre conduite, selon qu’il est écrit: Vous serez saints, car je suis saint.»

Aussi la Sagesse, si ce n’est le bon sens, doit dicter nos gestes et actes, nos relations et lectures. Nous pouvons être amenés à entendre et voir des choses pas très glorieuses mais pas être obligés de les écouter et les regarder : « Examinez toutes choses, retenez ce qui est bon » 1Thessaloniciens 5/21
« Prenez garde à ce que vous entendez.» Marc 4/24

De notre monde d’aujourd’hui, le couple est maltraité de façon parfois très insidieuse. Une simple ‘Pub’, une parole anodine, une mode innocente, une boutade licencieuse, peuvent agir en cascade et tel un boomerang avoir un effet subliminal sur le subconscient.
  - Simple ‘Pub’ : N’est-ce pas comique ce conjoint jeté par une fenêtre par l’épouse qui le trouve gênant pour jouir parfaitement de sa cuisine ? (et bien d’autres) Quel impact, insoupçonné, peut avoir ce trait ‘’ d’humour’’ sur les esprits ?
  - Parole anodine : ‘’Encore dans la salle de bain, t’es bien une femme’’  / ‘‘Typique des mecs ça !’’ Est-on sûr que ça ne porte pas à conséquence ?
  - Une mode innocente : L’enterrement de vie de garçon, fille...Que de dérives en ces moments et quel esprit y sévit ? La naissance d’un couple est la continuité de la vie de 2 êtres et non pas de 2 enterrements !
  - Une boutade licencieuse : ‘’ Dieu a inventé l’Amour mais l’humain a inventé le plaisir.’’ Oui, la recherche du plaisir a supplanté l’Amour !

Nous en arrivons à des faits comme les activités et amis distincts pour chacun des ‘Promis’ qui perdurent après le mariage et le déstabilisent. Déjà lors du repas de cérémonie, bien souvent, la Famille est éclatée en plaçant les ‘indispensables amis’ près des Mariés alors que les Parents sont relégués à d’autres tables. En Genèse 2/24 il est écrit : « C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair. » mais cette ordonnance est à rapprocher de Deutéronome 5/16 : « Honore ton père et ta mère, comme l’Éternel, ton Dieu, te l’a ordonné. »

Dans certaines unions, le Dénominateur commun(4) Dieu, est convié mais non consulté ! Comment alors s’étonner de la recrudescence des divorces quand Dieu est définitivement absent ?

Lors d’un mariage, à ma question ‘’ A quand votre tour ? ’’ La réponse fusa : ‘’ Nous marier ? Le divorce coûte bien trop cher ! ’’ Les petits ruisseaux font les grandes rivières... Rien de ce qui concerne la Famille n’est un petit ruisseau ! Des détails (flaque d’eau) peuvent engendrer des dégâts (inondations) irréversibles ; un grain de sable peut enrayer les mécaniques les plus éprouvées...

Le Mariage, la Vie de Couple et la Famille alors crée, deviendra-t-elle une cacophonie ou un concert d’Harmonie ? Nous n’avons en ces lignes (et 2 premiers volets) qu’effleuré le sujet... Mais nous avons, néanmoins, posé ‘La Pierre Angulaire’ ! « Sur quoi ses bases sont-elles appuyées ? Ou qui en a posé la pierre angulaire ? » Job 38/6. Pouvons-nous, devons nous, accorder ce verset à la Famille ?

Le Couple, la Famille, perdureront car ils sont d’essence Divine, mais avant de les construire il faut en poser les fondements... Et pas n’importe comment.

A suivre

3 commentaires