La paix de Dieu

La paix de Dieu

Cher Pasteur,

Tu n'ignores pas l'importance que revêt la paix dans notre vie chrétienne. Le Seigneur Jésus n'est-il pas appelé le Prince de la paix (És 9.6) ? Et nous, ses disciples, nous devons être des artisans de paix. La paix que le Seigneur nous propose va bien au-delà de toute compréhension :

"Ne vous inquiétez de rien ; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces. Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en Jésus-Christ." (Phil 4.6-7)

Il y aurait bien des choses à dire sur la paix. Mais j'aimerais réfléchir un peu avec toi sur un texte bien particulier :

"Et que la paix de Christ, à laquelle vous avez été appelés pour former un seul corps, règne dans vos cœurs. Et soyez reconnaissants." (Col 3.15)

Cela ne signifie pas seulement que notre cœur doit être en paix, de la même manière passive que dans l'expression : "la paix règne dans l'Église". Il est très instructif de découvrir que ce verbe régner fait ici référence à l'arbitrage des jeux du stade. Il s'agit de l'arbitre qui décide qui est le vainqueur, et qui décerne le prix.

L'apôtre Paul nous dit en quelque sorte que c'est ainsi que doit fonctionner la paix de Dieu dans nos cœurs. Elle doit déterminer ce qui est juste, et nous faire comprendre si nous avons gagné ou non le combat.

Nous entrons là dans un domaine malheureusement inconnu pour beaucoup d'entre nous. Il n'est pas facile de maîtriser l'art subtil de reconnaître la voix du Seigneur, et d'être assuré de l'approbation de Dieu dans les détails de notre vie ; de ressentir la paix de Dieu sur telle action ou telle décision. Concernant les apôtres, il nous est dit : "Arrivés près de la Mysie, ils se disposaient à entrer en Bithynie, mais l'Esprit de Jésus ne le leur permit pas" (Actes 16.7). Ils ressentaient comme un barrage à leur projet, et ils n'avaient pas la paix concernant cette décision. Ils laissèrent donc "la paix de Dieu régner dans leur cœur", dans le sens qu'elle joua le rôle d'arbitre dans les décisions à prendre. Et comme le dit notre texte, ils furent reconnaissants d'avoir ensuite été conduits de façon remarquable par le Saint-Esprit.

Cependant il est important de ne pas confondre la paix de Dieu avec une certaine forme d'indifférence. Le cœur endurci qui ne vit pas en communion avec le Seigneur peut, lui aussi, éprouver une sorte de paix. Mais c'est une paix trompeuse qui ressemble fort à la paix du cimetière.

Puissions nous apprendre à laisser l'authentique paix de Dieu régner dans notre cœur !

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

👓  En cette période de crise : Change ton regard ! Regarde cette vidéo puis partage-la largement autour de toi ! #Changetonregard ❤️

1 commentaire