La famille

La famille

Ah…la famille, quelle bénédiction de Dieu! C’est vrai, il y a des hauts et des bas, c’est pas tous les jours facile de s’occuper de ses enfants quand la fatigue s’en mêle, ou d’être constamment du même avis que son mari… mais heureusement, ça serait vite barbant vous ne croyez pas ? Et cela prouve qu’on  n’est pas encore parfaits … et encore humains!
Cette semaine ma petite fille de 3 ans et demi m’a dit peut-être cinq ou six fois : « Jésus est avec toi maman » tout en jouant ou en mangeant …sans que je ne m’y attende mais oh ça fait tellement chaud au cœur!
Une autre fois alors que nous faisions notre temps en famille notre petit garçon de deux ans a dit « au nom de Jésus » c’était la première fois qu’il le disait avec une telle clarté mais surtout nous avons pu ressentir une telle onction à la suite de cela que nous avons crié tous les quatre « alléluia, Gloire à Jésus » …Je ne sais pas vous, mais je ne me lasserai jamais de ces moments là, tellement précieux!
Et mon mari alors? Toujours mon prince charmant et oui et oui…
Et je suis bien déterminée à ne jamais laisser mon travail (même pour Dieu), mon emploi du temps (aussi chargé soit-il), mes humeurs (parfois changeantes) prendre le dessus! Mon Dieu est le premier mais juste après, devinez quoi, quel est le trésor de mon cœur ? Ma famille!
On vit un temps ma sœur où la famille devient attaquée incroyablement par Satan, on est dans la mode des familles recomposées et re-re- recomposées…et les enfants dans tout ça sont ballottés entre divorces, papa biologique, « deuxième » papa , « petit- ami » de la maman, demi sœurs , demi frères , ils ne savent plus trop où ils en sont et ne se sentent pas en sécurité…ils ont perdu leurs repères!
Mais cela n’est pas nouveau, Jésus avait également rencontré une femme avec qui, il a eu une petite conversation : «  La femme répondit : Je n’ai pas de mari. Jésus lui dit : Tu as bien fait de dire : Je n’ai pas de mari. Car tu as eu cinq maris, et celui que tu as maintenant n’est pas ton mari. En cela tu as dit vrai (Jean 17-18). » Avez-vous vu le tact de Jésus, Jésus ne l’humilie pas ni la regarde avec mépris, il ne fait pas de discrimination non plus car il s’adresse à une Samaritaine ( Jean 4 : 9) Tout ça pour dire que nous ne devons pas nous en tant que croyants juger ceux qui vivent des vies ballottées et pas toujours vécues selon « l’éthique », au contraire nous devons en tant que familles chrétiennes donner envie aux familles autour de nous non sauvées et avec compassion leur donner « soif » afin qu’elles s’abreuvent à la seule source qui jaillira jusque dans la vie éternelle « Jésus –Christ ».



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

1 commentaire
  • kaurynn Il y a 9 années, 2 mois

    Cette méditation est toujours d'actualité. J'ai moi-même pris la décision de consacrer plus de temps pour ma famille, parce que c'est elle qui doit passer tout de suite après ma relation avec Dieu. Aucune activité, aucun emploi ne devrait nous empêcher d'être disponible pour notre foyer. De nos jours, la famille a perdu de sa valeur, et sa fonction de repère, de refuge et de soutien. Les familles sont déchirées et les familles chrétiennes ne sont absolument pas épargnées. Soyons vigilantes mes soeurs, et luttons à genoux pour que nos familles soient et restent une lumière qui montre le chemin vers Dieu à tous ceux qui ne connaissent pas Jésus-Christ.