La veuve de Sarepta

La veuve de Sarepta

"Car ainsi parle l'Éternel, le Dieu d'Israël : La farine qui est dans le pot ne manquera point et l'huile qui est dans la cruche ne diminuera point, jusqu'au jour où l'Éternel fera tomber de la pluie sur la face du sol.

" (1 Rois 17.8-16)

Ce texte nous rapporte l'histoire de l'un des nombreux miracles d'Élie. Achab, roi d'Israël, est un roi idolâtre, qui sert Baal et Astarté. Le prophète Élie lui annonce le jugement de Dieu : "Il n'y aura ces années-ci ni rosée ni pluie, sinon à ma parole". Dieu l'envoie d'abord se cacher à l'orient du Jourdain, dans les gorges encaissées du torrent de Kérith, en Galaad. Puis il lui ordonne d'aller à Sarepta, qui se trouve à quelque 110 Km. à vol d'oiseau vers le nord-ouest, sur la Méditerranée, à 22 Km. au nord de Tyr, et à 13 Km. au sud de Sidon, en Phénicie, non loin des montagnes du Liban. Une terrible famine règne alors dans le pays.

Il y rencontre une pauvre femme veuve qui n'a plus qu'un peu de farine et un peu d'huile. Elle ramasse du bois pour cuire leur dernier repas, à elle et son fils. Ensuite, il n'y aura plus qu'à attendre la mort.

Élie a fait un long voyage. Il est fatigué et il a soif. Il demande de l'eau. La femme ne fait aucune objection ; elle devait probablement avoir un puits profond. Mais il lui demande aussi du pain. Alors elle est bien obligée de lui avouer sa situation désespérée.

Élie met la foi de cette femme à l'épreuve, en réclamant d'abord pour lui tout ce qu'elle possède et qui lui est si précieux : c'est la vie même ! Il lui promet un miracle qui les sauvera tous de la famine. Cet homme serait-il un imposteur rusé ?

Pourtant la femme a reconnu un prophète de Dieu en la personne d'Élie : "L'Éternel ton Dieu est vivant" dit-elle (N'oublions pas que nous sommes en terre païenne !). Alors elle agit selon la parole d'Élie, qui était l'expression de la parole de Dieu. Sa confiance en la parole de Dieu permet le miracle.

Nous sommes aujourd'hui dans un temps de famine spirituelle. Beaucoup en sont réduits à ramasser deux morceaux de bois mort dans ce monde pour essayer d'apaiser leur faim intérieure.

Dieu nous promet de nous donner une abondante nourriture, mais il veut que nous lui donnions d'abord tout ce que nous avons, ce qui nous semble le plus précieux, nos idées humaines, notre prétendue liberté, etc.

Tout ce que nous avons ici-bas ne dure qu'un temps très court. Mais si, comme cette femme, nous avons foi en la parole de Dieu, alors nous voyons s'accomplir ses promesses : Il pardonne nos péchés et nous donne la vie éternelle.

De plus, si nous faisons comme le jeune garçon qui a osé donner ses cinq pains et ses deux poissons à Jésus (Jn. 6.5-13), Dieu "pourvoit à tous nos besoins selon sa richesse, avec gloire, en Jésus-Christ." (Phil. 4.19)

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

2 commentaires
  • mamanlion Il y a 1 semaine, 5 jours

    Dieu , depuis bien des années à pourvu à tout nos besoins , si bien que très souvent , j'ai eu assez pour partager avec ceux qui ont moins que moi ! Je ne suis pas veuve , mais c'est tout comme , car abandonnée et trompée par le père de mes enfants ! Mais Dieu , Lui , ne m'a jamais abandonnée , Lui , Il est fidèle à Ses promesses !
  • Bernadette65 Il y a 2 années

    Seigneur, accordes moi une foi inébranlable. Je crois et j´espère en, Dieu tout-puissant.