La princesse et le vieillard

La princesse et le vieillard

Dans son orgueil, une princesse ne tolérait pas que ses serviteurs et servantes la regardent droit dans les yeux. Ils devaient tous baisser la tête lorsqu’ils étaient dans sa présence.

Un jour, elle rencontra un vieil homme au fond de son jardin et lui demanda ce qu’il faisait là. Il lui expliqua qu’il admirait les merveilles de la création de Dieu, comme, par exemple, les fleurs de ce lieu.

Vexée de ce que ce vieillard était plus attiré par les plantes que par sa beauté, elle lui demanda de lui prouver l’existence du Dieu dont il parlait.

  • Montre-le moi et je croirai en lui, lui dit-elle.
  • C’est impossible, Altesse, personne ne peut le voir, pas même vous, répondit le visiteur.
  • Ainsi donc, tu oses te tenir devant ma face pour me dire que, dans ma majesté, je ne peux pas regarder ce Dieu, s’écria la princesse.
  • Non, comment le pourriez-vous quand personne ne peut même pas fixer les yeux sur un de ses serviteurs? continua l’homme sage.
  • Sache que rien, ni personne, ne peut se refuser à mon regard… alors, dis-moi qui est ce serviteur et je te prouverai que rien ne me résiste, poursuivit la jeune fille à la fière allure.
  • Si tu y tiens, belle princesse, tu n’as qu’à te tourner vers l’astre du jour, soupira l’homme attristé de tant d’arrogance et d’ignorance
En riant de ce qu’elle prit pour une réponse idiote, mais ne voulant pas perdre la face devant cet homme qu’elle méprisait, elle fixa alors pendant un long moment le soleil qui dardait ses rayons les plus chauds.

Puis, elle rentra dans son château, non sans avoir premièrement fait chasser cet inconnu.

C’est alors que peu à peu elle perdit l’usage d’un œil et qu’elle fut appelée, à cent lieues à la ronde, la princesse à un œil, celle qui avait, dans sa folie, défié le soleil mais aussi et surtout son Créateur

" Ton oeil est la lampe de ton corps.
Lorsque ton oeil est en bon état, tout ton corps est éclairé;
mais lorsque ton oeil est en mauvais état, ton corps est dans les ténèbres
".
Luc 11:34

S.

En partenariat avec www.famillejetaime.com


Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

3 commentaires