La vie livrée

La vie livrée

"Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes ? Car vous avez été rachetés à un grand prix. Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu.

" (1 Co. 6.19-20)

La grande illusion qui fait des ravages dans notre monde moderne est celle de la liberté. Oh, certes, on ne peut nier que des progrès ont été faits sur le plan social depuis le Moyen-Âge. Nous prétendons vivre sous le slogan : "Liberté, égalité, fraternité". Il y aurait beaucoup à dire sur l'application dans la vie pratique des ces trois magnifiques vertus. Mais là n'est pas mon propos d'aujourd'hui.

Ni Dieu ni maître, prônent certains. Les pauvres, ils n'ont jamais entendu celui qui est "le chemin, la vérité et la vie" affirmer : "quiconque se livre au péché est esclave du péché." (Jn. 8.34). Ils n'ont jamais entendu parler "des pièges du diable, qui s'est emparé d'eux pour les soumettre à sa volonté." (2 Tim. 2.26).

Sans Dieu, un seul maître, Satan. Quelle tragique illusion de liberté ! Mais la bonne nouvelle (sens exact du mot "Évangile"), c'est que Jésus est venu pour nous racheter et nous donner une parfaite liberté : "Si donc le Fils vous affranchit, vous serez réellement libres." (Jn. 8.36). Et cela en nous faisant passer de l'esclavage de Satan à l'esclavage de Dieu. Esclavage de Dieu ? Mais ne parlions-nous pas de liberté ? Paul dit :

"Car la folie de Dieu est plus sage que les hommes, et la faiblesse de Dieu est plus forte que les hommes." (1 Co. 1.25)

Dans le même ordre d'idées, nous pouvons affirmer que "l'esclavage de Dieu est plus libre que les hommes". Car obéir à Dieu, c'est la vraie liberté.

Rachetés. Une machine à laver que vous avez achetée dans un magasin d'électroménager vous appartient dès que vous l'avez payée. Mais elle ne commence à vous être utile qu'à partir du moment où elle vous est livrée.

Nous appartenons à Christ. Mais sommes-nous livrés à lui ? Et cette "livraison" est exclusivement de notre ressort. Dieu ne nous force pas. Paul dit :

"Ne livrez pas vos membres au péché, comme des instruments d'iniquité ; mais donnez-vous vous-mêmes à Dieu, comme étant vivants de morts que vous étiez, et offrez à Dieu vos membres, comme des instruments de justice." (Rom. 6.13)

Votre machine à laver récemment achetée et livrée ne vous sera utile que dans la mesure où vous suivrez scrupuleusement le mode d'emploi. Si vous êtes inexpérimenté et n'en faites qu'à votre tête, le beau pull angora que vous aurez lavé à 90 degrés vous rappellera cruellement qu'on ne fait pas n'importe quoi !

Et pourtant l'homme, sous prétexte de liberté, fait n'importe quoi de sa vie, et en subit les tragiques conséquences. Mais une fois livrée à Dieu, sa vie change :

"Mais maintenant, étant affranchis du péché et devenus esclaves de Dieu, vous avez pour fruit la sainteté et pour fin la vie éternelle. Car le salaire du péché, c'est la mort ; mais le don gratuit de Dieu, c'est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur." (Rom. 6.22-23)



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire