"l'allumette mouillée."

"l'allumette mouillée."

Le souffre est la partie qui va se consumer en premier lorsqu'on frotte une allumette contre le grattoir de sa boîte. Le feu va ensuite se propager en consumant le bois. Si on veut un spectacle encore plus grandiose, il ne nous reste plus qu'à ouvrir la boîte et y jeter l'allumette embrasée.
La suite... toutes les allumettes vont s'enflamer dans une réaction en chaîne et tout ce qui est souffre et bois va ensuite disparître pour ne laisser place qu'au feu. Si on ne veut pas que le feu s'éteigne, il nous faudra rajouter des allumettes.

On peu aisément transposer cette scène sur le plan spirituel.
Le souffre c'est notre coeur, le grattoir c'est la Parole de Dieu, le feu... le Saint-Esprit, et le bois, c'est l'oeuvre. Et voilà comment un coeur embrasé peut amener un véritable réveil qui se poursuivra par l'apport de nouvelles allumettes... euh! de nouvelles âmes....

Mais que se serait-il passé si l'allumette avait été mouillée?
Le souffre humide se serait détaché de l'allumette, sans s'embraser, le bois aurait même pu endomager le grattoir. C'est là l'image d'une oeuvre dont l'origine est un coeur réactif. Ce Coeur peut être un coeur blessé réagissant à la douleur; un coeur jaloux, orgueilleux, voir méchant...
Paul a du faire face à des hommes qui prêchaient Christ "par envie et par esprit de dispute... animés d’un esprit de dispute, annoncent Christ par des motifs qui ne sont pas purs et avec la pensée de me susciter quelque tribulation dans mes liens" alors que d'autres le prêchaient "avec des dispositions bienveillantes" agissant par amour.(Philippiens 1/15-17)


Une oeuvre qui part d'une réaction
et non d'une inspirtation n'aboutira pas.

Quand bien même elle serait visible son fruit sera-t-il ce feu divin qui ne s'éteint pas?
Christ n'en est pas moins annoncé, mais sera-t-Il glorifié par de tels agissements?

Proverbes 4/23: "Garde ton coeur plus que toute autre chose, Car de lui viennent les sources de la vie."

Si cette entreprise ou cette oeuvre vient des hommes, elle se détruira; mais si elle vient de Dieu, vous ne pourrez la détruire. (Actes 5/38-39)


Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

5 commentaires