L'enfer existe-t-il ?

L'enfer existe-t-il ?

L'enfer n'est-il qu'une façon de parler d'une situation difficile, une idée moyenâgeuse pour remplir les églises, ou a-t-il une réalité tangible ? Qu’en dit la Bible ?

N’y a-t-il que le paradis ? 

Si Jésus nous présente son Père comme le Dieu d'amour, il n'en oublie cependant pas d'évoquer aussi l'enfer et de placer chacun devant la responsabilité de ses choix :

"Et si ton œil te pousse à mal agir, arrache-le et jette-le loin de toi. Mieux vaut pour toi entrer dans la vie avec un seul œil que d'avoir deux yeux et d'être jeté dans l'enfer de feu". Matthieu  18.9

Ne redoutez pas ceux qui tuent le corps mais qui ne peuvent pas tuer l'âme. Redoutez plutôt celui qui peut faire périr l'âme et le corps en enfer. Matthieu 10.28

L'enfer, c'est comment ?

Le mot "enfer" provient du latin "infernum" qui signifie “lieu d'en-bas”. Inutile de chercher dans votre sous-sol; il s'agit d'une partie du monde spirituel dont parle la Bible. On utilise aussi le mot géhenne, du grec gevenna, qui vient de Guei Hinnom, le nom d'une vallée maudite près de Jérusalem transformée en dépotoir après la mort d'enfants sacrifiés par le feu dans le cadre de sacrifices païens.

Apocalypse 20.10 et 14-15 nous en parle :

Le diable, qui les égarait, fut jeté dans l'étang de feu et de soufre où sont la bête et le prétendu prophète. Et ils seront tourmentés jour et nuit, aux siècles des siècles (...) Puis la mort et le séjour des morts furent jetés dans l'étang de feu. L'étang de feu, c'est la seconde mort. Tous ceux qui ne furent pas trouvés inscrits dans le livre de vie furent jetés dans l'étang de feu. 

Au sujet de l'enfer, le Nouveau Testament évoque aussi la perdition (2 Pierre 3.7), les ténèbres obscures (2 Pierre 2.17), la détresse et l'angoisse (Romains 2.9), le ver qui ne meurt pas et le feu qui ne s'éteint pas (Marc 9.46-48), les pleurs et les grincements de dents (Matthieu 22.13).

Même si des tympans de cathédrales ou des tableaux médiévaux décrivent le Jugement Dernier et l'enfer avec force détails horribles, symboles de la condamnation éternelle, il est difficile d'interpréter les textes bibliques. L'idée générale évoque les regrets sans fin d'une situation sans issue, les remords et les tourments provoqués par la conscience de la séparation éternelle d'avec Dieu et de sa gloire.

Tous perdus ?

L'enfer existe pour les personnes qui ont refusé le salut qui est offert par la conversion à Jésus-Christ, Seigneur et Sauveur. Bonne Nouvelle, il en a payé le prix par sa mort à la Croix, et il est ressuscité !

Rappelons-nous cette promesse : 

Et tout comme Moïse a élevé le serpent dans le désert, il faut aussi que le Fils de l'homme soit élevé afin que quiconque croit en lui ait la vie éternelle.  En effet, Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique afin que quiconque croit en lui ne périsse pas mais ait la vie éternelle. Jean 3.14-16

Dans le langage courant

Ce mot fait aussi partie de notre langage, comme rouler à un train d'enfer ou comme les méga-incendies de cet été que l’on compare à un enfer. Plusieurs lieux-dits le contiennent, tels les “Prés d'Enfer” à 300 m de mon domicile, ou le village des “Enfers” dans le Jura suisse.

De nombreux proverbes ou citations d'auteurs utilisent ce mot. Souvent pour le relativiser, le nier, le comparer à des situations difficiles, voire en rire. Voici donc quelques sujets de dissertations :

"L'enfer, c'est les autres" (JP Sartre), à quoi répond l'Abbé Pierre : "Je suis intimement convaincu du contraire. L'enfer, c'est soi-même coupé des autres."
"L'enfer est pavé de bonnes intentions." (Samuel Johnson)
"Les méchants portent leur enfer en eux." (Proverbe français)
"Je choisirai le paradis pour le climat, et l'enfer pour la compagnie." (Marc Twain)
”Mieux vaut visiter l'enfer de son vivant qu'après sa mort." (Proverbe espagnol)
"Je n'aurais jamais pensé que l'enfer pût être une chose aussi simple qu'une horloge sans aiguilles." (Albert Sanchez Pinol)

Pour conclure bibliquement

Jésus dit : "En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui écoute ma parole et qui croit à celui qui m'a envoyé a la vie éternelle; il ne vient pas en jugement, mais il est passé de la mort à la vie."
Jean 5.24

Pour aller plus loin

Voici un enseignement approfondi du pasteur Pierre Segura : L'enfer existe-t-il ?

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

25 commentaires
  • sophianta Il y a 2 semaines, 4 jours

    La parole de Dieu nous indique qu'il est réservé aux hommes de mourir une seule fois puis vient le jugement. En aucun cas, la bible ne mentionne le purgatoire mais seulement 2 voies : la vue éternelle dans le royaume de Dieu où Jésus prépare une place pour chaque personne qui l'a accepté comme Seigneur et Sauveur où la perdition éternelle dans l'enfer ou géhenne avec Satan le séducteur. Le temps de la grâce de Dieu n'est pas encore à son terme alors, il est encore temps pour chaque être humain de se tourner vers celui qui a versé son sang par amour pour nous les hommes. rejeter ce sacrifice de Jésus Christ conduit déjà l'âme à une mort spirituelle et son sort final lors de sa mort physique est l'enfer.
  • François Fontaine Il y a 2 semaines, 6 jours

    Le mot "enfer" n'existe pas dans la bible Louis Segond 1910. Il est question de Géhenne, de séjour des morts et de l'étang de feu dans le nouveau testament et les gens prennent tous ces mots qu'ils appellent enfer. Quant à y être, pourquoi ne pas parler du purgatoire !
  • ChristelleTachom Il y a 3 semaines, 1 jour

    Merci Seigneur Jésus Christ tu es mon Seigneur et mon Sauveur personnel je veux te suivre je veux t'appartenir inscrit ton nom dans mon esprit oh Roi des Rois Amen
  • Afficher tous les 25 commentaires