La vraie question: aller au cœur du sujet

La vraie question: aller au cœur du sujet

“Qui a cassé ton coeur, Pappy?”. C’est la question qui me fut posée lorsque je répondis au téléphone. Avery, ma petite fille de quatre ans, qui m’appelle ‘Pappy’, venait juste d’apprendre de sa mère (qui est ma fille) que des tests médicaux avaient montré que mon cœur était ‘cassé’ et qu’il allait avoir besoin de sérieuses réparations, dans un futur proche.  

Pour être franc, ces mots me vinrent droit au coeur. Avery est une merveilleuse petite fille spontanée et intelligente, et je me réjouis beaucoup en sa présence. J’étais encore ébranlé après avoir entendu ces nouvelles inattendues sur mon état de santé, un peu plus tôt ce même jour-là, et je pensais à combien je désirais être encore là pour la regarder grandir et mûrir.

Je n’écris pas ceci pour étaler mes problèmes de santé, qui devraient d’une façon ou d’une autre être réglés d’ici à ce que cette Manne du Lundi soit publiée. Mais je suis interpellé par le fait que le « cœur » est aussi un sujet d’importance pour ceux qui sont dans les affaires et dans les professions libérales. Dans notre monde du travail très pragmatique, centré sur les résultats et sur le « il-faut-que-j’ai-fini-ça-pour-hier », nous sommes naturellement enclins à laisser la raison nous diriger et nous évitons tout ce qui peut tendre vers des sentiments ou des émotions. Nous traitons souvent les salariés comme des pions, ou encore des outils, plutôt que comme des individus de valeur, qui ont des besoins uniques – tout comme des aptitudes et des capacités spéciales.

Ces dernières années, les experts en gestion ont commence à parler d’”intelligence émotionnelle”, qu’ils définissent comme le talent, l’aptitude, la capacité de percevoir, comprendre et gérer les émotions personnelles, celles des autres individus ou des groupes. En d’autres mots, ils reconnaissent l’intérêt de faire entrer le côté « cœur » dans l’environnement de travail. Il est intéressant de noter qu’il ne s’agit pas d’un concept nouveau, mais plutôt d’un concept que l’on est tout juste en train de redécouvrir. Le livre des Proverbes, avec ses écrits anciens mais intemporels, a beaucoup de choses à nous dire sur le cœur et sur son rôle dans nos activités et notre environnement de travail quotidien:

. Agir avec le Coeur, comme avec la tête. Nous avons tendance à rechercher des données précises et des informations factuelles pour décrire tout ce que nous faisons, même en ce qui a trait à nos relations d’affaires. Et pourtant, il arrive souvent que les meilleures décisions que nous ayons prises soient le résultat d’éléments que l’on ne peut nullement évoquer en termes quantitatifs, mesurables. Parfois, nous avons même besoin de nous en remettre à des puissances qui nous dépassent. «Confie-toi en l’Eternel de tout ton cœur, et ne t’appuie pas sur ta sagesse; reconnais-le dans toutes tes voies, et il aplanira tes sentiers» (Proverbes 3:5-6).

. Le coeur influence grandement la santé.
Avoir un cœur, des attitudes et des mobiles bien disposés accroissent la probabilité d’avoir un corps sain. «Un cœur calme est la vie du corps, mais l’envie est la carie des os» (Proverbes 14:30)

. Les plus grands défis sur le lieu de travail impliquent le coeur. Ce que nous faisons est important – que ce soit au travail, à la maison ou dans notre vie personnelle – mais ce qui est encore plus significatif c’est pourquoi nous le faisons; et cela, c’est le cœur qui le détermine. "Le creuset est pour l’argent, et le fourneau pour l’or; mais celui qui éprouve les cœurs, c’est l’Eternel " (Proverbes 17:3).

. Protéger les mobiles du coeur. Un cœur corrompu ou qui fait sans cesse des compromis peut nous amener à poser des gestes, actions, décisions, que nous savons, au plus profond de notre être, être mauvais, contraires à l’éthique. Le moment où il faut entraîner notre cœur à toujours faire les bons choix, c’est avant que la crise ou la tentation ne survienne… pas lorsqu’elles sont là. «Garde ton cœur plus que toute autre chose, car de lui viennent les sources de la vie» (Proverbes 4:23),  «Toutes les voies de l’homme sont droites à ses yeux; mais celui qui pèse les cœurs, c’est l’Eternel» (Proverbes 21:2).

. Le coeur révèle ton moi véritable.
Nous pouvons nous déguiser, nous réfugier derrière une façade de sincérité et d’authenticité, mais si notre cœur n’est pas à la bonne place, cela sera tôt ou tard révélé. «Comme l’eau renvoie le reflet du visage, ainsi le cœur de l’homme reflète l’homme véritable» (Proverbes 27:19).

 

© MANNE DU LUNDI est un article hebdomadaire de CBMC INTERNATIONAL, un ministère évangélique à but non lucratif qui a pour objet de servir les gens d’affaires et les professionnels qui veulent suivre Jésus, de présenter Jésus-Christ en tant que Seigneur et Sauveur auprès des autres gens d’affaires et professionnels.
0 commentaire