La vigilance

La vigilance
Cher Pasteur,

Un des grands dangers qui guettent tous ceux qui font un travail répétitif sur une machine, que ce soit une machine-outil comme une fraiseuse, une toupie ou une dégauchisseuse, ou simplement lors d'un long voyage au volant d'une automobile, c'est le relâchement de la vigilance.

Ce dernier exemple est peut-être le plus caractéristique pour illustrer mon propos. Il m'est arrivé plusieurs fois dans ma jeunesse d'avoir à couvrir de très longs trajets. Particulièrement lors d'un retour de Norvège en famille, nous avions déjà parcouru un nombre imposant de kilomètres. La nuit était tombée. Les enfants dormaient à l'arrière, mon épouse somnolait à mon côté, et il ne restait qu'à peine deux cents cinquante kilomètres avant d'arriver à la maison. Je n'avais nulle envie de m'arrêter pour chercher un endroit propice et monter la tente.

La nuit se passa dans le ronronnement du moteur, et l'aube commençait à poindre. C'est alors que je fis une expérience étrange. Le paysage prit des apparences fantasmagoriques. Les touches de bleu du ciel d'aurore que j'apercevais entre les arbres m'apparaissaient comme les chemises bleu-ciel d'un régiment en exercice s'entraînant dans la plaine. Je n'étais pas à proprement parler endormi ; j'avais les yeux ouverts, et je me savais au volant de ma voiture ; j'entendais la respiration calme de ses occupants assoupis. Mais la réalité et le rêve se confondaient, et j'étais davantage dans le rêve que dans la réalité, situation ô combien dangereuse pour un automobiliste !

L'habitude estompe la vigilance. Il en est de même sur le plan spirituel. Jésus nous exhorte à veiller :

"Veillez et priez, afin que vous ne tombiez pas dans la tentation ; l'esprit est bien disposé, mais la chair est faible." (Matt 26.41)

"Ce que je vous dis, je le dis à tous: Veillez." (Marc 13. 37)

L'apôtre Pierre reprend cette même exhortation :

"Soyez sobres, veillez. Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera." (1Pi 5.8)

La veille est le contraire du sommeil. Rappelons-nous le danger de l'habitude. Il est possible de s'endormir au volant sans s'apercevoir qu'on a basculé dans l'irréel. On peut aussi s'endormir spirituellement sans se rendre compte que notre vie chrétienne ne fonctionne plus que par une sorte d'habitude religieuse. Paul nous parle d'une nuit spirituelle qui ne doit plus être notre élément :

"… vous êtes tous des enfants de la lumière et des enfants du jour. Nous ne sommes point de la nuit ni des ténèbres. Ne dormons donc point comme les autres, mais veillons et soyons sobres." (1Thes 5.5-6)

"Cela importe d'autant plus que vous savez en quel temps nous sommes : c'est l'heure de vous réveiller enfin du sommeil, car maintenant le salut est plus près de nous que lorsque nous avons cru. La nuit est avancée, le jour approche. Dépouillons-nous donc des œuvres des ténèbres, et revêtons les armes de la lumière." (Rom 13.11-12)

Restons vigilants !

(Rediffusion TL – La vigilance - 901)

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

📚 Un livre exceptionnel !

Nous avons réuni dans un livre, rien que pour vous, les 100 meilleures "Pensées du Jour" du Top !
Pour quelques jours encore, le tarif de ce très beau livre est réduit pour vous permettre de le découvrir et de l'offrir à vos amis.
Plus d’infos en cliquant ici !

0 commentaire